Coronavirus: 12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 402 au total    12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 402 au total    Coronavirus/Juve: le salaire de Cristiano Ronaldo va baisser    Covid-19: 319 nouveaux décès en France, 2.314 au total    McDonald's lance son initiative « Meta7dine »    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    Nasr Mégri chante « Corona »    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Le ministère public incite à plus de rigueur dans l'application du nouveau dispositif juridique    Différend entre la CGEM et le GPBM    Tramway: Explications sur l'interruption temporaire de ligne T1    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Météo: les températures prévues ce samedi 28 mars au Maroc    Coronavirus: coup dur pour Hassan El Fad (PHOTO)    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    La médecine militaire à la rescousse    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De l'acier au caviar
Publié dans L'Economiste le 27 - 10 - 2017

Installé dans une petite ville du nord de l'Italie, Agroittica Lombarda est le principal producteur de caviar cisalpin. Il doit sa réussite internationale à son modèle d'économie intégrée, référence dans le domaine du développement durable. Ce cas d'école repose sur la réutilisation des eaux usées du secteur industriel de l'acier au profit de la production de l'une des denrées les plus luxueuses au monde: le caviar. Tout a commencé dans les années 1970, quand l'aciérie Feralpi s'est associée à un biologiste californien pour trouver un débouché aux immenses quantités d'eau et de chaleur gaspillées au cours du processus de fabrication de l'acier.
La pisciculture a fourni la solution. À Calisano, une petite ville située à moins de 30 kilomètres de Brescia, Agroittica Lombarda a d'abord créé un élevage d'anguilles dans les années 1970, avant de se tourner vers les esturgeons dans les années 1980. L'exploitation utilise aujourd'hui les excédents de chaleur de l'usine Feralpi pour maintenir à une température optimale ses plus de 60 hectares de bassins, où évoluent 500.000 esturgeons blancs. L'Italie possède une tradition d'épicerie fine. Agroittica Lombarda compte parmi les tout premiers artisans de cette réputation dans le domaine de la production de caviar. Elle commercialise l'essentiel de ses produits sous le nom de marque Calvisius.
Le caviar le plus prisé au monde provient des esturgeons sauvages de la mer Caspienne, mais en 1998 la Convention sur le commerce des espèces en danger (CITES) a restreint la pêche de cette espèce, avant de l'interdire totalement en 2010. En 1978, 140 millions de poissons vivaient dans l'océan Pacifique, mais dès 2001, leur population connaissait déjà une forte baisse. «Cela a incontestablement favorisé le développement du caviar d'élevage», souligne le directeur marketing d'Agroittica Lombarda, Stefano Bottoli.
Agroittica Lombarda figure aujourd'hui parmi les principaux producteurs de caviar mondiaux, avec plus de 24 tonnes chaque année, dont plus de 20 destinées à l'export, et satisfait 30% de la consommation totale de caviar – soit l'équivalent de deux fois la somme des exportations des deux poids lourds de la production mondiale de caviar, la Russie et l'Iran, inférieure à 10 tonnes par an. La réussite de ce modèle économique se fonde sur la récupération d'énergie: l'énergie de l'usine chauffe les équipements de l'exploitation, tandis que les eaux de la pisciculture refroidissent l'usine. Les deux sites de production réalisent ainsi des économies.
Ce modèle témoigne également de la capacité d'une démarche de développement durable à entraîner un bénéfice substantiel. Agroittica Lombarda produit du caviar dans des conditions respectueuses de l'environnement. Parmi les plus vastes élevages d'esturgeons au monde, elle produit jusqu'à six espèces. Les esturgeons sont maintenus en bonne santé dans de l'eau de source fraîche et surveillés en permanence par les biologistes. Un échangeur de chaleur utilise les températures élevées de l'aciérie pour maintenir la pouponnière au-dessus de 20 °C, et les autres bassins à une température oscillant entre 16 et 18 °C.
Le monitorage par ultrasons des femelles, toutes équipées d'une micropuce, permet de déterminer le moment idéal pour l'extraction des oeufs (20 kg par poisson). Certains poissons peuvent dépasser une longueur de trois mètres et peser 500 kilogrammes. Rien n'est jeté: la chair se consomme et la peau s'utilise pour fabriquer des ceintures. «Hormis la chair de l'esturgeon, nous tentons de mettre au point une solution pour commercialiser le cartilage du poisson, la peau et l'huile présents dans les cosmétiques et la médecine régénératrice». Lelio Mondella, directeur général d'Agroittica Lombarda, affirme son ambition: «[...] bâtir une seconde ère, celle du caviar italien».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.