Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l'islam    Samsung présente sa dernière génération de smartphones, le Galaxy Z Flip4 et Galaxy Z Fold4    Incendie de forêt à Mdiq: Trois membres de la Protection civile morts    Incendies à Cabo Negro : trois pompiers décédés    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Carburant : baisse importante des prix entre le 1er juillet et le 15 août (Infographie)    PLF 2023. Etat social et justice fiscale    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Cours des devises du mardi 16 août 2022    Incendie à Cabo Negro: décès de trois sapeurs-pompiers    Job    La revue de presse du mardi 16 août    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Birmanie: Aung San condamnée à 6 ans de prison supplémentaires pour corruption    Cabo Negro : déclenchement d'un incendie dans la zone forestière    Hospitalisée, Ahlam Zaimi s'adresse à ses fans    Incendie d'une église au Caire : le Souverain présente ses condoléances au président égyptien    Mohamed Al Turk demande pardon à Dounia Batma (PHOTO)    Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Première femme à diriger une sorba féminine à Sidi Bennour    « Phénomène des groupes musicaux » à Hay Mohammadi    Evolution du coronavirus au Maroc. 38 nouveaux cas, 1 263 491 au total, lundi 15 août 2022 à 15 heures    William Ruto élu président du Kenya    CAN Maroc-2023 (U23) : Le tirage au sort des éliminatoires prévu le jeudi au Caire    Washington exclut le dégel de fonds afghans    OPCVM : Actif net sous gestion de 555,84 MMDH à fin juillet    Réaménagement gouvernemental : la majorité est-elle en danger ?    Le Souss-Massa doté d'un Comité de migration    "Dakhla Downwind Challenge" : Coup d'envoi de la 7ème édition    Le roi félicite la présidente de l'Inde qui fête aujourd'hui son indépendance    Reprise du procès de Zuma concernant sa libération pour raison médicale    Des parlementaires américains à Taïwan, la Chine relance ses manoeuvres    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    Le dessin de presse orphelin : Jean-Jacques Sempé tire son dernier trait [Par Belaïd Bouimid]    «Khalliki mâaya» initie le premier album d'Ayoub El Haoumi    5ème concours BIC Art Master Africa: La soumission se poursuit jusqu'au 31 août    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Beach Korfball : Le 1er Championnat du monde les 19 et 20 août à Nador    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    Le parcours atypique d'Amine Salama force le respect    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Le vaccin contre la Covid-19 aurait moins d'effets secondaires chez les femmes enceintes    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Toyota va «hybrider» ALD
Publié dans Les ECO le 24 - 07 - 2013

Pionnier de la technologie hybride, le groupe Toyota en est aussi le leader incontesté. En effet, le premier constructeur automobile mondial a déjà franchi le cap des 5 millions de véhicules hybrides vendus à travers le globe depuis le lancement de cette technologie en 1997. La Prius, en tête de gondole, a non seulement été auréolée de nombreuses distinctions internationales, mais elle est surtout devenue une voiture populaire que l'on croise systématiquement dans les carrefours européens, à la sortie des gares et aéroports, puisque les taximen l'ont définitivement adoptée. Pour rappel, l'importateur de Toyota avait démarré son offre hybride au Maroc en juin 2011, date à laquelle il avait lancé la Prius. Vers la fin de la même année, il introduit l'Auris Hybride. Son stand accueille en mai 2012 un corner dédié à cette gamme, avec comme nouveauté et troisième modèle, la Yaris HSD (Hybrid Synergie Drive). Avec tout juste 200 voitures hybrides vendues (en 2 ans) par Toyota du Maroc (TDM), le constat est sans appel: l'automobile hybride n'a pas encore le succès qu'elle mérite. Le management de TDM a décidé de sérieusement se pencher sur la question.
Un partenariat win-win
Un partenariat vient d'être signé entre TDM et ALD Automotive, première étape de cette réflexion. Ce dernier, leader de la location longue durée avec un parc roulant supérieur à 6.000 véhicules, veut ainsi davantage marquer son statut d'entreprise éco-responsable. Voilà pourquoi, ALD a décidé non seulement d'acquérir des hybrides Toyota, mais aussi de s'engager à faire découvrir cette technologie d'avenir à ses clients. Pour TDM, ce rapprochement est un nouveau pas pour promouvoir l'hybride. «Nous avons commencé par lever le frein tarifaire après avoir obtenu des pouvoirs publics un allégement important des droits de douane (NDLR : 2,5%), mais il reste le frein psychologique et cette réticence de la clientèle quant à l'hybride», a indiqué Adil Bennani, DG de Toyota du Maroc. Il poursuit : «ce partenariat s'inscrit dans une démarche plus agressive et à long terme pour toucher un maximum de client». De son côté, ALD Automotive suit l'exemple de son concurrent et challenger, Arval Maroc qui avait, bien avant lui, apposé son étiquette d'entreprise éco-responsable. Pour rappel, la filiale locative de BNP Paribas avait été, en été 2011, le tout premier client de la Toyota Prius au Maroc! Aujourd'hui, ALD veut donner une impulsion encore plus forte.
20 Auris HSD chez ALD
Pour commencer, c'est l'Auris hybride qui a été retenue pour matérialiser ce partenariat. «Nous avons décidé d'acquérir une vingtaine d'Auris HSD, qui seront mises à la disposition de nos clients comme véhicules de remplacement», a déclaré Frédéric Banco, le DG d'ALD. La filiale LLD du groupe Société Générale va faire du pushing sur ses futurs clients et prospects. L'objectif est de vulgariser la technologie hybride et de lever le frein psychologique relatif à son adoption par ses clients professionnels, en vantant particulièrement l'intérêt économique, notamment la baisse du TCO (Total Cost of Ownership), ou coût total d'utilisation, et en démontrant qu'une hybride roule et accélère comme une voiture à moteur thermique, si ce n'est mieux. Pour ce faire, «ALD va organiser au profit de ses clients un test-drive grandeur nature et sur route ouverte, afin de faire connaître les Toyota hybrides», dixit Banco. L'expérience de conduite d'une Auris HSD ne laissera pas, à coup sûr, de marbre la clientèle. Si ce véhicule est techniquement complexe, il reste à la fois fiable, facile à entretenir et très économique de par son fonctionnement (lire encadré ci-dessous).
Toyota is back !
Il faudrait aussi remarquer que ce (petit) partenariat portant sur l'hybride n'est que l'arbre qui cache la forêt. Prêt à rebondir dans les semaines et mois à venir, Toyota du Maroc prépare deux gros lancements cruciaux qui, s'ils sont concluants, lui permettront de renouer avec la croissance. Entre la nouvelle Auris qui sera lancée à la fin de ce mois et la nouvelle Corolla qui arrivera durant le dernier trimestre, en passant par le premier arrivage (en septembre) du Rav4 à deux roues motrices, TDM dispose d'une belle gamme de nouveaux produits à même d'attirer les acheteurs dans ses showrooms. En attendant, TDM s'active sur tous les fronts, y compris en termes d'image. La campagne publicitaire institutionnelle (plutôt réussie) dans l'affichage et quelques supports de presse va dans ce sens. S'appuyer sur les ventes additionnelles que pourrait réaliser le premier opérateur LLD du pays constitue un joli «plus» sur le plan stratégique.
Une Toyota Auris HSD, comment ça marche ?
Pour schématiser le fonctionnement de l'Auris HSD, les responsables de Toyota prennent souvent l'exemple d'un tandem. À l'image de deux cyclistes sur un même vélo, les deux moteurs de l'Auris fonctionnent indépendamment ou conjointement, selon les situations. Lors du démarrage, l'auto fonctionne systématiquement en mode électrique qui peut la propulser sans que le moteur thermique n'intervienne. Lorsque le conducteur roule en ville, l'Auris Hybride utilise soit le bloc électrique et le moteur essence dans une configuration optimale qui minimise la consommation de carburant (mode Eco), soit l'énergie électrique si l'auto évolue à moins de 50 km/h (mode EV). L'auto roule alors silencieusement et sans émissions de C02 sur une distance de 2 km. Dès que le conducteur enfonce l'accélérateur, le moteur thermique prend le pas sur l'électrique, mais ce dernier vient aussi soutenir le bloc thermique en lui apportant un surplus de puissance et de couple (mode Power). Parallèlement, le générateur recharge la batterie, y compris dans les phases de décélération ou de freinage. Résultat: malgré une puissance totale de 136 chevaux, l'Auris hybride ne consomme que 3,8 l/100 km (en cycle mixte), tandis qu'elle n'émet en moyenne que 89 g C02/km. Cette économie à la pompe est doublée d'un coût d'utilisation intéressant, avec des révisions à 10.000 km au lieu de 5.000 km. Enfin, dotée d'un équipement important (ABS, VSC, 7 airbags, boite auto, clim' auto, régulateur de vitesse, jantes alu', autoradio CD-USB-Bluetooth, capteurs de pluie et de luminosité, accès en main libre et démarrage sans clé, etc.), l'Auris HSD affiche un prix raisonnable de 252.900 DH.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.