Attaque houthie aux Emirats Arabes Unis : Le Roi Mohammed VI s'entretient avec le Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane    Attaque des Houthis: La communauté internationale soutient les Emirats arabes unis    Eliminatoires africaines du Mondial 2022 et de la CAN 2023 : La CAF confirme les dates des tirages au sort    Maroc-Gabon : Match de gala pour clôturer la phase de poules du groupe C    Covid-19: 130 établissements scolaires fermés durant la période du 10 au 15 janvier    A la galerie casablancaise A2 : Patrick Lowie et Bilal Faris exposent leurs sculptures oniriques avec «Agitateurs»    Maroc: 150 nouvelles salles de cinéma verront le jour    «Mémoires d'une esclave blanche, Mmi Bouja» de Fatma Chraibi à Casablanca    Le plaidoyer d'Abdennabaoui pour la numérisation et la justice efficiente    Stress hydrique : Nizar Baraka annonce un plan d'urgence de trois milliards de dirhams    SM le Roi reçoit les dix membres élus du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire    Hatim Aznak désigné au Conseil de la jeunesse arabe pour le changement climatique    Espagne : Le Roi Felipe VI souligne l'importance de redéfinir la relation avec le Maroc sur des "piliers plus solides"    SM le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Benzema, royal, porte le Real Madrid vers sa 12e Supercoupe d'Espagne    Cataclysme chez les Fennecs    Une nouvelle dynamique de coopération sectorielle    Fès: Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    OMS: Un milliard de doses de vaccin livrés via le programme Covax    Le redressement économique, talon d'Achille du gouvernement    Pêche. La valeur des produits commercialisés est en hausse en 2021    L'IGOC-2022 prend le pari d'accompagner la relance de l'économie nationale    Cinéma : Les salles de l'IF Maroc proposent une sélection des meilleurs films 2021-2022    Hamid Douieb expose ses œuvres récentes à Marrakech    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Wajih Hassan Ali Kassem    Maroc/Covid-19: 3.177 nouveaux cas et 18 décès ces dernières 24h    Fraude fiscale: ouverture du procès des anciens dirigeants de Wendel    Attijariwafa bank : les entreprises peuvent payer en masse leurs vignettes et taxes à l'essieu en ligne    Akhannouch a pris contact avec la Belge agressée à Agadir    Conseil de gouvernement jeudi prochain: ce qui est prévu    Chery très en pointe dans le segment des véhicules à mobilité propre    CAN 2021: le Gabon lourdement sanctionné par la CAF    Salah relance l'Egypte contre la Guinée-Bissau    France: la 5ème vague commence à décroître    Emirats : trois morts dans l'explosion d'un camion-citerne à Abou Dhabi    2M mag: Artisanat et art au programme de ce soir à 22h50    Une 3ème dose du vaccin AstraZeneca augmente la réponse contre les variants du Covid-19    Fémina étranger 2021 : Madame Hayat ou la femme empirique    Une tempête hivernale « majeure » frappe l'est des Etats-Unis    Alaa Squalli nommé directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche    Akhannouch sur 2M et Al Aoula pour les 100 premiers jours du gouvernement    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    CAN 2021 : Aujourd'hui, le Burkina Faso et le Cap Vert à la recherche d'une qualification face à l'Ethiopie et au Cameroun    Mounia Aram remporte le prix de l'innovation culturelle    L'Espagne expulse une Marocaine pour son appartenance à une cellule djihadiste    Volkswagen va développer sa production de véhicules électriques en Chine    La Bourse de Paris rebondit légèrement à l'ouverture    Chine : à trois semaines des JO, les cas quotidiens de Covid-19 explosent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Aéronautique : Lancement de quatre premiers écosystèmes
Publié dans Les ECO le 29 - 07 - 2015

Les écosystèmes aéronautiques contribueront, d'ici 2020, à créer 23.000 nouveaux emplois./DR
L'assemblage, le système électrique, le câblage et le harnais (EWIS), l'entretien-réparation et révision (MRO) et l'ingénierie, concernés. Objectif : tripler l'emploi, un taux d'intégration de 35%, doubler le CA à l'export et attirer 100 nouveaux acteurs.
Après l'automobile et le textile, c'est autour de l'aéronautique d'avoir ses écosystèmes. Mardi à Rabat, les conventions y afférentes ont été signées par les ministères de l'Industrie et des finances et le Groupement des industries marocaines de l'aéronautique et du spatial (Gimas). Après 7 mois de travail et une centaine de réunions et de focus groups, ce sont 4 écosystèmes qui ont été identifiés et mis en maillage : l'assemblage, le système électrique, le câblage et le harnais (EWIS), l'entretien-réparation et révision (MRO) et l'ingénierie. En respect des conventions signées, l'Etat s'engage à pourvoir le foncier nécessaire (97 hectares dont 63 ha à Casablanca et 19,5 ha à Tanger), la formation, l'appui à l'investissement et l'amélioration de la compétitivité.
Le Gimas s'engage, pour sa part, à créer de l'emploi (23.000 visés à l'horizon 2020, dont 800 déjà acquis), à développer l'export et à drainer plus d'IDE et enfin à garantir l'implication des professionnels dans les ambitions du Plan industriel. Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, a mis les choses dans leur contexte mondial qui s'avère très favorable au lancement de ces premiers écosystèmes arrivés à maturité. En effet, explique-t-il, la flotte mondiale d'avions va doubler dans les 20 prochaines années avec 3.500 appareils aujourd'hui en construction et une croissance annuelle du transport aérien de 5%. Ce qui représente une vraie aubaine pour des filières marocaines en pleine expansion. L'objectif est de tripler l'emploi, d'arriver à un taux d'intégration de 35%, de doubler le CA (+ 16 MMDH) à l'export et d'attirer 100 nouveaux acteurs. Tout cela dans seulement 5 ans. Déjà, Elalamy annonce l'arrivée proche de plusieurs filiales d'Airbus. Quant au faible taux d'intégration visé (35%), le ministre a souligné qu'il s'agit d'un secteur de haute technologie où il faut être certifié à tous les étages de production.
Pour sa part, Mohamed Boussaïd, ministre des Finances, a souligné que le financement ne pose jamais problème lorsqu'il s'agit de projets solides qui tiennent la route. Pour lui, il va falloir désormais réfléchir à des centres de recherche et de développement au Maroc pour accompagner cette intégration de la supply chain, qui prend de plus en plus de l'envergure. Conscient du fait que ces écosystèmes vont booster le développement du secteur de l'aéronautique au Maroc, Hamid Benbrahim El Andaloussi, reste tout de même vigilant par rapport aux défis futurs. Car face à une industrie mondiale en croissance rapide, la capacité de production au Maroc et l'efficience énergétique joueront un rôle décisif pour être compétitif. L'autre défi a trait à la consolidation des écosystèmes lancés. Car, il ne suffit pas de mettre en œuvre des incitations si aucun suivi n'est mené, derrière, pour s'assurer de la viabilité des écosystèmes, du degré d'implication des entreprises et de leur capacité à travailler ensemble. L'exemple des consortiums d'exportation est toujours là pour rappeler qu'il ne suffit pas d'être ambitieux pour amener les PME marocaines à travailler en maillage pour réaliser des économies d'échelle et peser fort dans un marché mondial hautement compétitif. En tout cas, le Gimas a la lourde responsabilité de sensibiliser et d'inciter les industriels à l'opportunité d'intégrer les écosystèmes et d'accompagner 20 porteurs de projets et TPME d'ici 2020. Ceci à travers l'engagement de grands donneurs d'ordre à s'approvisionner auprès de ces TPME.
Mais la confiance des industriels dans le Maroc est ancrée depuis déjà une douzaine d'années, se soldant par l'installation d'une centaine d'entreprises de référence. Aujourd'hui, le CA avoisine 1MM$ en 2014 représentant 4,5% des exportations contre seulement 1% il y a 10 ans et plus de 11.000 jeunes employés dont la moitié sont des femmes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.