Nouvel actionnaire de référence pour BMCE Bank    Nuits de la médina : Fès consacre les traditions mystiques du monde    Mohammedia : Elle invente son kidnapping pour passer la nuit avec son ex-fiancé    Tahannaout : Un père de famille égorge son épouse comme un mouton    Quand « L'Opinion » publiait les résultats du bac …    Les œuvres de Linda Bougherara à Dar Moulay Ali à Marrakech    «Valeurs humaines », exposition de Soly Cissé à la Galerie 38 de Casablanca    Jossour se produira à l'IF de Marrakech    Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption    Maroc/FADES : Signature de deux accords de financement    Il fait l'actu : Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la Coopération africaine    Mylan Maroc présente son unité de production pharmaceutique    Meurtre de Khashoggi. Le chef de l'ONU lance une enquête internationale    Trump lance sa campagne pour 2020 sur un air de 2016    En pleine tension avec l'Iran, Trump contraint de changer de ministre de la Défense    Succession de May : Boris Johnson en position de force    SM le Roi félicite Younes Moujahid suite à son élection à la tête de la FIJ    Kia Maroc intègre la nouvelle Ceed    un groupe marocain compte racheter le club français FC Sochaux    Mondial 2022: Michel Platini placé en garde à vue    L'ASMEX: Une nouvelle feuille de route à horizon 2025    Un deuxième centre pour Intelcia au Sénégal    OPV de Maroc Telecom. Les précisions du wali de Bank Al-Maghrib    Said Ibrahimi fait le point : CFC n'est pas un paradis fiscal !    Doukkali : Le Maroc soigne les immigrés, en situation régulière ou pas    CAN-2019 : Arrivée des Lions de l'Atlas en Egypte    Championnat du monde de Muay Thai, le 22 juin à Marrakech    Femmes, l'éternel défi    Sahara : Hilale «corrige» un responsable algérien    Fête de la musique. Casablanca sort le grand jeu    Rabat. Arrestation du chauffeur d'un autocar pour trafic de drogues    Réguler le Net, un impératif    Francophonie parlementaire: El Malki donne le la    La culture marocaine célébrée à Liège    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    Mise en place des mesures d'accompagnement pour faciliter le déplacement et le séjour des supporters du Onze national    Les applications pour dormir rendent… insomniaques !    Lutte contre la déperdition scolaire à Essaouira    Le Maroc domine le Championnat d'Afrique de sambo et taïjitsu    L'équipe nationale de boxe en stage de préparation à Cuba    Divers sportifs    S.M le Roi félicite Younes Moujahid pour son élection à la tête de la FIJ    Divers    Insolite : Fan de l'univers Marvel    Ces tournages qui ont tourné au drame : The Warrens of Virginia    Lancement des programmes "Tarfaya Moubadara" et "Irtikae"    La Gendarmerie royale et la Guardia Civil se réunissent à Agadir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les gros appétits d'Infinix au Maroc
Publié dans Les ECO le 04 - 10 - 2016

Un partenariat en exclusivité avec Jumia Maroc et Google pour son programme Android One. L'entreprise spécialiste de la téléphonie mobile s'appuie sur la compétitivité des prix de ses produits pour s'enraciner dans le marché marocain.
Allier design, technologie et prix. C'est la devise du spécialiste chinois de la téléphonie mobile Infinix. L'entreprise basée à Hong Kong et qui s'est déjà attaqué au marché marocain, via un partenariat d'exclusivité signé avec Jumia Maroc il y a plus d'un an et demi, compte s'y renfoncer davantage. En attendant, il a fallu tester ce marché avant de s'engager dans une politique marketing sans visibilité. «Un test-order a été effectué sur 1.000 pièces pour voir la réaction du marché. Cela a été un succès puisqu'en une semaine tout a été vendu», souligne Itkane Boudchiche, Brand manager d'Infinix. Le deuxième test a également été un succès et la marchandise a été vendue alors qu'elle était encore sous douane, «ce qui nous a permis de croire au potentiel de développement de notre marque au Maroc», note Boudchiche. Et pour cibler plusieurs catégories de clients, l'entreprise a mis en place quatre séries de produits, ce qui lui permet en même temps de les diversifier et les adapter aux différents clients. Infinix, a également travaillé sur l'autonomie des batteries de ses smartphones et sur leur système de refroidissement, entre autres. «C'est ainsi que le Note 3 est né. Ce portable se charge en 5 minutes pour des communications qui peuvent durer jusqu'a 200 mn pour une utilisation normale», explique Boudchiche.
Pour Jumia, ce partenariat vise à enrichir sa plateforme et à étendre les produits qui y sont présentés, notamment les smartphones. «C'est une application de notre stratégie qui consiste à présenter à nos clients des produits diversifiés et innovants. Là, il faut noter que la téléphonie fait partie des catégories grâce auxquelles Jumia est très connu», souligne Bastien Moreau, CEO de Jumia Maroc. Selon Moreau, la priorité du consommateur marocain est aujourd'hui celle du rapport qualité/prix. C'est l'un des facteurs qui aurait justifié le partenariat avec Infinix.
De plus, le consommateur a besoin de suffisamment d'informations et de commentaires sur le produit pour pouvoir l'acheter. «Sur ce point, il faut aussi souligner qu'il y a énormément d'interactions sur les produits Infinix, même ceux lancés tout récemment», ajoute Moreau, pour qui, la marque s'enracine de plus en plus dans le marché marocain. «Nous avons commencé par le «on line» et nous nous étendrons vers d'autres canaux, comme le parallèle fin octobre. En plus nous sommes en négociation avec des opérateurs notamment, orange», révèle Boudchiche. L'entreprise fondée en 2013 a bâti sa stratégie sur les pays en voie de développement. Pour cela, elle a réussi à gagner la confiance de Google pour le lancement de son programme Android One dans ces pays.
Sa stratégie se base aussi sur ce que son top management appelle des designs «cool et stylish», et des produits smart. La marque connaît une croissance rapide qui atteint 400% par an. Durant son lancement en 2013, elle a vendu un million de téléphones alors que la deuxième année elle a écoulé sur le marché plus de quatre millions de pièces. Elle est présente dans 30 pays (Europe, Amérique du Sud, le Moyen-Orient, l'Asie et l'Afrique). En Egypte, sa marque est troisième en termes de ventes. Elle compte gagner des parts de marché en s'appuyant sur ses nouvelles créations dont le Note 3 et le Hot 4 qu'elle vient de lancer au Maroc. Au Maroc, l'entreprise est présente depuis juin 2015 à travers le partenariat avec Jumia.ma où elle n'expose pas moins de 60 produits (téléphones et accessoires).
Tags: Infinix Jumia Maroc téléphonie mobile


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.