Le CSCA avertit Radio Méditerranée Internationale pour « publicité clandestine »    Le Groupe Barid Al-Maghrib lance le e-paiement des impôts pour les auto-entrepreneurs    Plus de 7 milliards de DH de financements Mourabaha à fin juillet 2019    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    «Pour Sama» : Le témoignage bouleversant d'une jeune mère à Alep    Journées musicales de Carthage. Vive la Tunisie libre !    Eric Zemmour saisit la Cour européenne des droits de l'Homme    Maroc-Afrique du Sud : Dégel des relations    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    El Bouzidi: les étudiants (es) de Taounate sans bourse et sans cité universitaires?    Lancement du programme au titre de l'année scolaire 2019-2020 : «Etudes et sport» forme les champions en herbe    Nabil Benabdallah: «il faut être présent au sein des institutions qui font la loi»    SM le Roi Mohammed VI accorde Sa grâce à Hajar Raissouni et ses codétenus    Christine Lagarde formellement nommée à la tête de la BCE    Les dossiers du futur président tunisien    À Marrakech, Elalamy évoque les progrès du textile marocain    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    Filière équine. L'écosystème se développe à grande vitesse    Coupe du Trône de tennis: L'ACSA pour la 9e fois    Les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf mise à nu    Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Qui pour remplacer Ilyas El Omari ?    Feu vert à la création de la zone d'accélération industrielle Fès-Meknès    AMMC. 3ème participation consécutive à la «World Investor Week»    Syrie: Washington arrache une trêve à Erdogan, en vue de la création d'une « zone de sécurité »    Et la vie continue…dans un autre corps    Les lauréats du Prix de la culture amazighe dévoilés    Brexit: Après l'accord trouvé à Bruxelles, Johnson s'attelle à convaincre Westminster    Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    Réforme de l'enseignement. La Commission de suivi prépare sa réunion inaugurale    Attijariwafa bank, Top Performer RSE de l'année    Loi de Finances 2020 : Benchaâboun passe l'oral devant les parlementaires    Raja. Le trésorier du club détaille le rapport financier    Gouvernement. Faut-il un nouveau programme ?    Météo: Le temps qu'il fera ce vendredi    Tanger : Un nouvel espace d'insertion pour les jeunes handicapés mentaux    Rencontre commémorative à Marrakech    Victoire des socialistes portugais aux législatives    Biles, à toute épreuve    Découverte au Maroc de la plus ancienne organisation collective et sociale datant de 480 millions d'années    Divers    La situation actuelle du KACM au centre d'une réunion à Marrakech    Sixième Soulier d'or pour Lionel Messi    Une progression de 93% des ordres de paiement entre 2006 et 2018    Activités de la Chabiba ittihadia à Bouznika    Annulation de l'élection d'Iman Sabir    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    André Chénier : Le poète de la liberté    Yassine Belattar s'attire les foudres des Rifains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les gros appétits d'Infinix au Maroc
Publié dans Les ECO le 04 - 10 - 2016

Un partenariat en exclusivité avec Jumia Maroc et Google pour son programme Android One. L'entreprise spécialiste de la téléphonie mobile s'appuie sur la compétitivité des prix de ses produits pour s'enraciner dans le marché marocain.
Allier design, technologie et prix. C'est la devise du spécialiste chinois de la téléphonie mobile Infinix. L'entreprise basée à Hong Kong et qui s'est déjà attaqué au marché marocain, via un partenariat d'exclusivité signé avec Jumia Maroc il y a plus d'un an et demi, compte s'y renfoncer davantage. En attendant, il a fallu tester ce marché avant de s'engager dans une politique marketing sans visibilité. «Un test-order a été effectué sur 1.000 pièces pour voir la réaction du marché. Cela a été un succès puisqu'en une semaine tout a été vendu», souligne Itkane Boudchiche, Brand manager d'Infinix. Le deuxième test a également été un succès et la marchandise a été vendue alors qu'elle était encore sous douane, «ce qui nous a permis de croire au potentiel de développement de notre marque au Maroc», note Boudchiche. Et pour cibler plusieurs catégories de clients, l'entreprise a mis en place quatre séries de produits, ce qui lui permet en même temps de les diversifier et les adapter aux différents clients. Infinix, a également travaillé sur l'autonomie des batteries de ses smartphones et sur leur système de refroidissement, entre autres. «C'est ainsi que le Note 3 est né. Ce portable se charge en 5 minutes pour des communications qui peuvent durer jusqu'a 200 mn pour une utilisation normale», explique Boudchiche.
Pour Jumia, ce partenariat vise à enrichir sa plateforme et à étendre les produits qui y sont présentés, notamment les smartphones. «C'est une application de notre stratégie qui consiste à présenter à nos clients des produits diversifiés et innovants. Là, il faut noter que la téléphonie fait partie des catégories grâce auxquelles Jumia est très connu», souligne Bastien Moreau, CEO de Jumia Maroc. Selon Moreau, la priorité du consommateur marocain est aujourd'hui celle du rapport qualité/prix. C'est l'un des facteurs qui aurait justifié le partenariat avec Infinix.
De plus, le consommateur a besoin de suffisamment d'informations et de commentaires sur le produit pour pouvoir l'acheter. «Sur ce point, il faut aussi souligner qu'il y a énormément d'interactions sur les produits Infinix, même ceux lancés tout récemment», ajoute Moreau, pour qui, la marque s'enracine de plus en plus dans le marché marocain. «Nous avons commencé par le «on line» et nous nous étendrons vers d'autres canaux, comme le parallèle fin octobre. En plus nous sommes en négociation avec des opérateurs notamment, orange», révèle Boudchiche. L'entreprise fondée en 2013 a bâti sa stratégie sur les pays en voie de développement. Pour cela, elle a réussi à gagner la confiance de Google pour le lancement de son programme Android One dans ces pays.
Sa stratégie se base aussi sur ce que son top management appelle des designs «cool et stylish», et des produits smart. La marque connaît une croissance rapide qui atteint 400% par an. Durant son lancement en 2013, elle a vendu un million de téléphones alors que la deuxième année elle a écoulé sur le marché plus de quatre millions de pièces. Elle est présente dans 30 pays (Europe, Amérique du Sud, le Moyen-Orient, l'Asie et l'Afrique). En Egypte, sa marque est troisième en termes de ventes. Elle compte gagner des parts de marché en s'appuyant sur ses nouvelles créations dont le Note 3 et le Hot 4 qu'elle vient de lancer au Maroc. Au Maroc, l'entreprise est présente depuis juin 2015 à travers le partenariat avec Jumia.ma où elle n'expose pas moins de 60 produits (téléphones et accessoires).
Tags: Infinix Jumia Maroc téléphonie mobile


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.