Tindouf: l'affaire du détournement de l'aide humanitaire continue de faire réagir    Tout savoir sur l'exemption des personnes touchées par la pandémie des impôts et redevances dus à la commune    Vaccin anti-Covid-19: l'UE conclut un accord pour l'achat de 300 millions de doses    Transfert: Arsenal réalise un joli coup    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Transport routier: 153 MDH destinés au renouvellement du parc automobile (2020)    Fkih Ben Salah: une tentative de trafic de 720 chardonnerets avortée    Covid-19 au Maroc: témoignages poignants de médecins réanimateurs    OMS : Le Covid-19 ne se transmet pas par la nourriture    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Réalisation d'une arthroscopie pour la première fois dans un hôpital provincial    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Vaccin anti-Covid-19: accord entre l'UE et une société américaine    Pour protéger votre peau contre le soleil, Forever recommande ses trois produits phares    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Violation de l'état d'urgence: Tout savoir sur le paiement des amendes    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.241 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 37.935 cas cumulés, jeudi 13 août à 18 heures    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'immobilier après le confinement : ça commence à bouger    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    Le scénario catastrophe frappe à nos portes    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fonction publique : La suppression continue des postes budgétaires
Publié dans Les ECO le 27 - 10 - 2016

Le départ à la retraite et son corollaire, la suppression des postes budgétaires, constituent l'une des grandes conclusions du gouvernement dans ses prévisions budgétaires de 2017. Les ressources humaines de l'éducation nationale régressent, pour la première fois, de 2% entre 2015 et 2016.
Plus de 5 ans après l'adoption du concours comme règle générale pour l'accès à la fonction publique et l'entrée en vigueur du nouveau système de recrutement par voie de contrat, le Budget 2017 de la fonction publique a établi un diagnostic complet des aspects budgétaires des effectifs de l'Etat, à l'exclusion de ceux officiant au sein des collectivités territoriales. Durant cette année de démarrage de la réforme des régimes de retraite, la suppression continue des postes budgétaires reste l'une des grandes conclusions de l'état des lieux du département des Finances, dans son évaluation incluse dans le PLF 2O17.
En termes de création de postes budgétaires, une évolution de 20% par an a été enregistrée durant la période 2014-2016, avec un cumul de 66.483 postes créés et une moyenne de 22.161 postes créés par an. «Cette augmentation est surtout liée au flux des départs massifs à la retraite au cours des dernières années, ainsi qu'aux efforts considérables entrepris par le gouvernement pour répondre aux besoins pressants en ressources humaines», indique le PLF 2017. Sur la période 2007-2016, près de 80% des postes créés ont été affectés à 4 ministères, à savoir ceux de l'Education, de l'Enseignement supérieur, de la Santé et de la Justice, avec un total de 69.000 postes créés au sein des départements de l'Education et de l'Enseignement supérieur, «en vue de doter ces derniers de moyens humains permettant de couvrir la carte scolaire et universitaire», selon les arguments du département de l'Economie et des finances.
Pour le recrutement des cadres au sein de la fonction publique, un accroissement annuel de l'ordre de 21% a été enregistré entre 2007-2016, pour passer de 2.530 à 14.091 cadres recrutés cette année. Pour les emplois supérieurs, la nomination par décret après délibération en Conseil de gouvernement s'élève à 646 nominations et 81 exemptions et mobilités réparties sur 31 départements. «Le nombre de femmes nommées à des postes de responsabilité n'a pas dépassé 11,5% du total des nominations», indique le rapport sur les ressources humaines émanant du département des Finances. Le recrutement des personnes classées aux échelles 7 à 9 a fléchi pour comptabiliser 2.940, «excepté le pic enregistré en 2012 avec 7.860 postes créés», précise le PLF 2017. Une cadence haussière a en revanche été enregistrée pour les emplois publics du personnel classé aux échelles 5 et 6, ceux-ci atteignant 10.620.
Le rapport explique cette montée par les besoins croissants du département de l'Intérieur en cette catégorie de personnel. Pour l'épineuse question des postes budgétaires, la tendance haussière entamée en 2016 a atteint sa vitesse de croisière durant cette année pour atteindre 19.700 postes «en raison essentiellement des départs massifs à la retraite pour limite d'âge, avec 17.000 départs», précisent les données du département des Finances qui nous enseignent que «cette tendance à la hausse est enregistrée dans tous les départements ministériels à l'exception du ministère des Habous, dont le personnel demeure encore jeune», selon le diagnostic du gouvernement. Il est à préciser que plus de 64% des postes supprimés au titre de la période 2007-2016 relèvent des départements de l'Education et de l'Enseignement supérieur, suivi du ministère de l'Intérieur avec 10% de postes budgétaires supprimés.
Une forte mobilité
La mobilité des fonctionnaires s'est accentuée en 2016 via le détachement et la mise à disposition, ainsi que par le redéploiement des fonctionnaires appartenant aux cadres communs des administrations. Ces mesures ont été menées parallèlement à la poursuite de l'harmonisation des statuts sur la base de similitude en termes de conditions de recrutement. En plus de la fusion de 23 statuts particuliers, 4 statuts interministériels ont pu voir le jour: ceux des administrateurs, des rédacteurs, des adjoints techniques et des cadres administratifs. Pour les statuts spéciaux, ils sont au nombre de 7, et englobent essentiellement les membres des chambres du Parlement, les magistrats ainsi que les agents d'autorité.
Le principal fait marquant reste celui de la concentration des fonctionnaires au niveau de 7 départements, avec la moitié de l'effectif accaparé par le département de l'Education nationale et de la formation professionnelle, malgré la baisse de 2% enregistrée cette année. Pour sa part, la pyramide d'âge au sein de la fonction publique montre une prédominance de la tranche d'âge des 25-30 ans, ceux-ci représentant 23,6%, suivi de celle des 40-45 ans, qui représente plus de 13%. Malgré une tendance au rajeunissement, près de 32% des effectifs de la fonction publique ont plus de 45 ans, traduisant «la tendance des départs à la retraite prévue pour les années à venir», selon le PLF 2017. Les prévisions du rapport indiquent que les départs à la retraite du personnel civil de l'Etat devraient atteindre, au terme de la période 2016-2021, plus de 85.000 départs, soit 14,4% de l'effectif actuel.
Tags: Fonction publique suppression postes budgétaires retraite gouvernement Budget 2017


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.