Le rapprochement "historique" entre le Canada et le Maroc permettra aux deux pays de travailler sur les grands enjeux du monde    LDC Afrique: Pour suivre le derby Maghrébin WAC-USMA    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    La ministre espagnole des AE inaugure le nouveau siège du Consulat général d'Espagne à Rabat    Programme des principaux matchs du vendredi 24 janvier    Le Maroc reconnaît le gouvernement de Bolivie    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Coronavirus : la Grande muraille de Chine et Disneyworld Shangai fermés à cause de l'épidémie    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Wuhan Coronavirus Could Hit China's Economy Harder Than SARS    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    U.N. Suggests Bezos' Phone Was Hacked Using Saudi Crown Prince's Account    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Domaine maritime : Les députés donnent leur feu vert    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Vie des «pros» marocains d'Europe    Pas de hausse des taux des crédits bancaires en 2020    Le Maroc à la tête du groupe arabe de l'UNESCO    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Fnideq : Saisie de près de 10.000 comprimés psychotropes    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    ONSSA : 17.641 tonnes d'aliments avariés détruites en 2019    Le Roi Mohammed VI félicite Chakib Alj, nouveau président du patronat marocain    Chakib Alj et Mehdi Tazi tracent de nouveaux horizons pour la CGEM    Dakhla : débats sur le rôle des anciennes bibliothèques dans la documentation civilisationnelle et culturelle du Sahara marocain    Rencontre entre le Monarque et le Roi du Bahreïn à Rabat    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Divers Economie    Le foncier confronté à des contraintes importantes en termes d'harmonisation et de convergence des objectifs et des actions    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Marocains ont l'esprit d'entreprise
Publié dans Les ECO le 26 - 01 - 2017

Amine Diouri, responsable des études PME chez Inforisk
Les chiffres le prouvent : les créations d'entreprises sont en hausse. La conjoncture et la hausse du chômage chez les moins de 25 ans expliquent cette situation.
Les Inspirations ECO : Le niveau de créations d'entreprises a atteint des niveaux record en 2016. À quoi est-ce dû ?
Amine Diouri : Je pense qu'il y a un double effet lié à ce fort taux de croissance des créations d'entreprises entre 2015 et 2016 (+12%). Premièrement, il y a un effet conjoncturel à ne pas négliger: l'article 247-17 du Code général des impôts modifié par la loi de Finances 2015 prévoyait la possibilité pour les entreprises individuelles de se transformer en statut de société sans impact fiscal, hormis un droit d'enregistrement de 1.000 DH. Les entrepreneurs avaient jusqu'au 31 décembre 2016 pour le faire. Il ne faut pas négliger l'impact de cette mesure, même si pour l'heure nous n'avons pas encore de chiffres réels sur cette mesure. Bien évidemment, cette transformation de statut juridique impacte la composition du tissu entrepreneurial marocain, mais pas son volume. Autre effet, structurel cette fois-ci: le désir entrepreneurial des Marocains. Les chiffres des auto-entrepreneurs le prouvent: il y a un fort désir d'entreprendre via la création d'une entreprise. Pour accompagner cet effort, les banques ont développé des offres bancaires dédiées aux nouveaux entrepreneurs.
Y a t-il aujourd'hui un regain de confiance des entrepreneurs et une amélioration de la conjoncture économique ?
Je pense au contraire que c'est la conjoncture économique morose qui pousse les personnes à créer une entreprise: chômage massif des moins de 25 ans qui, face à l'incapacité de trouver du travail, se tournent vers la création d'entreprise (société ou auto-entrepreneur). Cela se voit particulièrement au niveau du capital social d'une société créée: une étude Inforisk avait montré que dans 50% des cas, la société avait un capital initial très faible, inférieur à 10.000 DH. Cette très faible capitalisation au démarrage explique aussi le très fort taux de défaillance de ces petites structures après quelques années. Autre explication possible, les personnes partant à la retraite par anticipation (phénomène existant particulièrement dans l'administration) avec un petit pécule qu'ils investissement dans la création d'une entreprise.
Créations vs défaillances
En juillet dernier, le fournisseur de données Inforisk faisait état, dans sa première mise à jour, de 3.232 sociétés en défaillance depuis le 1er janvier 2016. Au niveau de la création d'entreprises, 2.794 sociétés ont été créées en juin 2016 selon l'enquête Inforisk (leseco.ma). Ce chiffre portait alors à 17.703 le nombre d'entreprises créées depuis le début de l'année. En 2015, quelque 29.885 créations d'entreprises ont été enregistrées. En glissement annuel sur ces 12 derniers mois, ce sont près de 31.067 entreprises qui ont été créées au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.