Covid-19 : Le Maroc suspend ses vols avec 13 pays européens    La généralisation de la couverture sociale, un projet avant gardiste en Afrique et dans le monde arabe    Covid-19 : Monaco allège ses restrictions et rouvre ses restaurants    Le Conseil de gouvernement adopte 'un projet de décret relatif à la réorganisation de la CMR    Blockchain et Immobilier : le grand défi    3ème promotion de Madaëf Eco6 : la Société de Dévelopement Saïda annonce les lauréats    La BVC débute en hausse    La FAO et l'UA publient un guide pour renforcer le commerce des produits agricoles en Afrique    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    L'Icesco lance la 2e édition de ses programmes ramadanesques    Achraf Hakimi ne quittera pas l'Inter Milan    Botola Pro D1 / WAC-MCO (1-1) : Fakher et El Kaâbi font barrage devant le Wydad !    MAT-RCA ce soir à Rabat (22h00) : Le Raja pour réduire l'écart avec le Wydad, le Moghreb de Tétouan pour s'éloigner de la zone rouge !    Sahara : Elliott Abrams soutient à nouveau le Maroc, un coup dur pour les séparatistes et Alger    Vaccins anti-Covid : le patron du laboratoire Pfizer évoque la possibilité d'une troisième dose    Les prières des Tarawih sont-elles effectuées à Fès ?    Commission supérieure arabe de normalisation : appel à mettre en œuvre les conclusions de la réunion de Rabat    VACCIN, ES-TU LÀ?    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    Botola Pro D1 / 12è journée: le classement général    6 chantiers et 31 projets prévus : La Douane dévoile son plan stratégique 2023    Recherche : 300 Bourses d'excellence octroyées    Programme «Horizon 2020» : 6,88 millions d'euros pour 69 projets de structures de recherche marocaines    Votre e-magazine Challenge du vendredi 16 avril 2021    Raja: Chebbi dévoile ses ambitions (VIDEO)    Nasser Bourita s'entretient avec le commissaire européen au Voisinage et à l'Elargissement    États-Unis: une fusillade à Indianapolis fait huit morts    CNOM : La liste des athlètes marocains qualifiés pour les JO de Tokyo sera annoncée en juillet prochain    Prix à la consommation pendant Ramadan: Les produits les plus touchés    Généralisation de la protection sociale : Les réactions des agriculteurs (reportage)    Météo : Pluies et averses orageuses sur plusieurs régions ce vendredi 16 avril    UA: le Maroc plaide pour inscrire la sécurité sanitaire en Afrique comme point permanent à l'ordre du jour du COREP    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à l'organisation judiciaire    Maroc - Egypte : M. Bourita s'entretient avec son homologue égyptien    Mali : la date des élections présidentielles fixée au 27 février 2022    Les lauréats des «Couleurs d'Al Aqsa» primés    L'ONU condamne avec fermeté    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    «Je me suis engagé à faire entendre la voix des habitants des montagnes»    «Hididane» aimé, «Hdidane» plagié ... par les gens de l'Est !    "Cultures ouvertes : L'Espagne et le Maroc " , une exposition virtuelle de l'Institut Cervantès    Cérémonie des Oscars: Des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marsa Maroc reste stable en 2017
Publié dans Les ECO le 05 - 04 - 2018

Le chiffre d'affaires de la société portuaire s'est maintenu au même niveau que celui de l'année précédente, à environ 2,55 MMDH. Le RNPG s'est élevé, quant à lui, à 599 MDH, en progression de 3,3% par rapport à l'exercice 2016. Le résultat d'exploitation a baissé de 8,3% à fin 2017, pour se limiter à 761 MDH. Détails.
Des revenus se sont actuellement rétractés de quelque 0,5%, passant de 2,567 MMDH à 2,554 MMDH. Un tassement qui survient toutefois après une année faste en 2016 enregistrant une croissance de 18%. Pourtant, le port de Casablanca reste le premier contributeur, à hauteur de 56% du chiffre d'affaires de Marsa Maroc, suivi par Agadir et Jorf Lasfar. Sur un trafic global de 96 millions de tonnes (Mt), Marsa Maroc a traité près de 36 MDH en quasi stagnation par rapport à l'exercice précédent. Pour cause, «une grande partie de la croissance du trafic portuaire est réalisée sur le port de Tanger Med, considéré désormais comme la zone la plus dynamique du royaume.
Or Marsa Maroc n'y est pas encore présente», souligne le top management. À cela s'ajoute le départ d'un armateur du portefeuille de Marsa Maroc au profit de la concurrence à Casablanca. Sans oublier la diminution du trafic de vracs liquides de 2,5% du fait de la concurrence et la montée en régime d'opérateurs au port de Jorf lasfar et de Tanger Med. Une baisse qui a été compensée par l'augmentation des vracs solides tirée par le trafic lié à l'industrie du phosphate. En effet, le trafic du phosphate a augmenté sur le marché national en moyenne de 40,3% à 11,17 Mt, les engrais de 28,9% à 8,9 Mt et le souffre de 7,3% à 5,3 Mt.
De ce fait, Marsa Maroc affiche une croissance moindre que celle du marché sur l'ensemble des compartiments. Par ailleurs, le RNPG de Marsa Maroc s'est élevé à 599 MDH, en progression de 3,3% par rapport à l'exercice 2016. Le résultat d'exploitation a baissé, quant à lui, de 8,3% pour se limiter à 761 MDH. Une baisse qui résulte des nouvelles charges de fonctionnement et des dotations aux amortissements des filiales, dont les concessions ont démarré l'année dernière, notamment la Société de manutention d'Agadir (SMA).
D'ailleurs, la création de l'entreprise gadirie a eu son effet sur les charges salariales du groupe, en plus de la non récurrence des primes exceptionnelles distribuées en 2016. Le résultat non courant s'est établi, quant à lui, à 115 MDH à fin 2017 (contre 28 MDH en 2016) sous l'effet d'une reprise sur provision pour avantages sociaux accordés aux retraités (197 MDH) - suite à la modification des cotisations patronales auprès de la mutuelle (MODEP) avec maintien du même niveau de prestation pour les actifs et les retraités -, combinée à un contrôle fiscal dont a fait l'objet le groupe portant sur les exercices 2013, 2014 et 2015. Celui-ci a été soldé en 2017 par le paiement d'un montant -définitif et irrévocable - de 88,7 MDH. Le groupe tente de maintenir son niveau d'investissement en mobilisant une enveloppe de 545 MDH en 2017, soit 162 MDH de plus qu'en 2016. Des investissements qui sont généralement axés sur le renouvellement de son parc d'équipements. Il faut dire que le groupe dispose entre autres d'une bonne assise financière avec des fonds propres en augmentation de 12 MDH à 2,5 MMDH et ceci grâce à l'augmentation du résultat net.
Le management assure ainsi bénéficier d'une trésorerie positive avec un excédent de cash de 360 MDH en baisse de 384 MDH suite à la hausse des dettes de financement (+333 MDH) et la baisse des Titres et valeurs de placement (-32 MDH). Dans le détail, Marsa Maroc totalise des dettes de financement de 966 MDH se composant d'un encours d'un montant de 797 MDH sous forme de financements de projets portés par la filiale TC3PC. Le premier remboursement devrait intervenir en 2018. Un tirage partiel a été noté, d'un montant de 112 MDH sur une dette de 235 MDH sous forme de financement de projet porté par la filiale SMA. Et ceci en plus d'un reliquat d'un prêt concessionnel en Euro porté par la SODEP d'un montant de 57 MDH dont le terme est 2027. Au final, le Directoire propose de soumettre à l'approbation de l'Assemblée générale ordinaire la distribution d'un dividende de 10,7 DH par action, dont 8 DH à titre ordinaire - identique à celui distribué à l'issue de l'exercice précédente - rehaussé de 2,7 DH à titre exceptionnel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.