Sahara : Vers l'ancrage de la position américaine ?    La loi sur les signatures électroniques désormais opérationnelle [Document]    Etats-Unis : Joe Biden a prêté serment    Evolution du coronavirus au Maroc : 1152 nouveaux cas, 4 62. 542 au total, mercredi 20 janvier 2021 à 18 heures    HCP : La confiance des ménages toujours en berne    Accord sur l'organisation de la 24ème assemblée générale de l'OMT à Marrakech : La signature est prévue début février    Comité des représentants permanents de l'UA : Le Maroc présent à la 41ème session ordinaire    Le RNI convoque son «parlement»    Détournement de fonds publics : Enquête judiciaire à l'encontre d'un policier à Beni Mellal    L'émission «Ahssan Pâtissier» débarque sur 2M    Le Roi Mohammed VI reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale    Le poison de « la vérité alternative »    Etats-Unis : Donald Trump fait ses adieux    Giuseppe Conte, l'illustre inconnu de l'échiquier politique italien    Anasse Bari: Gagner les élections dans un monde propulsé par l'IA est un "jeu de chiffres" qui se déroule sur les médias sociaux    Distinction du tandem marocain du FC Séville    Mondial des clubs : Un adversaire arabe pour le Bayern au dernier carré    Réunion de la Fédération Royale marocaine de basketball: Le Cinq national et les préparatifs au lancement des championnats à l' ordre du jour    Le portefeuille de BMCE Capital Research tire son épingle du jeu en 2020    Le Maroc dénonce le dévoiement des décisions du Sommet extraordinaire de l'UA par l'Afrique du Sud    Cher vaccin, cesse de nous faire languir !    Abdelkrim Meziane Belfkih: Le taux de reproduction de la Covid-19 se stabilise à 0,88    L'Italie prendra des actions en justice contre Pfizer    Nexans inaugure une nouvelle usine à Nouaceur    Netflix dépasse les 200 millions d'abonnés payants dans le monde    Chauffe-eau : Le tueur silencieux a fait 9 morts    El Guergueret : L'hommage du Groupe Sentissi    Casablanca : Une collecte de dons lancée en faveur des migrants sans-abri    Groupe Renault. Un bilan 2020 positif malgré la crise    Coronavirus : le SIAM 2021 annulé    Honorable distinction d'un militant amazigh     Nécessité d'approfondir la connaissance du risque    Les autorités publiques «rejettent catégoriquement» le chapitre consacré au Maroc    Transformation digitale : Marjane Holding passe à la vitesse supérieure    Mondial de handball: Le Maroc quitte la compétition    Il prend la tête du groupe C: Le Maroc débute par un petit succès sur le Togo    Angleterre: Leicester enfonce Chelsea, Lampard en danger    L'équipe nationale en stage de préparation à Maâmora    La pandémie a mis à nu les fragilités de l'OMS    Une démocratie, comme les auatres...    Marrakech : 1ère exposition de l'événement culturel «EX. Art contemporain»    «L'Homme qui a Vendu sa Peau» et l'acteur Sami Bouajila primés    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Edito: Le maire doit partir    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc ne cesse de marquer des points
Publié dans Les ECO le 29 - 05 - 2018

Le Royaume du Maroc ne cesse de marquer des points dans tous les forums internationaux concernant sa cause nationale, grâce à la dynamique de la diplomatie marocaine menée sous l'impulsion personnelle de SM le Roi Mohammed VI, a souligné, lundi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.
Répondant à une question centrale sur "Les derniers développements de la cause nationale", lors de la séance plénière de la Chambre des représentants consacrée à la politique générale, El Othmani a relevé avec fierté la mobilisation générale et l'adhésion totale de l'ensemble des forces vives de la nation pour défendre les constantes nationales du Royaume, notamment la cause nationale juste du Maroc, faire face aux ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc et réfuter la thèse séparatiste.
Le gouvernement accorde la priorité à l'intensification de l'effort diplomatique visant à défendre la question nationale, contrer les adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume et mettre en échec leurs tentatives, afin de résoudre définitivement le conflit artificiel autour des provinces sud, a-t-il indiqué.
El Othmani a rappelé que la cause nationale a connu des développements importants qui ont conforté les acquis du Royaume, grâce à la contribution de la diplomatie officielle et de l'ensemble des forces vives, y compris les diplomaties parallèles parlementaire, partisane, syndicale et associative, dans le cadre de la vigilance constante visant à faire face aux manœuvres et provocations des ennemis de l'intégrité territoriale qui cherchent à altérer le statut juridique et historique dans la zone située à l'est du dispositif de défense et le statu quo dans la zone tampon, en violation flagrante de l'accord de cessez-le-feu.
L'action du gouvernement en la matière, poursuit-il, tire sa référence des Orientations de SM le Roi Mohammed VI et des discours royaux à l'occasion de la Fête du Trône (30 juillet 2017) et du 42e anniversaire de la Marche Verte (6 novembre 2017).
Le chef du gouvernement a également noté que le rapport du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, sur le Sahara marocain, présenté aux membres du conseil de sécurité le 29 mars 2018, était équilibré, dans la mesure où il a pris en considération les derniers développements graves intervenus sur le terrain et liés aux provocations et violations flagrantes commises par le polisario.
Sur la base de ce rapport, le conseil de sécurité a adopté sa résolution n°2414, du 27 avril 2018, qui a consacré la suprématie de l'initiative d'autonomie et salué les efforts sérieux et crédibles consentis par le Maroc pour avancer dans le processus de règlement politique de ce conflit régional, a-t-il rappelé, ajoutant que le conseil de sécurité réaffirme l'ONU comme cadre exclusif pour mener le processus politique et écarte tous les précédents plans de règlement comme étant irréalistes et inapplicables.
Le polisario a persévéré dernièrement dans ses manœuvres et provocations graves dans la zone située à l'est du dispositif de défense et dans la zone tampon de Guerguerat, a-t-il poursuivi, ajoutant que ces agissements démontrent clairement la gravité du complot que les ennemis de l'intégrité territoriale cherchent à mettre en exécution à travers la modification de la réalité sur le terrain.
La diplomatie a une place de choix pour le Maroc
Afin de faire face à ces actes graves, le Maroc a entrepris les actions diplomatiques qui s'imposent, a indiqué El Othmani, soulignant que SM le Roi a adressé des messages aux pays membres du conseil de sécurité, au secrétaire général de l'ONU et aux grandes puissances, attirant l'attention sur le fait que de tels agissements constituent une violation flagrante et inadmissibles des accords militaires et du cessez-le-feu et une menace claire à la sécurité et à la stabilité dans la région.
De même, le Maroc a catégoriquement rejeté tout ce qui est de nature à altérer le statut juridique en vigueur depuis le cessez-le-feu, le 6 septembre 1991, à l'est du dispositif de défense et dans la zone tampon, a-t-il affirmé.
Il a aussi rappelé que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita a remis, le 14 avril dernier, un message écrit de SM le Roi Mohammed VI au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, dans lequel le Souverain a tenu à exprimer, au nom de toutes les forces vives nationales, toutes tendances et toutes sensibilités confondues, le rejet clair, ferme et déterminé du Maroc de ces provocations et incursions "inadmissibles et inacceptables" du polisario dans cette zone.
Le chef de gouvernement a souligné, à ce propos, que le conseil de sécurité a réagi positivement à ces développements, se déclarant, dans sa résolution 2414, préoccupé par le fait que le front séparatiste du polisario a annoncé qu'il prévoyait de déplacer des fonctions administratives à Bir Lahlou, lui demandant de s'abstenir de se livrer à de tels actes déstabilisateurs. Le conseil de sécurité s'est également dit préoccupé par la présence du polisario dans la zone tampon de Guerguerat et demandé son retrait immédiat, a-t-il encore rappelé.
En revanche, poursuit El Othmani, le conseil de sécurité a tenu dans la même résolution à faire part de sa satisfaction et à saluer la position du Royaume en reconnaissant " la réaction mesurée du Maroc à la suite des inquiétudes les plus récentes exprimées au sujet de la zone tampon".
La bourde des manœuvres de Tifariti
En violation flagrante de la résolution du conseil de sécurité, le polisario a mené des manœuvres à Tifariti, a-t-il indiqué, soulignant que devant cette situation, le Maroc a repris son action diplomatique intense, en adressant des messages à ce sujet au président du conseil de sécurité, aux pays membres et au secrétaire général de l'ONU, afin d'attirer leur attention sur la gravité de ces violations flagrantes et répétitives et leur répercussions gravissimes sur la stabilité et la sécurité dans la région et leur demander d'assumer leur responsabilité et de prendre les mesures nécessaires pour faire face à ces actes inadmissibles et à cette violation grave de la résolution du conseil de sécurité n° 2414.
Le Maroc a condamné vigoureusement ces actions de provocation qui démontrent que le polisario et son soutien, visiblement embarrassés, ont choisi la fuite en avant et la logique du pourrissement, à travers la multiplication des agitations puériles et irresponsables dans la localité de Tifariti, à l'est du dispositif de défense, a-t-il souligné.
Et de noter que le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a mis en garde les autres parties contre toute action "susceptible de modifier le statu quo" dans la zone tampon et à l'est du dispositif de défense, appelant à maintenir un climat propice à la reprise des négociations sous les auspices de son Envoyé personnel, Horst Köhler.
Vu tout ce qui précède, le Maroc n'a cessé de réitérer sa volonté ferme de défendre son intégrité territoriale, son unité nationale et sa souveraineté sur l'ensemble du territoire du Sahara marocain et appelle l'ONU, plus particulièrement la MINURSO, à s'acquitter de son devoir à l'égard des violations répétitives du cessez-le-feu, a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.