DGSN: Les titres de séjour des étrangers de plus en plus sécurisés    Vaccins contre la grippe, en pénurie ?    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Grande Bretagne. Le Labour éjecte Jeremy Corbyn    L'ouverture du consulat général des E.A.U. à Laâyoune aura lieu mercredi prochain    Le Conseil de sécurité salue le rôle des Commissions régionales du CNDH à Laâyoune et Dakhla    Nouvelles mesures restrictives : ce qui change à Al Hoceima    Covid-19: 3.256 nouveaux cas confirmés et 3.014 guérisons en 24H    Sahara Marocain : le mandat de la MINURSO renouvelé pour une année de plus    « Al Filahi Cash »: Le Crédit Agricole lance sa filiale de paiement    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Séisme : Des morts et blessés à l'ouest de la Turquie    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    De nouveaux accords de coopération conclus entre le Maroc et Rwanda    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Maroc-USA : Des relations plus fortes que jamais    Reconfinement: la France s'attend à une récession de 11% en 2020 (ministre)    Relance économique : les associations de microcrédit bénéficieront aussi des garanties de la CCG    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    En 9 mois, les tribunaux du Royaume ont enregistré plus d'un million d'affaires    Mais où est donc Charlemagne ?    Casablanca : 12 ans de prison ferme pour avoir abusé d'une mineure    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Et revoilà Benkirane, le retour!    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AccorHotels Maroc : Comment le groupe booste ses marques
Publié dans Les ECO le 17 - 04 - 2018

Ismail Loubaris, directeur des ventes, marketing et distribution
Bilan de l'année 2017, repositionnement de la marque Ibis, investissements, relations avec les partenaires... Ismail Loubaris, directeur des ventes, marketing et distribution chez AccorHotels Maroc explique la stratégie du groupe hôtelier qui lui permet de rester leader dans son domaine. En 2019, le groupe devrait proposer 11.500 lits.
Les Inspirations ECO : Comment s'est terminée l'année 2017 pour AccorHotels Maroc ?
Ismail Loubaris : 2017 a été une année exceptionnelle, AccorHotels n'a jamais été aussi fort. Au Maroc, nous avons connu une année de développement record et de forte performance. En effet, nos hôtels ont enregistré une croissance soutenue du taux d'occupation et du chiffre d'affaires et continuent d'afficher des performances qui sont en moyenne 20 points au-dessus du marché. En termes de développement, sur le segment Luxe, nous avons vécu l'arrivée, pour la première fois au Maroc, de la marque Fairmont qui fait partie de la collection de marques AccorHotels depuis 2016, au même titre que Raffles et Swissôtel. En novembre dernier, nous avons célébré le passage sous enseigne Fairmont du Royal Palm Marrakech. Ceci s'inscrit pleinement dans la continuité de l'ouverture en 2016 du Sofitel Tamuda Bay, à Mdiq dans la région de Tétouan, dernier fleuron d'une marque déjà bien implantée avec 7 établissements dans le royaume.
Ces performances concernent-elles aussi le segment économique ?
Tout à fait. Trois hôtels Ibis ont ouvert leurs portes en 2017, Ibis Rabat Agdal (170 chambres), Ibis Casa-Voyageurs (130 chambres) et enfin, Ibis Mohammedia (96 chambres). Ce dernier, représente d'ailleurs la première ouverture d'un hôtel d'une chaîne internationale au sein de cette ville. Cette année a également été riche en annonces de nouveaux développements, ainsi, 2 nouveaux Fairmont verront le jour en 2019, le Fairmont la Marina Rabat-Salé et le Fairmont Taghazout Bay. Un nouvel Ibis est également en cours de développement à Casablanca au niveau du bd Abdelmoumen et devrait ouvrir au public en 2019.
La marque Ibis a connu un repositionnement. Pourquoi ?
La marque Ibis est sans conteste aujourd'hui l'un des leaders mondiaux de l'hôtellerie économique et elle jouit d'une notoriété importante et d'un solide capital sympathie. À ce titre, la marque Ibis est amenée à se réinventer et repenser constamment ce qu'elle offre à ses clients en matière de produits et services pour imaginer l'hôtellerie de demain. La dernière génération d'hôtels Ibis est née de ce postulat et propose donc des espaces plus ouverts, plus chaleureux et plus fonctionnels qui répondent parfaitement aux nouvelles exigences des voyageurs d'affaires et de loisir, tant au niveau du produit (lobby, chambres, restaurant, bar, espaces de réunions) qu'au niveau de la qualité des services.
AccorHotels Maroc a signé un partenariat avec le groupe immobilier Mfadel. Comment cette collaboration se traduit-elle ?
Le partenariat avec Groupe Mfadel a vu le jour en 2014 suite à la signature d'un accord portant sur le développement d'un Ibis et d'un Novotel à Mohammedia. Une collaboration qui a fait l'actualité récemment suite à la cérémonie d'inauguration de l'Ibis Mohammedia qui s'est tenue en février dernier, le Novotel ouvrira ses portes pour la saison estivale. Ce développement revêt une importance toute particulière, car il vient répondre à un véritable besoin en termes d'offre hôtelière aux normes et standards internationaux sur Mohammedia, qui, grâce à sa position géographique stratégique entre l'axe Casa-Rabat et sa zone d'activité industrielle et logistique florissante, offre un réel potentiel de développement. L'Ibis et le Novotel Mohammedia répondent aussi bien aux attentes de la clientèle d'affaires que de loisir avec les familles qui affluent vers la ville notamment aux périodes estivale et de vacances scolaires.
D'autres partenariats similaires sont-il prévus avec d'autres opérateurs ?
Nous avons deux grands projets en cours de développement au Maroc sur le segment Luxe. Il s'agit du Fairmont Taghazout Bay, en partenariat avec AKWA Group et Fairmont La Marina Rabat-Salé avec le Groupe Eagle Hills Morocco. Deux beaux projets avec deux partenaires de choix qui d'une part confortent notre position de leader sur le segment Luxe au niveau du royaume, et d'autre part, reflètent la confiance que des groupes nationaux et internationaux de renom placent en nous. Notre expertise, notre positionnement de leader mondial ainsi que la diversité de notre portefeuille de marques sur l'ensemble des segments nous permettent d'envisager d'autres opportunités de développement à l'horizon 2020, que nous dévoilerons au fur et à mesure.
Au total, quelle est la capacité litière du groupe ?
A fin 2017, la capacité litière est de 5400 chambres, soit 10.000 lits. Et pour 2019, elle atteindra 11.500 lits pour 6000 chambres.
Expliquez-nous comment se passe la relation entre AccorHotels (gestionnaire) et ses partenaires (propriétaires) ?
La relation entre gestionnaire et propriétaires est d'abord une relation de confiance qui s'inscrit dans la durabilité. Nos résultats et les nouveaux partenariats annoncés plaident pour nous, les relations avec nos partenaires sont excellentes et nous n'avons jamais été autant sollicités pour de nouveaux projets de développement. Nous apportons à nos partenaires une expertise et un savoir-faire de renommée mondiale, un portefeuille de 25 marques hôtelières, du luxe à l'économique, un puissant réseau de distribution et un programme de fidélité de près de 40 millions de membres. Au Maroc, nos performances sont bien au-dessus du marché avec un taux d'occupation supérieur de 20 points à la moyenne nationale. La confiance de nos partenaires nous a permis d'atteindre 38 hôtels en opération sous 8 marques différentes et de consolider notre position de leader. Nous souhaitons continuer le développement avec nos partenaires dans le cadre de cette relation de confiance et avec pour seuls objectifs de délivrer à nos partenaires une performance durable et à nos clients la meilleure expérience du marché.
Quels sont les autres investissements prévus au Maroc ?
AccorHotels opère l'ensemble des investissements dans la logique de son positionnement en tant qu'opérateur de référence pour le compte de ses partenaires propriétaires. Les 3 prochaines années s'annoncent riches en ouvertures. Sur le segment Luxe, comme précédemment expliqué, nous prévoyons l'ouverture de deux Fairmont, le premier à Taghazout (Fairmont Taghazout Bay) et le second à Rabat (Fairmont La Marina Rabat-Salé). Dans le milieu de gamme, un Novotel à Mohammedia et enfin un Ibis Abdelmoumen à Casablanca dans l'économique. Notre réseau existant n'est pas en reste avec un vaste programme de rénovation en cours sur l'ensemble des Ibis ancienne génération visant à mettre à jour les produits conformément à la nouvelle ambition de la marque. Le Sofitel Marrakech, l'un des fleurons de la marque, connaît depuis 2016 une transformation d'envergure qui touche aussi bien les chambres et suites que les espaces de séminaire, les restaurants, bars et lobby, ces investissements visent à offrir toujours plus de confort et hisser encore plus haut le niveau de satisfaction de nos clients. Tout ceci se fait naturellement dans le plus grand respect de la quiétude et la tranquillité que nos clients recherchent. Ceci étant, AccorHotels propose aujourd'hui la plus belle collection de marques hôtelières de renommée internationale, 25 du luxe à l'économique. À cela, viennent s'ajouter plus de 10 marques dans la sphère du voyage et du lifestyle (John Paul, pour la conciergerie de luxe, Onefinestay pour la location de vacances de luxe, Accorlocal pour les services de proximité, Potel & Chabot ou encore Noctis dans la restauration et l'événementiel).
Quels sont les défis que doit relever le secteur aujourd'hui dans un contexte très concurrentiel à l'international ?
Après avoir traversé une zone de turbulences, le secteur connaît depuis 2017 une certaine embellie qui se traduit par une croissance des arrivées en provenance des marchés européens et un véritable boom du marché chinois. Mais les défis restent tout de même nombreux et AccorHotels fait preuve d'innovation pour anticiper tous les changements que le secteur connaît. Nous devons avant tout améliorer notre attractivité au travers d'une véritable offre thématique diversifiée qui saura répondre aux attentes des différents profils de voyageurs, notamment les nouveaux, plus jeunes, plus connectés et mieux informés. À ce titre, la digitalisation du secteur représente une réelle opportunité. Chez AccorHotels, nous avons entamé une profonde transformation digitale et culturelle depuis 2014 afin de mieux nous préparer à ces nouveaux défis. AccorHotels se positionne aujourd'hui comme un compagnon de voyage et un prestataire mondial de services d'hospitalité qui doit réinventer en permanence son offre de service pour s'adapter à chaque type de voyageurs. L'esprit de conquête et la volonté d'innovation permanente nous permettent de mieux anticiper les défis et de préparer l'avenir.
15 millions de touristes en 2021, c'est possible !
«Nous sommes très confiants quant au potentiel et aux capacités de la destination Maroc, qui bénéficie actuellement d'une bonne dynamique de croissance et d'atouts majeurs», affirme Ismail Loubaris. Il faut aussi, dit-il, que dans un contexte de reprise des marchés émetteurs traditionnels et de développement important de nouveaux marchés notamment en provenance d'Asie, tous les acteurs du secteur doivent se mobiliser pour développer l'offre Maroc et améliorer l'attractivité de la destination. L'un des facteurs clés de succès pour réaliser cette ambition est, sans nul doute, le renforcement de la desserte aérienne en provenance des marchés traditionnels et le développement de nouvelles lignes long courrier, notamment avec la Chine, l'Inde et les Amériques. Donc, l'objectif d'atteindre 15 millions de touristes en 2021 n'est pas irréalisable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.