Maroc/Trésor : Déficit budgétaire de 7,3 MMDH à fin mars 2021    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    Vaccination: Le FMI salue les efforts du Maroc    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    URGENT ..Foot: la direction du Bayern « désapprouve » l'annonce par Flick de son départ    Ramadan: Une véritable aubaine pour l'activité commerciale à Souk « Tlat » d'Al Hoceima    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    AMIC : Les levées de fonds pourraient atteindre 2,9 MMDH en 2021    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    AFC Ligue des Champions :Le but de Hamdallah contre Al Sadd    Industrie pharmaceutique : bientôt un institut dédié à la formation professionnelle    Dématérialisation: le BAD électronique, un progrès pour le fret aérien    Humeur : Ambiance à la foi menaçante    Botola Pro D1 « Inwi » (12è journée): Classement    Acheminement des aides alimentaires : l'armée libanaise remercie SM le Roi    Programmes d'appui social: le système de ciblage des bénéficiaires examiné au Conseil de gouvernement prochain    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Maroc: L'indice de production des industries manufacturières en baisse de 6,3% en 2020    La réforme du système national de santé abordée en en conseil de gouvernement    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce dimanche 18 avril    Hakim Ziyech : "Encore beaucoup à faire, mais je vais dans la bonne direction"    Covid-19 : Le Canada recevra 8 millions de vaccins Pfizer supplémentaires mais moins de Moderna    DHJ : Le comité directeur reste confiant et prône le maintien de la stabilité !    Tunisie : Durcissement des mesures sanitaires après la flambée des contaminations    Arrestation de cinq manifestants à Alger lors du 113e vendredi du Hirak    Au menu du Conseil de gouvernement prévu mardi prochain    La directrice du FMI a félicité le Maroc    La famille royale britannique rend un ultime hommage au prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 avril 2021 à 16H00    Botola Pro : Le Raja et la RSB assurent l'essentiel    Marrakech: un frère et une sœur placés en garde à vue    Maroc: Secousse tellurique de 4,3 degrés dans la province de Driouch    Naufrage d'une embarcation de migrants subsahariens au large de la Tunisie : 41 morts, 3 secourus    Souad Jamaï "Le Serment du dernier messager" : Un conte du futur pour comprendre le présent    Culture : Lahcen Zinoun signe à Casablanca son autobiographie "Le rêve interdit"    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires destinées aux forces armées et au peuple libanais    Miloudi Moukharik: L'UMT va participer activement au chantier de la généralisation de la protection sociale (vidéo)    PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain    Affaire Omar Radi : les autorités marocaines déplorent que des ONG tentent d'influencer le cours de la justice    Indianapolis: l'auteur de la fusillade identifié    Qui est Frank Grillo, le nouveau monsieur muscles de Hollywood ?    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Aquarius et l'Italie se tirent à boulets rouges quant à la reconduite des migrants en Libye
Publié dans Les ECO le 06 - 08 - 2018

L'épineuse question des migrants qui doivent débarquer en Libye, reste entière aujourd'hui. L'Aquarius refuse de se plier à cette reconduite alors que l'Italie, quant à elle, refuse d'accueillir ces migrants sur son territoire.
Après près de 3.000 migrants secourus en Méditerranée en l'espace d'une année, le navire humanitaire Aquarius a refusé hier de reconduire des migrants en Libye, d'après l'un des responsables selon Reuters. Dans le même temps, l'annonce précise également que le navire «effectuera des missions de secours sans attendre d'ordres des garde-côtes».
«Quand nous verrons une embarcation en détresse, avec un risque élevé de décès, nous irons immédiatement à son secours, conformément au droit international», a déclaré à Reuters TV, Nick Romaniuk, le responsable des recherches et des opérations de secours de l'Aquarius.
Durant ces opérations de sauvetage, le fait d'attendre «les consignes transmises par les centres de coordination, de rester en veille ou d'attendre des éclaircissements ont accru le danger encouru par les migrants ayant besoin de secours», explique Nick Romaniuk, soulignant que c'était la raison pour laquelle l'Aquarius ne patienterait pas.
Le navire n'accostera pas en Libye
Quant à la Libye, «le bateau de l'ONG SOS Méditerranée, qui a quitté Marseille la semaine dernière pour entamer sa dixième mission de l'année, patrouillera au large de Tripoli, en dehors des eaux territoriales libyennes mais dans le périmètre de recherche et de secours des garde-côtes libyens», explique la même source.
Ainsi, le droit international édicte que pour la responsabilité première du débarquement des navires de secours la décision revient au pays responsable des opérations dans la zone. Si l'Aquarius se plie au droit maritime international, le bateau ne reconduira pas de migrants en Libye, le pays étant considéré comme dangereux pour ces migrants. En effet, l'ouest du territoire libyen est en proie à des milliers de migrants fuyant ainsi conflits et misère et voulant se rendre en Europe.
D'ailleurs, ils sont 100.000 personnes à s'être noyées depuis 2014, rapporte l'Organisation internationale pour les migrants (OIM). Il est vrai que «plusieurs navires d'ONG humanitaires ont mené des opérations de secours dans le sud de la Méditerranée, parmi lesquels le navire Open Arms qui a secouru la semaine dernière 87 migrants dans les eaux internationales», relaye Reuters.
L'Italie ne veut pas accueillir ces migrants
Pour rappel, l'Italie avait refusé en juin de laisser accoster l'Aquarius avec plus de 600 migrants à son bord. Le gouvernement avait par la même occasion déclaré que «plus aucun navire d'ONG humanitaire ne pourrait accoster en Italie pour y débarquer des migrants recueillis en mer».
En effet, le pays désire que les migrants soient remis aux garde-côtes libyens ainsi que la création de centres d'accueil en Libye. Pour ne rien arranger, «à l'heure actuelle, il convient toujours d'emmener les migrants dans les ports européens», a estimé Nick Romaniuk. Et de souligner que «la décision revenait aux autorités maritimes».
Bien évidemment, c'est aux autorités que revient le dernier mot, mais le responsable de l'Aquarius campe sur ses positions et reste ferme : «Ce sont elles qui décident, mais nous ne reconduirons personne», évoquant une «ligne rouge» que l'ONG ne voulait pas franchir. «La Libye n'est toujours pas reconnue comme un pays sûr, donc nous ne reconduirons personne là-bas».
Le refus des dirigeants italiens de laisser accoster l'Aquarius en juin avait déclenché une crise politique en Europe, qui a débouché sur un accord des 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne pour durcir leur réponse commune aux migrations. Matteo Salvini, ministre italien de l'Intérieur et chef de file de la Ligue, eurosceptique et anti-immigration, a accusé les ONG qui interviennent en Méditerranée d'agir «comme des taxis» et a promis plus de contrôles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.