Covid-19 au Maroc: le dernier bilan par région    Audit en cours pour déterminer les causes exactes    Covid-19: le point sur la situation aux Etats-Unis, nouvel épicentre de la pandémie    «Mon Dieu gardez moi de mes amis, Quant à mes ennemis je m'en charge»    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    Fonds spécial: la contribution du groupe Centrale Automobile Chérifienne    El Youbi: “On s'attend à un aplatissement de la courbe de l'épidémie, à condition…”    OCP: Un Chiffre d'affaires de plus de 54 MMDH en 2019    Coronavirus : Le vrai du faux sur l'épidémie au Maroc ce mercredi 1 avril 2020    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    «Quand on vit de lecture et d'écriture, on s'habitue à la solitude»    La musique: Ce langage universel qui a sorti le monde de sa boule!    Assurances automobiles : La FMSAR s'organise pour garantir le renouvellement    Soyons des acteurs réactifs et encourageons les propositions positives    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    ADM : chiffre d'affaires en hausse de 8% à fin 2019    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    La Fondation de Salé pour la culture et les arts reporte toutes ses activités    Coronavirus : A quand une audition des responsables gouvernementaux marocains ?    Fadel Iraki, mécène et acteur du monde culturel et des médias, homme d'affaires et d'engagements, s'est éteint    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Pour amortir le choc économique dû au coronavirus : Bank of Africa annonce ses mesures de soutien aux ménages et entreprises    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    UE: 1 nouveau naturalisé sur 10 est Marocain    Covid-19 : les composantes parlementaires mobilisées pour répondre aux exigences de la situation actuelle    La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Décès du docteur et militant Ahmed Bourra    Les commissions de contrôle des prix sur le qui-vive    Détermination du gouvernement à protéger les citoyens contre le coronavirus    Les éboueurs en première ligne à Fès    Du rêve au report : La course d'obstacles de Tokyo-2020    Les Jeux olympiques de 2020 auront lieu le 23 juillet 2021    Les Mondiaux d'athlétisme repoussés à 2022    L'activité des ports de Mohammedia, Agadir et Jorf Lasfar n'est pas affectée par la pandémie    Les marchands non financiers pronostiquent une stabilité de leur activité au premier trimestre    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La musique au temps du coronavirus, un refuge qui apaise les esprits    Les éditeurs multiplient les initiatives pour garder le contact avec les lecteurs    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Protection de l'enfance. Situation alarmante, moyens dérisoires
Publié dans Les ECO le 22 - 11 - 2018

Au Maroc, la situation de l'enfance est difficile. Les budgets alloués pour prendre en charge les enfants en situation de précarité demeurent dérisoires.
Le taux de pauvreté et de vulnérabilité des enfants au Maroc est alarmant : Il est de 18,8%, selon l'UNICEF. Tenez-vous bien, ce chiffre atteint 28,4% dans le monde rural ! Le Maroc compte 11.400 enfants en situation difficile vivant dans des établissements de protection sociale répartis sur 115 centres. Ces enfants vivent dans une grande précarité psychologique et matérielle. Ils bénéficient de programmes de l'Entraide nationale et du ministère de la Famille, de la solidarité, de l'égalité et du développement social (MFSEDS). Une politique publique intégrée pour la protection de l'enfance au Maroc (PPIPEM) est venue en juin 2015 apporter une réponse gouvernementale aux différents enjeux liés à ce sujet. Plus de trois ans après son adoption, cette feuille de route préparée en collaboration avec l'UNICEF, souffre de retards dans sa mise en œuvre et de manque de moyens financiers.
Une stratégie sur papier ?
Un communiqué signé par 80 ONG et réseaux associatifs œuvrant dans le domaine des droits de l'enfant au Maroc interpelle le gouvernement et plus particulièrement le département de Bassima Hakkaoui sur l'avenir de la PPIPEM. Cette sortie intervient après la présentation du budget sectoriel du ministère à la Chambre des représentants.
«Nous relevons avec grand étonnement l'absence des principaux axes de la PPIPEM et des actions correspondantes dans les résultats de l'année 2018 et dans le plan d'action 2019 présentés», explique Abdellah Soussi, président du réseau régional de protection des droits de l'enfant à Souss Massa. Et d'ajouter : «Nous relevons l'inadéquation du budget présenté avec le contenu du programme national de mise en œuvre de la PPIPEM 2015-2020».
Ce responsable associatif déplore aussi «les retards enregistrés pour la création des mécanismes régionaux de protection de l'enfance». Ces instruments pourtant centraux dans le dispositif du PPIPEM ne devront voir le jour qu'en 2019. «Quatre régions/villes pilotes sont ciblées (Oujda, Salé, Tiznit et Meknès)», peut-on lire dans le projet de budget sectoriel. D'ailleurs, ce projet a été déjà inscrit dans le PLF 2018, ce que relève le collectif associatif. «Nous relevons des divergences notables entre le programme du ministère approuvé dans la LF 2018 et les réalisations présentées dans le cadre du PLF 2019», rappelle le communiqué.
Le budget sectoriel de 2019 consacre environ 44 MDH aux questions liées à l'enfance sur un budget global. Cette enveloppe est répartie entre le budget des infrastructures (10 MDH) et le soutien aux ONG via des appels à projets (17 MDH). Une démarche qui déplaît à ce collectif. «Nous regrettons la grande attention portée aux bâtiments et aux équipements au détriment de la réhabilitation et du perfectionnement des ressources humaines», ajoute ce texte. Dans le même temps, le projet de budget montre «l'absence de lignes pour assurer la qualité, l'efficacité, la continuité des actions et le respect des recommandations et normes internationales». Pour ce groupement d'associations qui couvre l'ensemble du territoire national, la démarche de ce budget «abandonne l'approche intégrée qui constitue le fondement de la PPIPEM et le retour à l'approche sectorielle, dont l'échec avéré a été confirmé par tous les acteurs». Rappelons que la politique publique pour l'enfance se base sur six principes directeurs : la protection, l'équité et la non discrimination, l'intérêt suprême de l'enfant, le droit à la vie, l'existence et le développement, l'égalité entre les sexes et la participation de l'enfant. Ces principes sont conduits selon trois pratiques : l'approche intégrée et graduelle, la coopération et la coordination entre les secteurs et les outils de gouvernance. Des commissions interministérielles et techniques se réunissent de manière régulière pour faire le bilan sur une stratégie toujours sur le papier…
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Droits, UNICEF et l'ONDE lancent une pétition
À l'occasion de la Journée mondiale de l'enfant, l'UNICEF et l'Observatoire national des droits de l'enfant (ONDE) lancent au Maroc la pétition mondiale appelant à la réalisation des droits de tous les enfants. Cette initiative s'inscrit dans la démarche mondiale de l'UNICEF avec une pétition appelant «les dirigeants du monde à offrir un avenir prometteur pour chaque enfant». Les enfants parlementaires mèneront durant toute l'année une grande mobilisation pour soutenir cette opération qui sera conduite sous le slogan mondial Mobilisez-vous #EnBleuPourChaqueEnfant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.