Marche de protestation contre les restrictions de déplacement dans les camps de Tindouf    Colloque sur la démocratie participative à la Chambre des représentants    Driss Lachguar préside une réunion consacrée aux préparatifs du 9ème Congrès national de la Chabiba    L'ouverture de consulats au Sahara marocain témoigne de l'intégrité territoriale du Royaume    Youssef Amrani : « l'Afrique est au cœur de l'identité marocaine »    Rencontre à Azilal pour débattre des différents moyens à mobiliser    L'année s'ouvre par un repli de l'indice des prix à la consommation    Tableaux relevés à la 33ème édition du Med Avenir    La Kechoise Marrakech    Mohamed Benabdelkader : Attribuer le blocage de l'adoption du Code pénal aux divergences sur un seul article est une tentative de diversion    Les retrouvailles tant attendues entre les étudiants rapatriés de Chine et leurs familles    Nador : le ministère de la Santé dément la contamination d'un Subsaharien au coronavirus    Celui qui vient de l'avenir : Abdelkébir Khatibi    Italie : à cause du coronavirus, des Marocains se trouvent actuellement isolés à Codogno    Un séisme meurtrier frappe la frontière irano-turque    Agadir : arrestation d'un chauffeur de camion en possession de 589 kg de chira    Le secteur de la pêche côtière et artisanale clôture l'année 2019 en évolution après une période de stagnation    Antarctique : fonte de glace record après l'arrivée de la canicule    Tighadouini a enfin trouvé un club !    Bulaid : « Mike Tyson m'a proposé de fumer un joint avec lui »    Coupe Arabe U20: Pour suivre la rencontre Maroc- Madagascar    Le PPS invité au 18e Congrès des Palestiniens d'Europe    Lafactory ouvre une base à Dakar    Marché des changes : le dirham s'apprécie de 0,53% face à l'euro    Fin de quarantaine pour les Marocains de Wuhan    Le groupe Maroc Telecom tire son épingle du jeu    L'Espagne exprime son désaccord avec l'Algérie sur la frontière maritime    Marrakech : une journée nationale sur les NTI et le développement informatique    Le Maroc propose d'accueillir les finales de la Ligue des Champions et de la Coupe de la CAF    Ligue Europa: La soirée de Ziyech, En-Nesyri, Idrissi et Saïss    La 17e journée en 4 jours    Météo Maroc: risque d'orages sur les provinces du Sud    Coronavirus: le nouveau bilan officiel    Mohamed Alami Nafakh Lazraq dépasse les 50% de participations dans Alliances développement immobilier    «Les arts plastiques connaissent une dynamique créative très importants»    Au-delà des chiffres !    Célébration de la journée internationale de la langue maternelle à Rabat    En Algérie, des milliers de manifestants pour le premier anniversaire du Hirak    Australie : le Maroc à l'honneur au Festival multiculturel de Canberra    L'autre guerre    Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Les Algériens bouclent dans la rue un an de contestation populaire inédite    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FIFM. "La guérisseuse" en panorama du film marocain
Publié dans Les ECO le 29 - 11 - 2018

Le film de Mohamed Zineddaine a été sélectionné par la 17e édition du Festival international du film de Marrakech dans sa section Panorama.
Film dans la simplicité et le réalisme des cinémas chinois ou iranien, «La Guérisseuse», du réalisateur marocain, Mohamed Zineddaine, fait partie de la section Panorama, qui met en valeur les productions nationales aux yeux du monde. L'histoire se passe dans une petite ville minière où les hommes travaillent pour la plupart dans le Phosphate. Abdou, un adolescent de 16 ans, cherche à y trouver sa place. Serviable et simple, il ne sait ni lire ni écrire, mais souhaite apprendre. Il est le fils adoptif de M'barka, «la guérisseuse du village». Entre Naima, son amie, qui l'instruit, lui fait lire des histoires des Mille et une nuits et sa mère qui souhaite le laisser dans l'ignorance la plus totale, Abdou erre dans la ville avec son vélo. Un jour, sur le conseil de Abdou, Ch'aayba, trentenaire incontrôlable, cynique et pickpocket, se laisse convaincre de rendre visite à Mbarka pour soigner l'eczéma qui la fait souffrir. Dès lors, le sort liera ces trois personnages...
«La nécessité de faire ce film est dictée par l'universalité de son thème : l'étude d'un pouvoir omniscient et des rapports de force perçus sous l'angle de la domination, de l'influence et de l'autorité d'un individu sur un "monde"» précise le réalisateur, jusque lors habitué des courts-métrages et des documentaires. «La Guérisseuse» est son deuxième long-métrage de fiction, après «Réveil», en 2005. «J'ai toujours éprouvé une grande fascination pour les personnages sombres, excessifs, qui sont, en quelque sorte, sous l'emprise de leurs démons et de tourments intérieurs. Mbarka et Ch'aayba font partie de cette famille», continue le réalisateur qui a souhaité opposer à ces deux personnages sombres, Abdou, une figure solaire, rare et rayonnante.
«La construction du récit est soutenue par des souvenirs personnels et mon imaginaire. Cette mémoire se mêle à une autre, plus collective, qui provient de ma région d'origine. Les personnages, leurs rêves ou leurs cauchemars, leurs chemins sentimentaux, leurs illusions ou leurs désillusions, leurs joies de vivre ou leurs errances, sont rangés dans les tiroirs de mon esprit», continue le réalisateur également journaliste, scénariste, producteur et photographe. Natif de Oued-Zem, c'est un gamin difficile à l'école, un solitaire et un lecteur insatiable.
En 1983 il met le cap sur Nice pour des études scientifiques, mais s'ennuie et préfère vagabonder dans les villes italiennes, du nord au sud, en exerçant un nombre incalculable de petits boulots. Il parvient enfin à trouver son «paradis terrestre» à Bologne où il vit depuis plus de 34 ans. «La Guérisseuse» est une fresque sociale contre l'ignorance, l'illettrisme et l'obscurantisme portée par des acteurs comme Ahmed Moustafid, Fatima Attif, Mehdi El Arroubi, Hanane Elkabani et Nisrine Adam. Fatima Attif porte le film sur ses épaules, comme elle porte le sort des habitants de sa petite ville. Un scénario co-écrit par Olivier Bombarda : «J'ai eu la chance de voir "Tu te souviens d'Adil ?", le deuxième long-métrage de Mohamed Zineddaine projeté dans la section «Coups de cœur» au festival de Marrakech en 2007. J'étais alors journaliste de cinéma pour la télévision en France (Arte) et impressionné par cette œuvre», confie le coscénariste qui organise une rencontre avec le réalisateur en lui confiant le souhait d'une collaboration éventuelle. Le film sera projeté le lundi 3 décembre au Palais des congrès de Marrakech.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.