International: Maroc Telecom résiste à la conjoncture    Hervé Renard passe au confessionnal    Trophée Hassan II et Coupe Lalla Meryem de golf : C'est parti !    Festival du cinéma africain de Tarifa-Tanger : Trois films marocains en lice    Tennis : Le Maroc au Championnat africain U14 en Afrique du Sud    Said Amzazi suspend le dialogue avec les enseignants    Repenser la chose migratoire!    Lever de rideau sur le 2e Festival national du rire «Comique Benslimane»    ONCF: Al Boraq transportera bientôt son millionième voyageur    Intelligence en entreprise : SAP affiche ses ambitions pour l'Afrique francophone depuis Casablanca    Kim Jong Un espère un sommet « couronné de succès et utile » avec Poutine    Afrique du Sud: 51 morts dans des inondations, le président Ramaphosa sur place    Ukraine: Le comédien Volodymyr Zelensky remporte la présidentielle    BCIJ: Démantèlement d'une cellule terroriste de six «Daechiens»    Abdennabaoui s'attaque à la traite des êtres humains    850.000 MRE y sont attendus…    Commissions parlementaires : Les nouveaux présidents élus    Algérie: Le PDG de Sonatrach limogé, celui d'un groupe privé en détention provisoire    DGSN : Lancement d'une large enquête judiciaire sur des centres d'appels fictifs    Cinq Marocains légèrement blessés dans un accident de la route à Cuba    Casablanca : Le BCIJ met la main sur 7 tonnes de chira    Edito : Ramed, mort clinique?    Aziz Akhannouch dresse un premier bilan    23e édition Caftan: Des créations audacieuses inspirées du monde antique    Mawazine2019: Du Hip Hop à l'OLM Souissi    Vidéo-Trophée Hassan II de golf : Brillante entrée en jeu de l'équipe du Prince Moulay Rachid    Chelsea manque l'occasion de monter sur le podium    Hakim Ziyech dans le viseur du Real Madrid    Le PDG du plus grand groupe privé algérien incarcéré    La Chambre des représentants exprime sa solidarité avec les détenus palestiniens    L'enfer tel que raconté par des Marocains de Syrie    Le Maroc, une destination des plus dynamiques du moment    Ces mystérieux objets au-delà de Neptune    Les chœurs de Notre-Dame, ces "orphelins" de la cathédrale    La grotte d'Ifri N'Abbou, un joyau naturel au potentiel touristique réel    La FDT boycotte le 1er Mai    Détenus d'Al Hoceima : Driss Lachguar reçoit une délégation d'ONG des droits de l'Homme    Poursuite de la généralisation du guichet numérique des autorisations    Après le titre, objectif Coupe de France avec Neymar pour le PSG    Colloque international sur la "Digitalisation-numérisation au service de la gouvernance"    Fouad Laroui et Abdellah Dibaji présents aux journées culturelles d'Azemmour    Le long métrage marocain "Le Miracle du Saint Inconnu" en compétition à la 58ème semaine de la critique de Cannes    Combien gagne les acteurs de Game of Thrones ?    Le BCIJ annonce le démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Salé    Sept tonnes de haschich saisies à Casablanca    Les avocats plaident pour une réforme de fond    L'EI revendique les attentats au Sri Lanka    126e derby casablancais, WAC-RCA 2-2    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara. Un troisième round de négociations au programme.
Publié dans Les ECO le 25 - 03 - 2019

La formule actuelle de la table ronde semble marcher, même si les séparatistes campent sur leur position.
A l'issue du 2e round de la table ronde organisée autour de la question du Sahara marocain, c'est un satisfecit prudent qui a été exprimé par le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita à propos de la teneur des pourparlers qui ont été tenus avec les représentants des séparatistes. En effet, le Maroc a réitéré les axes de son offre du plan d'autonomie pour résoudre la question, tout en précisant les modalités du principe de «l'auto-détermination» qui est l'éternel argument du Polisario. Le droit accordé aux populations du Sahara d'avoir leurs instances élues s'inscrit en effet dans ce cadre, et c'est ce qui a justifié la composante de la délégation marocaine, majoritairement formée de représentants élus. «Des mots comme l'indépendance ou le référendum ne sont pas synonymes de l'auto-détermination», a précisé Bourita à l'issue du 2éme round des pourparlers, pour marquer l'intransigeance du Maroc à ce propos.
Un 3e round après la résolution onusienne d'avril
De son côté, Horst Köhler a appelé à une nouvelle rencontre des parties, sans préciser la date de la tenue du 3EME round. Ce qui est important pour l'envoyé personnel du SG de l'instance onusienne, c'est le climat durant lequel les pourparlers se sont tenus, et qui a permis à toutes les parties d'étaler leurs arguments sur les questions qui étaient à l'ordre du jour de la rencontre, notamment les mesures de confiance. Le maintien de la formule actuelle des pourparlers atteste aussi que les parties ont pu avancer sur plusieurs questions, qui balisent le chemin devant la réalisation du plan, d'autonomie. Il faut dire que l'ONU penche vers l'option du dialogue direct et incite l'Algérie à remplir ses obligations dans ce dossier , ce qui pourrait être le fait générateur d'une nouvelle dynamique des pourparlers qui ont connu un gel causé par les conditions irréalistes posées jusqu'à présent par les séparatistes et qui font fi du plan d'autonomie et des efforts déployés pour le développement des provinces du Sud.
Pour l'étape actuelle, le durcissement de la position du Maroc découle essentiellement de son souci de sauvegarder l'option de la négociation sur la base du plan d'autonomie et des résolutions antérieures du conseil de sécurité. Deux exigences sont demandées et concernent successivement le recensement des populations et le détournement des aides humanitaires destinées aux séquestrés des camps. D'ici le vote de la nouvelle résolution le mois prochain, la machine diplomatique sera orientée vers la prorogation du mandat du MINURSO dans les mêmes termes que ceux adoptés durant les précédents et ce dans l'optique de préparer le 3éme round sans aucune pression de la part des autres parties au processus du dialogue. Le vote de la résolution 2414 atteste également que l'option des négociations reste ouverte, tout en réconfortant la place de la proposition du plan d'autonomie dans les discussions projetées. La communauté internationale reste surtout préoccupée par la question de la bonne foi des séparatistes après la reprise des pourparlers. La dernière résolution du conseil de sécurité a lancé un appel insistant «aux parties et aux Etats voisins de coopérer pleinement avec l'Organisation des Nations Unies et les uns avec les autres, et à renforcer leur engagement afin de progresser vers une solution politique» à ce conflit. Le Conseil reconnaît, dans ce cadre, que « la solution politique de ce différend de longue date et le renforcement de la coopération entre les Etats membres de l'Union du Maghreb arabe contribueraient à la stabilité et à la sécurité, induisant à la création d'emplois, tout en favorisant croissance et les opportunités pour l'ensemble des peuples de la région»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.