Passation des pouvoirs entre Othman El Firdaouss et El Hassan Abyaba    Coronavirus : les jeux-vidéos pour contourner l'arrêt des championnats de football    Tanger : L'Institut français fournit ses services à distance    Des films d'animation en ligne pour passer un bon confinement    Fonds Covid-19 : Les mutuelles du public contribuent à hauteur de 19,5 millions DH    DGSN : 22.542 personnes interpellées pour violation de l'état d'urgence sanitaire    OLA Energy Maroc participe au mouvement de solidarité    Confinement : Quand les galeries d'art s'exposent sur les réseaux sociaux    Le Maroc, une destination privilégiée pour les investissements japonais    Assurance : Les primes émises en repli    Coronavirus : 57 nouveaux cas confirmés au Maroc, 1.431 au total, vendredi à 10h    BERD : Des formations en ligne pour les femmes entrepreneurs du Maroc    Covid-19 : La BAD crée un fonds doté de 10 milliards de dollars    Etat d'urgence sanitaire: Le projet de loi bientôt au Parlement    Trafic portuaire: Hausse de 7,3% au premier trimestre    Le Maroc procède à un tirage sur la LPL du FMI pour 3 Md$    La région du Gharb affiche une bonne production prévisionnelle en canne à sucre    Michelle Bachelet : La pandémie n'est pas un chèque en blanc pour bafouer les droits humains    L'activité portuaire s'est inscrite en hausse au premier trimestre    Les footballeurs de Premier League lancent un fonds de soutien    Distribution gratuite de 4 millions de masques à Tanger    30 lits médicalisés remis à l'hôpital provincial de Jerada    Mané : Avec cette situation, quoi qu'il arrive, je comprendrais    Baisse des salaires des joueurs du Real Madrid    "Modern Family", sitcom à succès, tire le rideau    Un concours régional pour révéler les talents artistiques et littéraires des élèves    Lire, voir, écouter…méditer    Dr Zahrat El Khouloud Bourhil : Il est de notre devoir de sensibiliser les gens et de leur servir d'exemple    S.M le Roi exonère les locataires des locaux des Habous des droits de bail durant la période de confinement    Mettre de côté les différends et faire prévaloir les intérêts suprêmes de la Nation    Fureur de vaincre!    L'Inter Milan sérieux prétendant pour recruter Messi?    L'ambassadeur Hilale nommé facilitateur du processus de renforcement    Pétrole: conférence décisive des pays producteurs    «Guelsso f Dar»: nouveau single de Bouchra    L'ancien président Rafael Correa condamné pour corruption…    Les universités diffusent des cours à la radio    Lévinas, le visage, l'humanité    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Incitation à la violence contre les femmes : L'AMDH réagit au clip de Mr Crazy
Publié dans Les ECO le 25 - 03 - 2019

En plein milieu de l'action établie par le gouvernement, et les militants féministes pour défendre la cause de la femme, et permettre son intégration dans une société équitable, à travers des projets de loi, notamment la loi 103-13 dont la totalité sera approuvée lors du prochain Conseil du gouvernement. Certains artistes marocains appuient à travers leurs réalisations une toute autre idéologie.
Très suivis par les adolescents, les rappeurs de la nouvelle génération au Maroc sont les premiers concernés par la diffusion d'images et de messages dégradants sur la femme et les relations homme-femme. Youtube ne manque pas d'exemples sur des clips qui réduisent la femme au simple objet sexuel incitant ainsi à la haine sexiste. Une imitation aveugle des rappeurs américains qui ne tient pas compte du cadre sociétal et culturel du pays, s'appuyant sur une politique de buzz qui "ignore l'impact direct de ces vidéos dans la construction de la personnalité d'une cible composée majoritairement de jeunes, facilement influençables en l'absence d'un cadre éducatif pouvant correctement les orienter", s'indigne Samira Bouhia, membre de l'Association marocaine des droits de l'Homme (AMDH).
Mr Crazy, de son vrai nom Othman Aatik, se trouve justement au milieu d'une polémique à cause de son clip "No B*tch", qui incite à la violence contre les femmes, selon plusieurs internautes. Le rappeur montre à travers une vidéo qui a été visionnée plus de 3M de fois sur Youtube en 15 jours, des scènes de violence physiques qu'il fait subir à une jeune femme. Ligotée, battue, et en larmes, l'interprète de la chanson prend du plaisir à torturer son ex-compagne sur le clip.
En réaction à la vidéo, l'AMDH dénonce, à travers la voix de Samira Bouiha, chargée de la question de la Femme au sein de l'association, "des réalisations qui appuient une mentalité machiste, et normalisent la violence faites aux femmes". "Les réseaux sociaux, ou certains médias nationaux traitent cette question avec beaucoup de négligence. Notre rôle est de permettre aux gens de comprendre ce qu'engendrent ces actions", explique la membre de l'AMDH dans un entretien avec LesEco, ajoutant que l'association sortira bientôt un communiqué dans ce sens, pour sensibiliser sur les dangers de ce genre de contenus.
Conscient de l'aspect dégradant et incitatif de son clip, le rappeur adresse un message au début de sa vidéo pour "exprimer son respect aux femmes, appuyant que le contenu concerne uniquement certaines + femmes dévergondées + qui méritent d'être traitées de la sorte".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.