La face cachée de la lune    Auschwitz. La Shoah et nous    Les positions constantes du Maroc envers les droits inaliénables du peuple palestinien réitérées à Addis-Abeba    9.900 détenus ont bénéficié de procès à distance du 18 au 22 janvier    L'acte d'accusation de Trump déposé dans un Capitole encore meurtri par les violences    Ammouta : «L'équipe nationale a livré son meilleur match»    Pour mauvais résultats : Chelsea limoge son entraîneur    Tirage au sort de la CAN U20 : Le Maroc hérite du Ghana, de la Tanzanie et de la Gambie     Gomez quitte Bergame pour Séville    L'Inter de Lukaku vient à bout du Milan d'Ibrahimovic    Baadi positif à la Covid-19    Sinopharm arrivé au Maroc : le ministère laconique sur le nombre de doses    Le malheur des uns fait le bonheur de l'autre    Approbation de la création de 21 établissements    Boutayeb met en avant les efforts déployés pour faire face à la vague de froid    Sofia Essaïdi crève l'écran sur TF1    Tenue d'un webinaire international sous le thème "Préserver et transmettre la mémoire pour ancrer l'altérité"    "Bladifqalbi" mise sur la Toile    Le Parlement canadien désigne les "Proud Boys " comme une " entité terroriste "    Casablanca : la trémie des Almohades livrée fin mars    JLM Alumni organise sa caravane solidaire habituelle ce week-end    Conseils de Ford : Les astuces proposées pour protéger sa voiture du froid    Avenir du textile marocain : «après une baisse de près de 36%, le secteur a pu retrouver son dynamisme»    Entreprises : HCP précise les effets du Covid-19    CGEM : Un travail participatif en faveur de la relance    Formation e-learning : L'Acaps lance «E-wassit Taamine»    Une musique picturale mystique    Hommage aux plasticiens de la Cité des Alizés disparus    Zhour Maamri passe l'arme à gauche    Casablanca : Trois maisons s'effondrent dans l'ancienne médina (vidéos)    Première feuille de route pour Stellantis : L'électrique avant tout    Tir sportif : La 4ème édition du Grand prix du Maroc du 28 janvier au 6 février à Rabat    Casablanca : Un énième effondrement à l'ancienne médina (vidéo)    CHAN / Rwanda-Togo (3-2) : Les Rwandais accompagnent le Maroc en quarts de finale    Emballage industriel : une nouvelle usine pour DS Smith Tecnicarton à Kénitra    La DGST permet aux Etats-Unis de neutraliser un soldat radicalisé avant de passer à l'acte    Compact II : 304,3 millions de dollars de fonds engagés par MCA-Morocco    La 1ère édition du FICIC, du 27 au 31 janvier en format digital    Terrorisme : la DGST a fourni des renseignements précis au FBI    L'ambassadeur israélien arrivé au Maroc...une première depuis deux décennies    Cause nationale : Biden confirme la proclamation US sur la marocanité du Sahara    Les milices privées reniables d'Erdoğan déstabilisent le Moyen-Orient    Décès de Mohieddine Chekrouni    Le gouvernement s'écroule, place aux consultations tous azimuts    Le Maroc, un modèle en matière de préservation des traditions, notamment juives    L'UNESCO met à la disposition du Maroc 7 équipements d'alerte précoce aux tremblements de terre    Législation : Un bilan maigre se profile    Pétitions : Enième tentative de réanimation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agentis décroche un contrat en or en Côte d'Ivoire
Publié dans Les ECO le 22 - 05 - 2019

Après avoir livré un centre d'oncologie en 2017 à Abidjan, l'opérateur marocain Agentis construira et équipera des hôpitaux publics ivoiriens pour 100 millions de dollars.
Jackpot pour Agentis, le spécialiste marocain de la distribution de dispositifs médicaux, paramédicaux et de matériels de bloc opératoire. En effet, après avoir livré un centre d'oncologie en 2017 à Abidjan, Agentis vient de décrocher plusieurs marchés se chiffrant à 100 millions de dollars en Côte d'Ivoire. Des contrats qui permettront à cette ambitieuse PME de changer de dimension. Ainsi Agentis a signé le 17 mai dernier à Abidjan un protocole d'accord avec l'Etat de Côte d'Ivoire pour la construction et l'équipement d'hôpitaux publics. S'exprimant sur ce sujet, le PDG d'Agentis Adil Mesfioui nous assure que «le contrat signé renseigne sur la confiance renouvelée à l'endroit d'Agentis, si ce n'est une reconnaissance de l'expertise et du professionnalisme qu'a développés l'opérateur marocain dans la réalisation de telles oeuvres».
De son côté, le ministre ivoirien de la Santé et de l'hygiène publique Aouélé Eugène Aka a souligné lors de la cérémonie de signature que «l'accord signé arrive à point nommé pour renforcer le dispositif sanitaire ivoirien à l'horizon 2020, après les efforts consentis pour améliorer l'offre sanitaire depuis la sortie de la crise post-électorale». Dans le détail, le contrat signé, dont le montant se chiffre à 59 milliards de FCFA, soit près de 100 millions de dollars US, porte notamment sur la construction et l'équipement de deux Centres hospitaliers régionaux (CHR) de niveau 2 dans les villes d'Aboisso (120 km au sudest d'Abidjan) et Adzopé (105 km au nord d'Abidjan). L'accord englobe également la construction de cinq pôles d'excellence dans des centres de santé situés dans les villes d'Abengourou (imagerie médicale), de Daoukro et de Séguéla (services d'urgence), de Toumodi (traumatologie) et de Bouna où sera mis en place un noyau chaud comprenant un laboratoire, un bloc opératoire, un service d'urgence, une maternité et une pédiatrie. «Les travaux de construction, dont le lancement est prévu pour très bientôt, s'étaleront sur une durée de 16 mois», explique le PDG d'Agentis.
L'opérateur dipose d'équipes dédiées qui assurent la mise en place et la construction de ces centres hospitaliers. «Notre engagement est donc de réaliser les oeuvres de haute portée sociale dont nous avons la charge et surtout selon les règles de l'art et dans les délais requis», renchérit Mesfioui.
Expansion
Agentis n'en est pas à son coup d'essai en Côte d'Ivoire, l'opérateur marocain a en effet déjà assuré la construction du tout premier centre de radiothérapie et d'oncologie médicale du pays, qui a ouvert officiellement ses portes au public en 2017. D'ailleurs, la présence d'Agentis, ne s'arrête pas à la Côte d'ivoire. Son PDG nous assure que «nous assurons une présence dans une dizaine de pays africains en plus de notre marché de prédilection qu'est le Maroc». Il faut dire tout de même que le marché africain représente un fort potentiel de croissance pour Agentis. Dans ce sens, Adil Mesfioui explique qu'«à date d'aujourd'hui, l'Afrique représente 40% de nos performances et le Maroc 60%». Il est important de rappeler que l'entreprise qui a douze ans d'existence a pu nouer des partenariats avec les leaders mondiaux des équipements médicaux. Par ailleurs, les ambitions africaines de cette PME ne s'arrêtent pas là. Ces dernières années, les exportations de l'entreprise marocaine se sont multipliées vers plusieurs pays du continent comme le Tchad, le Bénin ou encore le Congo-Brazzaville. Le renforcement de sa présence sur le marché marocain où elle réalise un chiffre d'affaires de 400 millions reste aussi un axe stratégique pour Agentis qui s'est lancé dans plusieurs opérations de croissance externe. Il est à rappeler qu'en décembre 2018, la société a pris une participation de 25% dans Enova Research & Technology, le seul éditeur marocain de progiciels destinés aux établissements de santé. De plus Agentis a acquis 95% de PES, une entreprise qui oeuvre dans la production de matériel d'hygiène consommable comme les gants stériles. Des opérations qui ne peuvent que faciliter à Agentis l'élargissement de sa panoplie d'offres dans le domaine médical mais également son expansion en Afrique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.