Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    Le grand bazar    Repli de l'IPPIEM hors raffinage de pétrole en avril    Ebranlés par la crise, les professionnels du tourisme dans l'expectative    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Un communiqué riche en enseignements    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    Ils sont tous devenus des épidémiologistes et des économistes !    Le cérémonial sahraoui du thé bousculé par le coronavirus    Le satisfecit de l'Université Mohammed V    L'Université Hassan II tient son premier festival culturel à distance    3673 demandes examinées par le CNP et 2928 cartes attribuées    Réunion à distance sur la création d'un centre culturel et gastronomique à Agadir    «Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Amélioration à tous les étages    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Al-Omrane: reprise progressif des chantiers à l'échelle régionale    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    France: C'est l'heure de la reprise économique    Hyperpuissance    Les Etats-Unis s'embrasent    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agentis décroche un contrat en or en Côte d'Ivoire
Publié dans Les ECO le 22 - 05 - 2019

Après avoir livré un centre d'oncologie en 2017 à Abidjan, l'opérateur marocain Agentis construira et équipera des hôpitaux publics ivoiriens pour 100 millions de dollars.
Jackpot pour Agentis, le spécialiste marocain de la distribution de dispositifs médicaux, paramédicaux et de matériels de bloc opératoire. En effet, après avoir livré un centre d'oncologie en 2017 à Abidjan, Agentis vient de décrocher plusieurs marchés se chiffrant à 100 millions de dollars en Côte d'Ivoire. Des contrats qui permettront à cette ambitieuse PME de changer de dimension. Ainsi Agentis a signé le 17 mai dernier à Abidjan un protocole d'accord avec l'Etat de Côte d'Ivoire pour la construction et l'équipement d'hôpitaux publics. S'exprimant sur ce sujet, le PDG d'Agentis Adil Mesfioui nous assure que «le contrat signé renseigne sur la confiance renouvelée à l'endroit d'Agentis, si ce n'est une reconnaissance de l'expertise et du professionnalisme qu'a développés l'opérateur marocain dans la réalisation de telles oeuvres».
De son côté, le ministre ivoirien de la Santé et de l'hygiène publique Aouélé Eugène Aka a souligné lors de la cérémonie de signature que «l'accord signé arrive à point nommé pour renforcer le dispositif sanitaire ivoirien à l'horizon 2020, après les efforts consentis pour améliorer l'offre sanitaire depuis la sortie de la crise post-électorale». Dans le détail, le contrat signé, dont le montant se chiffre à 59 milliards de FCFA, soit près de 100 millions de dollars US, porte notamment sur la construction et l'équipement de deux Centres hospitaliers régionaux (CHR) de niveau 2 dans les villes d'Aboisso (120 km au sudest d'Abidjan) et Adzopé (105 km au nord d'Abidjan). L'accord englobe également la construction de cinq pôles d'excellence dans des centres de santé situés dans les villes d'Abengourou (imagerie médicale), de Daoukro et de Séguéla (services d'urgence), de Toumodi (traumatologie) et de Bouna où sera mis en place un noyau chaud comprenant un laboratoire, un bloc opératoire, un service d'urgence, une maternité et une pédiatrie. «Les travaux de construction, dont le lancement est prévu pour très bientôt, s'étaleront sur une durée de 16 mois», explique le PDG d'Agentis.
L'opérateur dipose d'équipes dédiées qui assurent la mise en place et la construction de ces centres hospitaliers. «Notre engagement est donc de réaliser les oeuvres de haute portée sociale dont nous avons la charge et surtout selon les règles de l'art et dans les délais requis», renchérit Mesfioui.
Expansion
Agentis n'en est pas à son coup d'essai en Côte d'Ivoire, l'opérateur marocain a en effet déjà assuré la construction du tout premier centre de radiothérapie et d'oncologie médicale du pays, qui a ouvert officiellement ses portes au public en 2017. D'ailleurs, la présence d'Agentis, ne s'arrête pas à la Côte d'ivoire. Son PDG nous assure que «nous assurons une présence dans une dizaine de pays africains en plus de notre marché de prédilection qu'est le Maroc». Il faut dire tout de même que le marché africain représente un fort potentiel de croissance pour Agentis. Dans ce sens, Adil Mesfioui explique qu'«à date d'aujourd'hui, l'Afrique représente 40% de nos performances et le Maroc 60%». Il est important de rappeler que l'entreprise qui a douze ans d'existence a pu nouer des partenariats avec les leaders mondiaux des équipements médicaux. Par ailleurs, les ambitions africaines de cette PME ne s'arrêtent pas là. Ces dernières années, les exportations de l'entreprise marocaine se sont multipliées vers plusieurs pays du continent comme le Tchad, le Bénin ou encore le Congo-Brazzaville. Le renforcement de sa présence sur le marché marocain où elle réalise un chiffre d'affaires de 400 millions reste aussi un axe stratégique pour Agentis qui s'est lancé dans plusieurs opérations de croissance externe. Il est à rappeler qu'en décembre 2018, la société a pris une participation de 25% dans Enova Research & Technology, le seul éditeur marocain de progiciels destinés aux établissements de santé. De plus Agentis a acquis 95% de PES, une entreprise qui oeuvre dans la production de matériel d'hygiène consommable comme les gants stériles. Des opérations qui ne peuvent que faciliter à Agentis l'élargissement de sa panoplie d'offres dans le domaine médical mais également son expansion en Afrique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.