Jeux africains : La Marocaine Soukaina Sahib décroche la médaille d'or    L'article de The Wall Street Journal qui a affolé le polisario    La fragile économie du lac Malawi victime du climat et de la surpêche    La propriété intellectuelle, pilier de la croissance en Afrique    La détérioration de la qualité de l'eau entrave la croissance économique    Giuseppe Conte, "le Monsieur Nobody", passé de l'ombre à la lumière    Insolite : Trump ne construira pas de gratte-ciel au Groenland    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Tanger    Dans son discours à la nation à l'occasion du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple    Consécration du beach-volley égyptien    Manchester United condamne des injures racistes reçues par Paul Pogba    Ligue des champions : L'Ajax accroché et Mezraoui expulsé    Les femmes seraient diagnostiquées plus tardivement que les hommes    Ces stars qui ont vu leur carrière basculer    Le discret mais lucratif trafic de fossiles à Erfoud    Première édition du Festival international Cinéma & Littérature à Safi    L'écrivain Yann Moix provoque la polémique en se décrivant en enfant battu    Coups de feu sur le tournage du clip du rappeur Booba    Rabat : Alsa-City bus assure le transport à la capitale    Faux et usage de faux: Arrestation d'un récidiviste à Meknès    Paris: Coups de feu sur le tournage d'un clip de Booba    M'barek Boussoufa rejoint le club qatari d'Al-Sailiya    Voici les deux premiers matches des Lions après la CAN    Fête de la Jeunesse: Grâce royale au profit de 443 personnes    Fête du Trône: Bank Al-Maghrib émet un billet commémoratif de 20 dirhams    Météo: Le temps qu'il fera mercredi    Brexit : BoJo fait le forcing à Berlin et Paris    Discours royal : Un modèle de développement nouveau avec du sang frais    Vidéo. Jeux africains : une cérémonie d'ouverture digne de l'Afrique    Fête de la jeunesse : Grâce royale au profit de 443 personnes    La Grèce n'a pas reçu de demande d'ancrage du pétrolier iranien    Algérie: Après six mois, contestation et pouvoir dans l'impasse    BAM : le contrôle sur les transferts de l'étranger vers le Maroc renforcé    Habib El Malki salue la position de Freetown    Grande Canarie : La progression de l'incendie ralentit, selon les autorités    Météo: le temps qu'il fera ce mardi    Insécurité routière : 30 décès en l'espace d'une semaine !    SM le Roi adresse un discours à la Nation, ce soir    Les FAR accueillent les premiers appelés au service militaire    Les jeunes sont l'avenir du Maroc    Le Maroc et le Fonds vert pour le climat souhaitent renforcer leur coopération    « Voix de Femmes », une 11ème édition 100% marocaine    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    46 joueurs présélectionnés pour 2 matchs amicaux    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agentis décroche un contrat en or en Côte d'Ivoire
Publié dans Les ECO le 22 - 05 - 2019

Après avoir livré un centre d'oncologie en 2017 à Abidjan, l'opérateur marocain Agentis construira et équipera des hôpitaux publics ivoiriens pour 100 millions de dollars.
Jackpot pour Agentis, le spécialiste marocain de la distribution de dispositifs médicaux, paramédicaux et de matériels de bloc opératoire. En effet, après avoir livré un centre d'oncologie en 2017 à Abidjan, Agentis vient de décrocher plusieurs marchés se chiffrant à 100 millions de dollars en Côte d'Ivoire. Des contrats qui permettront à cette ambitieuse PME de changer de dimension. Ainsi Agentis a signé le 17 mai dernier à Abidjan un protocole d'accord avec l'Etat de Côte d'Ivoire pour la construction et l'équipement d'hôpitaux publics. S'exprimant sur ce sujet, le PDG d'Agentis Adil Mesfioui nous assure que «le contrat signé renseigne sur la confiance renouvelée à l'endroit d'Agentis, si ce n'est une reconnaissance de l'expertise et du professionnalisme qu'a développés l'opérateur marocain dans la réalisation de telles oeuvres».
De son côté, le ministre ivoirien de la Santé et de l'hygiène publique Aouélé Eugène Aka a souligné lors de la cérémonie de signature que «l'accord signé arrive à point nommé pour renforcer le dispositif sanitaire ivoirien à l'horizon 2020, après les efforts consentis pour améliorer l'offre sanitaire depuis la sortie de la crise post-électorale». Dans le détail, le contrat signé, dont le montant se chiffre à 59 milliards de FCFA, soit près de 100 millions de dollars US, porte notamment sur la construction et l'équipement de deux Centres hospitaliers régionaux (CHR) de niveau 2 dans les villes d'Aboisso (120 km au sudest d'Abidjan) et Adzopé (105 km au nord d'Abidjan). L'accord englobe également la construction de cinq pôles d'excellence dans des centres de santé situés dans les villes d'Abengourou (imagerie médicale), de Daoukro et de Séguéla (services d'urgence), de Toumodi (traumatologie) et de Bouna où sera mis en place un noyau chaud comprenant un laboratoire, un bloc opératoire, un service d'urgence, une maternité et une pédiatrie. «Les travaux de construction, dont le lancement est prévu pour très bientôt, s'étaleront sur une durée de 16 mois», explique le PDG d'Agentis.
L'opérateur dipose d'équipes dédiées qui assurent la mise en place et la construction de ces centres hospitaliers. «Notre engagement est donc de réaliser les oeuvres de haute portée sociale dont nous avons la charge et surtout selon les règles de l'art et dans les délais requis», renchérit Mesfioui.
Expansion
Agentis n'en est pas à son coup d'essai en Côte d'Ivoire, l'opérateur marocain a en effet déjà assuré la construction du tout premier centre de radiothérapie et d'oncologie médicale du pays, qui a ouvert officiellement ses portes au public en 2017. D'ailleurs, la présence d'Agentis, ne s'arrête pas à la Côte d'ivoire. Son PDG nous assure que «nous assurons une présence dans une dizaine de pays africains en plus de notre marché de prédilection qu'est le Maroc». Il faut dire tout de même que le marché africain représente un fort potentiel de croissance pour Agentis. Dans ce sens, Adil Mesfioui explique qu'«à date d'aujourd'hui, l'Afrique représente 40% de nos performances et le Maroc 60%». Il est important de rappeler que l'entreprise qui a douze ans d'existence a pu nouer des partenariats avec les leaders mondiaux des équipements médicaux. Par ailleurs, les ambitions africaines de cette PME ne s'arrêtent pas là. Ces dernières années, les exportations de l'entreprise marocaine se sont multipliées vers plusieurs pays du continent comme le Tchad, le Bénin ou encore le Congo-Brazzaville. Le renforcement de sa présence sur le marché marocain où elle réalise un chiffre d'affaires de 400 millions reste aussi un axe stratégique pour Agentis qui s'est lancé dans plusieurs opérations de croissance externe. Il est à rappeler qu'en décembre 2018, la société a pris une participation de 25% dans Enova Research & Technology, le seul éditeur marocain de progiciels destinés aux établissements de santé. De plus Agentis a acquis 95% de PES, une entreprise qui oeuvre dans la production de matériel d'hygiène consommable comme les gants stériles. Des opérations qui ne peuvent que faciliter à Agentis l'élargissement de sa panoplie d'offres dans le domaine médical mais également son expansion en Afrique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.