2e Conférence internationale sur la justice    Climat des affaires: Un plus grand rôle pour le système judiciaire    La présence de satellites iraniens en Afrique de l'Ouest préoccupe le Maroc et les Etats-Unis    Marrakech à l'heure de la réconciliation ittihadie    Campagne électorale en Espagne    Elections. La participation des MRE activée en 2021 ?    Bientôt une ligne maritime entre les îles Canaries et Tarfaya ?    UA : Le Maroc signe le traité portant création de l'Agence africaine du médicament    PLF 2020. Benchaâboun défend les choix du gouvernement    Le sort du mythique hôtel Lincoln enfin tranché    Prix à la consommation. L'enseignement, toujours le plus cher    PLF 2020 : Benchaâboun présente le projet devant le Parlement    Voici l'état-major de la Banque centrale    L'OCP intègre le réseau mondial WBCSD    Accident d'une rame de tramway T1 avec un piéton : RATP Dev Casablanca présente ses condoléances à la famille du défunt    Les levées brutes du Trésor dépassent les 82 MMDH à fin septembre    Le Maroc participe au forum économique Russie-Afrique de Sotchi    Insolite : Fier d'avoir été insulté par Trump    Renault : Le futur directeur général pas nécessairement français    Erdogan menace de relancer l'offensive avant de rencontrer Poutine    Boeing multiplie les efforts pour le retour en service du 737 Max    Affaire Imlil: «Je suis capable de dire que Ben Laden est mon père»!    Liban: Une série de réformes pour calmer la rue    Saint-Raphaël: Un homme barricadé dans un musée... Intervention policière musclée attendue    Salon du cheval: Valoriser et transmettre un héritage aux nouvelles générations    Salon du cheval d'El Jadida : Les voitures classiques se mettent en scène    Suarez doit enfin chasser le sortilège loin de Barcelone    Ballon d'or 2019 : Rapinoe, Mbappé et Van Dijk en vedette    Divers sportifs    L'ONMT exporte l'événement en Chine : Le Rallye Aicha des Gazelles se déplace dans le désert de Naiman    Kick-boxing : La sélection marocaine prend part aux Championnats du monde à Sarajevo    Un lycée sportif ouvre à Tanger    En réponse aux Hautes orientations royales : Sensibilisation jusqu'au 4 novembre au développement de la petite enfance    Morocco, now competing with developed countries!    Casablanca : La DGSN se félicite de son opération sécuritaire    Facebook to Identify State-Run Media    Belgique : L'ARES accorde des bourses aux étudiants marocains    Eric Renard : L'économie sociale et solidaire représente l'économie de demain    Voir la vie en vert    Chacun y va de ses chiffres pendant que l'hécatombe continue de plus belle    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Adam" en lice pour le Tanit d'or des Journées cinématographiques de Carthage    Coup d'envoi du Salon régional du livre et de l'édition à Fès    Publié par Cosumar et les éditions Langages du Sud : Un nouveau livre met en valeur la succulence des variétés culinaires marocaines    TV5 Monde choisit Marrakech et Ouarzazate pour tourner des documentaires sur le Maroc    13ème Festival international du théâtre universitaire de Tanger : C'est parti !    Festival de Fès de la culture soufie: «Produire du sens pour vivre en harmonie»    Musique. Le Maroc, chantre de la tolérance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agence nationale des ports. Emission d'un emprunt obligataire d'1 MMDH
Publié dans Les ECO le 24 - 05 - 2019

L'Agence nationale des ports (ANP) se voit autoriser l'émission d'un emprunt obligataire plafonné à 1 milliard de DH. Objectif, mettre en oeuvre les orientées fixées par le gouvernement à l'horizon 2030 axées sur la compétitive et le développement des plateformes portuaires du royaume.
Une opportunité à saisir pour les investisseurs qualifiés de droit marocain. L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a accordé un «visa», mercredi 22 mai, à l'Agence nationale des ports (ANP) pour l'émission d'un emprunt obligataire plafonné à1 milliard de DH (MMDH). La période de souscription est ouverte auprès de l'organisme chargé du placement, du 29 au 31 mai 2019 inclus avec une possibilité de clôture anticipée le 30 mai sous réserve que les demandes de souscription dépassent au moins deux fois le niveau de l'offre, toutes tranches confondues. La clôture anticipée interviendrait sur recommandation du conseiller financier qui devra informer l'AMMC ainsi que l'ensemble des investisseurs qualifiés le jour même avant midi et ce par envoi d'un courriel électronique.
Par ailleurs, un avis de clôture anticipée sera publié le cas échéant dans les mêmes délais sur le site internet de l'ANP. L'emprunt sera émis en deux tranches. La première tranche, dite tranche A, est négociable de gré à gré. Celle-ci sera remboursable par amortissements constants sur une durée de 10 ans et portera sur un montant maximum de 300 millions de DH (MDH) avec une valeur nominale de 100.000 DH par obligation. Quant à la seconde tranche, dite tranche B, est aussi négociable de gré à gré mais elle est plus importante et jouit d'une maturité de 15 ans. Elle sera remboursable par amortissements constants et portera sur un montant maximum de 700 MDH avec une valeur nominale de 100 000 DH par obligation.
Le montant total à allouer au titre des deux tranches susmentionnées ne pourra en aucun cas dépasser le montant de 1 MMDH, souligne l'autorité du marché des capitaux. Le dit montant, poursuit la même source, sera englouti dans le programme d'investissement de l'ANP pour la période 2019-2021. Celui nécessite un montant de 3,1 MDH TTC, comportant d'importants projets d'investissement et dont la réalisation demeure tributaire de la mobilisation en conséquence des financements à la fois internes et externes. Les projets comprennent la mise en place et la pérennité d'un dynamisme constant permettant de transformer les plates-formes portuaires en un noyau logistique performant et compétitif, le développement de l'outil portuaire et la promotion des places portuaires, la police, sûreté et sécurité dans les ports, la régulation du secteur portuaire, l'ouverture sur l'environnement pour la mise à niveau de l'écosystème portuaire. La mise en oeuvre de tous ces leviers pour l'amélioration de la compétitivité portuaire nécessite la consolidation des capacités financières de l'Agence permettant de poursuivre son action et d'inscrire ses choix en alignement avec les orientations fixées par le gouvernement, particulièrement celles en rapport avec la stratégie de développement du secteur portuaire à l'horizon 2030.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.