Coupure d'électricité à Casablanca: 80% des clients rétablis selon Lydec    Produits finis: Le droit d'importation passerait à 40%    Transformation digitale documentaire: CaptureDoc s'implante au Maroc    Terrorisme: Une cellule liée à un combattant marocain démantelée à Barcelone    France: Nadia Hai, d'origine marocaine, nommée ministre délégué à la Ville    Covid19: 123 nouveaux cas au Maroc, ce mercredi à 10h00    Les plages où il fait bon se baigner cet été    Confinement et enseignement à distance L'Université Mohammed V de Rabat évalue l'impact    Driss Lachguar lors d'une réunion avec les membres du Conseil national de l'USFP issus de la région de Rabat-Salé-Kénitra    Driss Lachguar se réunit avec les membres du Front national pour la sauvegarde de la Samir    Côte d'Ivoire : mort du premier ministre et candidat à la présidentielle Amadou Gon Coulibaly    Réunion du Bureau politique    Le stress test de BAM confirme la résilience des banques au choc induit par la crise liée à la pandémie    BAD : l'Algérie, 3ème économie la plus touchée par la récession en Afrique    Sahara marocain: un expert péruvien n'a pas été tendre avec l'Algérie    Les grossistes anticipent une baisse des effectifs employés    La contamination bat son plein : A qui la faute ?    Pour Tom Hanks, son nouveau film de guerre peut servir de leçon face au coronavirus    "Des peurs et des hommes, sous l'influence du covid-19", nouvel essai qui identifie les réponses psychologiques face à la pandémie    Une série d'activité culturelle et artistique à Assilah    Ouverture des frontières à partir du 14 juillet pour les citoyens marocains et les résidents étrangers au Royaume    45.309 MRE rejoignent leurs pays de résidence    Zouhair Feddal tout proche du Sporting Lisbonne    Chelsea chasse Leicester du podium    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Coronavirus : 3212 cas actifs mercredi 8 juillet à 18 heures    Elections 2021: Réunion entre l'Intérieur et les partis    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    Avocat : voici le nouveau projet de loi encadrant la profession [Document]    Serie A: Ibracadabra renverse la Vieille Dame    Assilah respire un air artistique estival!    L'identité, selon Descombes    Premier League: Arsenal et Leicester se quittent sur un nul    Détournement d'aides dans les camps de Tindouf: la responsabilité de l'Algérie est entière    Liga : Valence souffle, l'Atlético freiné par le Celta    Le dissident algérien Karim Tabbou appelle à s'engager dans un «vrai» processus politique    US Round Up du mercredi 8 juillet – PPP, Banques, Eglises, Texas, Harry et William    Alerte Météo : la canicule se poursuit au Maroc    Le Parlement marocain exige des excuses d'Amnesty    Hamza El Fadly « L'argent, la cause de tous les problèmes »    Covid-19 : La CAF et ses partenaires se réunissent pour la sécurité sanitaire en Afrique    Théâtre d'enfant : Un art à exercer professionnellement selon El Houcine Essekkaki    Casablanca: incendie spectaculaire dans une décharge (VIDEO)    Loubna Abidar critiquée par un avocat égyptien (VIDEO)    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste à Nador    Joe Biden promet que les États-Unis réintégreront l'OMS s'il est élu    Météo : temps généralement stable avec ciel peu nuageux à clair, ce 8 juillet    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Economie circulaire. Encore beaucoup de chemin à faire !
Publié dans Les ECO le 11 - 07 - 2019

Initiée par la Fédération de l'énergie qui a fait appel aux cabinets Sunergia études et Nevolys transformation consulting, l'étude montre que ce secteur est encore à ses premiers balbutiements dans le royaume.
On en sait enfin un peu plus sur la mobilité électrique au Maroc ! Grâce à la Fédération de l'énergie de la CGEM, le royaume vient en effet d'avoir sa toute première étude sur cette thématique qui relève de la transition énergétique. Conduite sur le terrain par les cabinets Sunergia études et Nevolys transformation consulting, ses résultats ont été officiellement présentés au public avant-hier à Casablanca. Pour commencer, les deux cabinets ont remonté des informations sur un état des lieux connu : le secteur de la mobilité électrique est encore à ses tous premiers balbutiements dans le royaume. Sur un parc national de 4,9 millions de voitures en 2017 toutes catégories et toutes marques confondues, les voitures électriques ne représentent que 0,01%, soit seulement 93 unités 100% électriques qui circulent sur tout le territoire marocain. En incluant le full hybride (à motorisation thermique), la donne change toutefois un peu. En effet, le chiffre monte à 1.300 véhicules vendus sur les 3 dernières années (2016- 2017 et 2018).
D'ailleurs, c'est ce marché du full hybride qui est à l'origine de la progression d'une demande multipliée par 6 en 3 ans. Pendant ce temps, la vente de voitures électriques se tarit depuis l'effet observé lors de la COP22 en 2016. Par segment, il faut par exemple noter qu'il y a seulement 10 bus électriques contre 5.064 thermiques ; 1.000 voitures full hybrides pour la location contre 140.000 thermiques et 1.000 cyclomoteurs électriques contre 9.000 thermiques. Selon l'étude, cette situation de très faible engouement pour la voiture électrique risque encore de perdurer longtemps à cause de plusieurs facteurs et si ces freins ne sont pas rapidement levés. Parmi ces freins, il y a l'absence d'un cadre législatif et réglementaire qui réduit par exemple l'usage du GPL comme carburant alternatif. Il y a aussi le prix de vente prohibitif des voitures électriques. Prenons un exemple : au moment où la Clio Essence est à 144.900 DH, la Renault Zoe (électrique) est à 250.000 DH, soit une différence de prix de 72%. C'est énorme ! Un autre frein, la faiblesse du réseau de bornes de recharge qui n'en compte actuellement qu'une cinquantaine dont 37 installées au niveau de stations services situées sur l'axe autoroutier Tanger-Agadir. Ces bornes ne sont pas encore intégrées dans une plateforme d'itinérance, c'està- dire qu'elles fonctionnent actuellement en l'absence de cartes NFC. C'est donc un réseau à pousser vers la dématérialisation.
Bref, l'étude de la Fédération de l'énergie a identifié cinq facteurs clés de succès pour le développement du marché des véhicules durables au Maroc. Premièrement, il faut une politique volontariste de l'Etat traduite en une stratégie de développement incluant des objectifs chiffrés et une feuille de route concrète. Deuxièmement, mettre en place des incitations visant à pousser le consommateur à acheter un véhicule durable, notamment à des prix compétitifs et ceci dans l'optique de garantir l'émergence d'une filière industrielle. Troisièmement, déployer une infrastructure ouverte au public, ce qui permettra de favoriser la recharge au quotidien. Quatrièmement, créer un écosystème structuré et développé autour de plusieurs acteurs (constructeurs, acteurs de recharge…). Et enfin, utiliser le levier réglementaire pour favoriser le développement du marché des véhicules durables et les infrastructures de recharge associées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.