Le projet Shoot Your Face prend fin en ce mois de septembre    Mise en place d'un système d'archivage du patrimoine audiovisuel national    Championnats du monde de boxe : Mohamed Hamoute éliminé en 8èmes de finale    Une 2ème prison en projet à Laâyoune pour 195 MDH    Barcha !    Investissement: Mémorandum d'entente entre Casablanca Finance City et BarcelonaCentre Financer Europeu    Le Maroc invité d'honneur du festival d'Helsinki de la musique sacrée    Classement FIFA : Le Maroc gagne 2 places et remonte à la 39è position    Communiqué du Bureau Politique du PPS    Sédentarité et surpoids au banc des accusés    Les recommandations de la Cour des Comptes    Conflit syrien: Sommet tripartite à Ankara…    Le capital humain!    Studio 7, le premier studio de dance urbaine à Casablanca    Eliminatoires CHAN 2020. Benhalib et El Kaabi absents du dernier tour    Fondafip : Les finances publiques face au défi des mutations du monde    L'émission Kotbi Tonight suspendue pour trois semaines    Arrestation à Nador d'un dangereux récidiviste    Mariage des mineurs : Le plaidoyer de Réda Chami    Attaques en Arabie: Pompeo évoque un « acte de guerre » de l'Iran    Canada: Trudeau rattrapé par une vieille photo de « blackface »    Royal Air Maroc : Abdelhamid Addou affiche ses ambitions    BCP renforce son positionnement sur le segment des MRE    L'Institut français de Casablanca dévoile sa programmation    Leçons tunisiennes    Skhirat: 1ère réunion du comité de pilotage de la 3e phase de l'INDH    Djorkaeff à la tête de la Fondation Fifa    Le Onze national des locaux attendu aujourd'hui à Alger    Dakar salue l'engagement infaillible de S.M le Roi en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique    Amadou Ba : Le soutien à l'intégrité territoriale du Maroc est une constante de la diplomatie sénégalaise    Le Maroc et le Danemark scellent un nouveau partenariat dans le domaine de la statistique    Insolite : Héritage dépensé    Pedro Sanchez : J'espère que les Espagnols donneront une majorité plus large au Parti socialiste    Des centaines de poissons morts asphyxiés en bordure de l'Oued Massa    L'accès des enfants réfugiés à la scolarisation, une initiative assurément louable    News    Les produits du terroir jouent un rôle clé dans le développement agricole durable    Hausse des nuitées enregistrées à Essaouira    Le déficit de liberté économique, une menace pour la démocratie    Liverpool chute, l'Ajax carbure et le Barça s'en tire à bon compte    Le Festival international du film de femmes à Salé lance la nouvelle saison culturelle    Mouna Fettou: Nous avons besoin d'une véritable industrie cinématographique    Bouillon de culture    Rapport de la Cour des comptes : Tamek tire à boulets rouges sur Jettou    Assemblée Générale Ordinaire de la FRMF    Brexit : le risque d'un « No-deal » est très réel    Mur à Sebta. Vox se fait remonter les bretelles par le PP    Meknès. Le Barbe et l'Arabe-Barbe à l'honneur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lancement officiel du cadre national de la certification
Publié dans Les ECO le 23 - 07 - 2019

Le cadre national de la certification a été officiellementl ancé à Rabat lors d'une rencontre présidée par le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi. Placée sous le thème "Le cadre national de certification : une validation institutionnelle au service de l'apprentissage et de l'employabilité", cette journée intervient après la décision du gouvernement de confier à ce ministère le pilotage, l'opérationnalisation et le suivi du Cadre national à travers la circulaire n°10/2019 en date du 28 juin 2019 relative à la commission nationale de pilotage, indique le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans un communiqué. La mise en place du Cadre national de la certification a pour objectif de positionner tous les diplômes et certificats décernés au niveau national par rapport à une grille nationale de huit niveaux et six descripteurs.
Le portage institutionnel du cadre sera assuré, dans une étape transitoire en attendant la mise en place de l'instance prévue par le projet de la loi-cadre n° 51.17 relative à la réforme du système de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, par une commission nationale de la certification placée sous l'autorité du ministre de l'éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, explique la même source, ajoutant que cette commission jouera un rôle stratégique en matière de conception, de validation des outils et du pilotage du cadre national.
Elle sera appuyée par une commission permanente chargée de l'exécution des résolutions et recommandations de la commission nationale, de l'opérationnalisation et le suivi de sa mise en application, à travers notamment la tenue du registre national de la certification.
Une autre étape très importante sera lancée incessamment avec le soutien de l'UE consistant au jumelage du Cadre national marocain avec celui en vigueur dans l'un des pays membre de l'UE et au renforcement de cadre national avec celui de l'UE pour favoriser la mobilité académique et professionnelle des citoyens des deux rives, note le communiqué.
Lors de cette journée, des présentations ont été faites notamment, sur l'état d'avancement de la mise en place du Cadre national marocain, l'échange de bonnes pratiques au niveau des pays de l'UE, la vision des partenaires privés (CGEM) ainsi que sur la feuille de route de mise en place de ce cadre.
A cette même occasion le ministre a procédé à l'installation de la commission permanente du Cadre national de la certification, souligne la même source.
Ont pris part à cette journée plus de 100 participants représentant les différents départements ministériels, les représentants du Conseil Supérieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche scientifique, les établissements publics concernés, ainsi que les partenaires technico-financiers et les représentants de la CGEM.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.