Restauration : comment les professionnels comptent se réinventer pour tirer leur épingle du jeu en 2021    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Fonction publique : 400 postes dédiés aux personnes en situation de handicap    TPME : L'Observatoire et le Ministère de l'Industrie renforcent leur partenariat    Soutien aux TPME : AWB conforte sa position de premier contributeur    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    L'inflation augmente de 0,7% en 2020    Hassan Baraka, le premier marocain à nager 1.600 mètres dans une eau à moins de 5 degrés    Maroc-Rwanda à 17h : qualification et confirmation en ligne de mire    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    UM6P/EPFL : Vers la promotion de l'éducation digitale en Afrique    Se déplacer rapidement dans l'espace : Bientôt ce sera possible    Meknès : 6 ans de prison pour le violeur d'un enfant de 7 ans    Al Aroui : Vol d'un coffre-fort renfermant une arme à feu et de l'argent    Vaccins anti-Covid-19 : L'Afrique oubliée ? (vidéo)    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Le vaccin indien arrive. El Othmani toujours dans le brouillard    La RAM achemine le vaccin anti-covid à Casablanca (photo)    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    CRI : Crise sanitaire ? Connais pas !    L'humanisme, unique héritage indestructible    BMCE Capital Asset Management certifiée ISO 9001 Version 2015    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    Joe Biden marque la rupture avec Trump à son arrivée à la Maison Blanche    La forte participation à la conférence de soutien à l'initiative d' autonomie confirme le réalisme de la vision marocaine    L'appui US au plan d' autonomie s 'inscrit dans une logique de rupture par rapport au statu quo qui entretenait la tension dans la région    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays    SM le Roi reçoit le ministre émirati des affaires étrangères et de la coopération internationale    Rallye Aïcha des Gazelles : la 30ème édition de nouveau reportée    Belhanda, buteur et passeur avec Galatasaray    Botola Pro D2: Le RAC et le TAS se neutralisent    "Le secret de la lettre " , nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le premier club de tolérance et de coexistence voit le jour à Essaouira    L'Opinion : Distorsions espagnoles    Lutte contre la corruption : des experts internationaux plaident pour une approche solide et coordonnée    SM le Roi félicite M. Faustin-Archange Touadéra    Radios privées, une «mue» bienfaitrice!    L'ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus, dont un Marocain, en République centrafricaine    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    «Livre de chevet : les effets positif de la pandémie»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Rencontre-débat avec Zainab Fasiki à l'IF de Fès    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    Activité portuaire : une croissance honorable malgré la crise    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crues à Taroudant. Plus d'eau potable à Agadir ?
Publié dans Les ECO le 03 - 09 - 2019

Les fortes intempéries dans les régions montagneuses de Taroudant ont été à l'origine, dimanche dernier, de perturbations d'eau en termes d'approvisionnement à cause des crues qui se sont abattues sur la station de traitement des eaux potables de Sidi Boushab.
Une nouvelle fois, certains quartiers du Grand Agadir ont été momentanément privés d'eau, dimanche dernier. À l'origine de cette situation figurent les crues et les inondations qui ont été entraînées dernièrement par les fortes intempéries enregistrées dans les régions montagneuses de Taroudant. À l'accoutumée, ces dernières ont causé des dommages au niveau des infrastructures de production appartenant à l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEP)-Branche eau, ce qui a entraîné des perturbations en termes d'approvisionnement en eau au Grand Agadir à cause des crues qui se sont abattues sur la station de traitement des eaux potables de Sidi Boushab.
En effet, l'alimentation de cette station en eau brute est assurée à partir du barrage Dkhila qui est un barrage de compensation alimenté à partir du barrage Abdelmoumen, construit sur Oued Issen. Face à cette situation, la Régie Autonome multiservices d'Agadir (RAMSA) avait déjà prévenu les habitants à travers un communiqué rendu public dimanche premier septembre 2019 à travers lequel il était indiqué que le débit et la pression d'eau s'amenuiseraient jusqu'à la coupure d'eau dans les hauts quartiers d'Agadir, notamment Anza, Aourir, Drarga en plus des quartiers relevant de la préfecture d'Inezgane Ait Melloul tels que Dcheira en plus de Tikiouine relevant de la Commune d'Agadir.
De son côté, l'Agence du bassin hydraulique (ABH) de la région Souss-Massa a procédé aussi à la chasse d'eau au niveau des barrages précités par la vidange de fond. Il va sans dire que les apports en eau qui ont été enregistrés au niveau du Barrage Abdelmoumen la nuit du 30 et 31 août s'élève à 4,5 Mm3 compte tenu de la forte charge en sédiments de cette crue, la fourniture d'eau pour l'alimentation en eau potable (AEP) du Grand Agadir et de la région d'Oulad Teima a été perturbée.
De plus, afin d'évacuer la vase accumulée au niveau de la vidange de fond de ce barrage, les différentes équipes techniques ont procédé le samedi 31 août 2019 à une chasse d'eau. Actuellement, la situation a été déjà rétablie en ce début de semaine à travers la reconstitution du stock et l'intervention des différentes équipes techniques. Par ailleurs, la région d'Agadir subi régulièrement ce genre d'incidents. En dehors des crues et des périodes de canicule, les perturbations accompagnées de coupures prolongées sont également causées par des fuites signalées au niveau des infrastructures de canalisation. Au mois d'avril dernier, Agadir a été privé d'eau en raison de l'explosion d'un canal d'eau, à côté du port d'Agadir, ce qui a entraîné une fuite au niveau de cette canalisation de production appartenant à l'ONEE-Branche eau au nord d'Agadir. L'explosion de cet aqueduc n'est pas la première puisque l'année dernière, un incident similaire a été signalé mais sans coupure d'eau.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.