Le Parti de l'Istiqlal en tête des élections du Conseil provincial de Khouribga    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nezha El Ouafi répond à la Cour des comptes
Publié dans Les ECO le 27 - 09 - 2019

Profitant d'une table ronde organisée sur la partie du rapport 2018 de la Cour des comptes sur les ODD, ce mercredi au siège de la Chambre des conseillers, la secrétaire d'Etat chargée du développement durable s'est expliquée.
Nezha El Ouafi vient de répondre aux remarques et injonctions formulées par la Cour des comptes dans son rapport 2018 sur la lenteur dans l'opérationnalisation des Objectifs du développement durable (ODD). Profitant d'une table ronde organisée avant-hier mercredi 25 septembre 2019 au siège de la Chambre des conseillers, justement au sujet de ce rapport, la secrétaire d'Etat chargée du développement durable a fait un long plaidoyer pour éclairer les parlementaires et au-delà l'opinion publique sur les activités de son département et remettre ainsi les pendules à l'heure dans ce dossier très
délicat.
Il faut la mobilisation de tous
«Les remarques et commentaires émis par la Cour des Comptes au sujet de la préparation du Maroc pour la mise en œuvre des ODD 2015-2030 sont importants. Ils seront bien évidemment pris en compte dans le processus d'exécution mais d'ores et déjà, il faut savoir que relever l'enjeu du développement durable et l'opérationnalisation des ODD requiert la mobilisation de toutes les forces vives de la société marocaine et une veille des instances de contrôle et de gouvernance à l'instar du Parlement et de la Cour des comptes», a-t-elle lancé au début de son propos où elle a également expliqué que «les institutions législatives ont un rôle important à jouer pour atteindre les ODD en termes de contrôle, de réglementation et d'appropriation par les acteurs et d'intégration dans les politiques publiques». Evoquant la chronologie des faits dans le domaine du développement durable, la Secrétaire d'Etat a ensuite rappelé que l'engagement du Maroc en faveur du développement durable s'est concrétisé par les initiatives lancées par le roi lors des discours du trône de 2009 et de 2010. Discours où le souverain avait déjà appelé le gouvernement à élaborer et opérationnaliser la Charte nationale de l'environnement et du développement durable, ceci bien avant l'adoption par les Nations-Unies de l'Agenda 2030 sur le développement durable et ses 17 ODD, en 2015. Quelques années plus tard, c'est-à-dire en 2011, une autre disposition est venue renforcer cet engagement.
En effet, en consacrant le développement durable en tant que droit pour tous les citoyens, la Constitution de 2011 a apporté une nouvelle impulsion à ce processus. Comme autre outil de renforcement de l'engagement du Maroc en matière d'accélération du processus de développement durable, Nezha El Ouafi s'est longuement arrêté sur la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) adoptée par le Conseil des ministres du 25 Juin 2017. Une stratégie qui, selon elle, constitue un important outil d'opérationnalisation des ODD à l'horizon 2030. En matière de gouvernance de la mise en œuvre des ODD, la secrétaire d'Etat a parlé du nouveau décret publié en juillet 2018 sur l'organisation de la Commission nationale de développement durable avec la création de deux comités: le Comité de suivi et d'accompagnement de la SNDD et le Comité de suivi et d'accompagnement des ODD 2030. Montrant l'importance accordée à la prise en compte des ODD, elle a expliqué que «lors de la préparation du décret relatif à la création du comité stratégique du développement durable, il a été procédé à la révision dudit décret suite à la première réunion dudit comité pour justement garantir l'harmonie entre les ODD et la SNDD et une implication effective d'autres parties prenantes, y compris le secteur privé».
Une étude en cours pour mutualiser SNDD et ODD
En termes de réalisations, ces comités ont déjà permis la définition de 21 Plans d'actions de développement durable sectoriels (PADDs) dont 19 adoptés et l'adoption du plan d'action de l'exemplarité de l'administration, ce qui constitue une étape importante dans le processus de la mise en œuvre de la SNDD de façon intégrée. Evoquant aussi l'importance de la mutualisation des ODD et de la SNDD, El Ouafi a annoncé qu'une étude a été lancée par le secrétariat d'Etat chargé du développement durable pour l'analyse des différentes stratégies sectorielles ainsi que la SNDD afin de définir les objectifs prioritaires en matière de mise en œuvre de l'Agenda 2030 du développement durable. S'agissant de l'implication des différents acteurs dans l'étude précitée, la secrétaire d'Etat a rappelé l'adoption de l'approche participative et ceci à travers la création d'un comité conjoint impliquant tous les acteurs concernés qui ont validé les termes de références relatifs à ladite étude. Enfin, pour permettre la mobilisation et l'implication des territoires dans ce processus, 7 conventions régionales ont été signées. Ces dernières intègrent les grandes orientations de la SNDD et des ODD et l'exercice est mené en étroite coordination et collaboration avec le ministère de l'Intérieur afin d'intégrer la dimension de la durabilité dans les programmes de développement régionaux (PDR).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.