Coronavirus : le Maroc s'engage sur le plan africain en mettant à contribution son expérience et expertise    UNAF U21 : les lionnes de l'Atlas s'acharnent sur l'Algérie (2-0)    Barça: le quadruplé retentissant de Messi face à Eibar (VIDEO)    Al-Kass Cup: l'Académie Mohammed VI s'incline face au Real Madrid (VIDEO)    PAM : le 25ème Conseil national du PAM aura lieu le 7 mars    Des installations du tramway de Casablanca sérieusement endommagées (PHOTOS)    Hamza monbb : des aveux mettent à mal les soeurs Batma    Tragique accident entre Marrakech et Imintanoute    Australie : le Maroc à l'honneur au Festival multiculturel de Canberra    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Paradis fiscaux: le Maroc peut mieux faire    Coronavirus : Les 167 Marocains rapatriés de Wuhan quittent l'hôpital    Un conseiller du PJD arrêté à la frontière pour faux et usage de faux    Lourde sanction contre les supporters de Dortmund    PAM : des dirigeants du parti refusent de participer au bureau politique formé par Abdellatif Ouahbi    Crédit du Maroc dresse le bilan de son plan stratégique CAP 2020    Blocage de l'adoption du code pénal, la sèche mise au point de Ben Abdelkader    Mehdi Lahlou : les banques islamiques ne sont aucunement différentes des banques classiques    Un nouveau "portefeuille pédagogique" pour lutter contre la violence en milieu scolaire    Fès: une ressortissante étrangère agressée sur la voie publique    Une voiture interceptée à l'entrée de Salé    Equipementiers Une 4e usine pour TE Connectivity    L'autre guerre    Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    Top mondial YouTube: Zouhair Bahaoui cartonne avec son nouveau clip (VIDEO)    Azilal : le parc jurassique ouvrira ses portes fin mars    Le Maroc prêt à apporter au Qatar tous les moyens humains et logistiques pour réussir le Mondial-2022 de football    Le mouvement de contestation populaire né il y a un an en Algérie cherche son second souffle    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Dans le bagage des candidats à la Maison Blanche il y a aussi… des casseroles    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    Adieu Abdeslam Alla    Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    La déconstruction d'un mythe    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    Mohamed Benchaâboun: « Tous les indicateurs montrent que la dette marocaine est soutenable »    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Personnes âgées. Que dit le rapport de l'Observatoire national?
Publié dans Les ECO le 17 - 10 - 2019

Il s'agit d'une sorte d'assurance financière à laquelle les bénéficiaires sont appelés à contribuer pendant leurs années de travail. La création d'un fonds spécial de soutien financier à cette population à l'instar du Fonds de cohésion sociale est recommandée.
Pas besoin d'être devin pour comprendre que la situation des personnes âgées au Maroc laisse à désirer. Présenté mardi à Rabat, le rapport annuel 2018 sur les personnes âgées montre que 30% seulement des personnes de plus de 60 ans dont le nombre dépasse 3,2 millions (9,6% de la population) disposent d'une pension de retraite. Le même rapport indique que les seniors profitant de l'assurance maladie obligatoire (AMO) ne dépasse guère 14% et 12% pour le Ramed. S'ajoute à cela une quasi-absence de cette catégorie d'âge (60 ans et plus) dans les programmes sectoriels. C'est dire combien cette frange de Marocains dont le nombre ira crescendo dans les années à venir est presque absente des politiques publiques. Elle ne manquera pas de donner du fil à retordre aux pouvoirs publics si elle n'est pas convenablement prise en compte.
Présenté par Jamila El Moussali, ministre de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille, le rapport a surtout mis l'accent sur la nécessité de mettre en place des mesures et des procédures pour lutter contre toute forme de négligence ou de maltraitance des personnes âgées. Il était temps de prendre le sujet à bras-le-corps dans un contexte marqué par des changements dans la société marocaine. La structure de la famille multigénérationnelle cède lentement mais sûrement le terrain à une forme plus cellulaire.
Dans ce sens, le rapport, élaboré par le comité de supervision de l'Observatoire national des personnes âgées préconise la création d'un fonds spécial de soutien financier à cette population à l'instar du Fonds de cohésion sociale. Il s'agit également de mettre en place une carte pour personnes âgées leur permettant de bénéficier de leurs droits, de simplifier les procédures en leur faveur et de leur accorder la priorité dans l'accès aux diverses prestations. Les recommandations du rapport ne s'arrêtent pas là. L'on y insiste particulièrement sur les services de santé à travers le renforcement de la protection médicale pour les personnes âgées, un accès plus souple aux prestations sanitaires. Ces bonnes idées ne peuvent prendre forme sans un soutien durable à la protection sociale et la promotion d'une assurance santé au coût abordable, en plus de la généralisation des services hospitaliers en gériatrie, indique le rapport.
En matière de protection sociale, le rapport prône fortement la mise en place d'une assurance financière sous forme d'une pension pour les personnes âgées à laquelle les bénéficiaires sont appelés à contribuer pendant leurs années de travail. Autre facteur déterminant pour la réussite de toute politique sociale axée sur les personnes âgées, la facilitation de l'accès aux soins à domicile et aux services de proximité à l'image de ce qui est en vigueur dans les pays développés. C'est la seule manière de préserver la dignité de cette frange de la société et ceci à travers des moyens d'assistance appropriés notamment aux veuves âgées et aux femmes âgées non mariées. Au-delà des aménagements à implémenter en matière d'accès aux services et aux soins, le travail du département de tutelle serait aussi d'agir sur les mentalités. À commencer par lutter contre les idées reçues à propos de l'âge et de la capacité des seniors à apporter une valeur ajoutée et de participer à l'effort de développement.
Dans cette optique, El Moussali a souligné la nécessité d'élaborer une politique publique intégrée destinée aux personnes âgées afin de répondre à leurs besoins. La mise en œuvre d'une telle politique nécessite, selon elle, une meilleure connaissance de la situation des personnes âgées sur la base de données statistiques fiables et actualisées régulièrement sur la situation de cette catégorie. En effet, là où le bât blesse, c'est la quasi-absence de statistiques différenciées sur les personnes âgées, leurs attentes ainsi que leur condition. D'où l'importance, voire la nécessité aujourd'hui d'adopter de nouveaux indicateurs pour mesurer le degré de dépendance à autrui ainsi que le niveau de contribution de ces personnes au développement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.