Données médicales: Comment la CNDP s'organise face à l'état d'urgence    Catastrophes et colère divine, un fantasme à la peau dure    Le protocole d'enterrement des victimes du Covid-19    Chambre des représentants : l'ouverture de la 2ème session législative est prévue pour le 10 avril prochain    El Otmani : « Le gouvernement est déterminé à prendre toutes les mesures à même de protéger les citoyens contre la propagation du coronavirus»    Covid-19: Employeurs affiliés à la CNSS, ceci vous concerne    Le Policy Center for the New South analyse la pandémie de coronavirus sous diverses perspectives    Chez le Crédit Agricole du Maroc : Aucune perception d'échéances des crédits habitat et à la consommation pour 4 mois    Coronavirus : 534 cas confirmés au Maroc, ce lundi à 18H    Covid-19/Maroc: enquête après la diffusion d'une liste sur les réseaux sociaux    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    En Algérie, la persécution judiciaire s'abat sur les opposants du régime en pleine pandémie de coronavirus    Le Code du travail appelé à la rescousse pour gérer la crise du Covid-19    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    Neymar respecte les règles du confinement    Report des JO : Le CNOM informera les fédérations et les sportifs de toutes les mises à jour    Chelsea intéressé par les services d'Achraf Hakimi    Proche d'un retour, Xavi veut révolutionner l'effectif du Barça    Les soldats de l'ombre du confinement    Les grossistes tablent sur une stabilité des effectifs employés au premier trimestre    Groupe Bank of Africa : les bénéfices en hausse de 5% en 2019    Activités physiques intenses et épidémie virale ne font pas bon ménage    La planète se claquemure et guette le pic de l'épidémie    Le Royaume-Uni pourrait ne pas retrouver une vie normale avant six mois    Opération de soutien provisoire : les demandes se font uniquement via le numéro vert "1212"    Maroc: les prix de certains légumes ont baissé    L'IMA lance une programmation culturelle en ligne    Les ventes de "La Peste" d'Albert Camus en hausse en raison du coronavirus    La Chine referme ses cinémas    En confinement : Voici une sélection de livres marocains à lire    Hassan El Fad fait son come-back avec sa célèbre série «Kabbour»    On connaît les nouvelles dates des JO de Tokyo    Souss-Massa affecte 20,2 millions de DH pour lutter contre le Covid-19    Coronavirus : le CCM diffuse des films en ligne    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Après avoir échangé des lettres de reproches : La CGEM et le GPBM en froid    Le coronavirus baisse la valeur des joueurs    Lucile Bernard: «l'écriture comme unique porte de sortie, comme rédemption»    L'examen cyclique de l'humanité!    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lutte contre le terrorisme: l'expérience du Maroc saluée par des experts internationaux
Publié dans Les ECO le 01 - 12 - 2019

Des experts des Nations Unies et de l'Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM), réunis à Rome, ont salué l'expérience "pionnière et intégrée" du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme, mettant en avant son caractère multidimensionnel.
La stratégie adoptée par le Royaume dans ce domaine s'appuie sur une vision globale et intégrée associant différents volets (législatif, social, religieux et sécuritaire) et reposant également sur d'autres mécanismes internes qui ont renforcé ses capacités à faire face aux dangers que représentent les groupes terroristes, ont souligné ces experts dans des déclarations à la MAP, en marge de la réunion de coordination de la commission parlementaire spéciale de l'APM sur la lutte contre le terrorisme, tenue dans la capitale italienne.
Dans ce sens, le directeur de la division des projets spéciaux du Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, Mauro Miedico, a affirmé que le Maroc est un pays leader dans le domaine de prévention et de lutte contre le terrorisme, mettant en avant le caractère singulier du modèle marocain en matière de formation des Imams et de promotion des valeurs de tolérance et de dialogue, en plus de la mise en place d'un cadre législatif approprié dans ce domaine.
Après avoir souligné que plusieurs pays "sollicitent l'appui des Nations Unies pour le développement de leur cadre législatif" dans ce domaine, il a insisté sur l'importance de tirer profit de "l'expertise accumulées par le Maroc et qui constitue un modèle à suivre pour plusieurs pays souhaitant persévérer sur cette voie".
Le responsable onusien a relevé, par ailleurs, que cette rencontre a permis "de se pencher sur la question des combattants terroristes étrangers et sur leur nombre dans les camps en Irak ou en Syrie, mettant l'accent sur la nécessité "d'une action coordonnée de la part des différentes institutions au niveau national et d'efforts concertés à l'échelle internationale", pour remédier à cette question.
De son côté, le secrétaire général de l'APM, Sergio Piazzi, a fait observer que le Maroc a accumulé une expérience importante dans le domaine de prévention du terrorisme et développé plusieurs mécanismes internes pour faire face aux menaces du radicalisme, ce qui, a-t-il poursuivi, permis au Royaume de réaliser des résultats notoires".
Mettant en avant la grande estime dont jouit le Maroc sur la scène internationale, il a relevé que le Royaume contribue dans une large mesure à la consolidation de la stabilité dans la région de la Méditerranée.
Piazzi a salué, dans ce sens, l'initiative du Maroc d'envoyer chaque année, à l'occasion du mois de Ramadan, des Imams dans différents pays, notamment européens, pour expliquer les valeurs authentiques de l'Islam et lutter contre les idées extrémistes, estimant que cette initiative revêt une grande importance.
Il a fait remarquer, par ailleurs, que "la menace actuelle que représentent des groupes terroristes tels que Daesh, montre l'impératif d'une coordination internationale sur les plans politique, diplomatique et sécuritaire pour se prémunir contre les éventuels actes terroristes".
Le secrétaire général de l'APM a souligné, en outre, que le Maroc dispose d'une connaissance minutieuse et détaillée du phénomène du terrorisme, "connait plus que les autres les question liées à la radicalisation, et aide les pays européens à déjouer des opérations terroristes et dans les processus de déradicalisation", ajoutant que la coopération avec le Maroc "nous permettra de combattre Daesh et les sources du terrorisme".
Pour sa part, la présidente de l'AMP, Aliae Bourane, a mis en exergue l'expérience réussie du Maroc dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, mettant l'accent sur l'initiative du roi Mohammed VI de former les Imams.
Elle a fait remarquer, par ailleurs, que les sujets ayant trait à la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent figurent parmi les priorités pour plusieurs pays, relevant que la réunion de coordination de l'AMP offre une plate-forme idoine pour fédérer les efforts et les initiatives en vue d'éradiquer ce fléau.
Le Maroc a été représenté à cette rencontre par une délégation comprenant, Mohamed Alami, président du groupe socialiste à la Chambre des Conseillers, Lhou Marbouh, du groupe Authenticité et modernité, et les députés Mohamed Hjira, du parti Authenticité et Modernité, Abdelatif Berahou, du parti Justice et Développement et Amam Chouqran, du groupe socialiste.
L'objectif de cette réunion est de faire le point sur les activités récentes de l'APM en matière de lutte contre le terrorisme et, avec ses principaux partenaires, de définir les prochaines étapes en fonction des questions prioritaires, notamment les poursuites et le rapatriement de combattants terroristes étrangers, la prévention des mouvements terroristes à travers le renforcement des mesures de sécurité aux frontières et le partage d'informations, la promotion de la solidarité avec les victimes du terrorisme, en reconnaissant le rôle qu'elles peuvent jouer dans la lutte contre la radicalisation et l'extrémisme, ainsi que la lutte contre les aspects cybernétiques du terrorisme.
Les travaux de cette conférence se sont déclinés en quatre séances sur "l'évaluation de la menace actuelle des combattants terroristes étrangers", "la lutte contre les mouvements terroristes" et " la lutte contre l'extrémisme violent : s'attaquer aux causes profondes de la radicalisation, promouvoir le rôle des victimes du terrorisme dans la lutte contre l'attrait du terrorisme et le rôle de l'éducation dans la favorisation de la cohésion sociale et la promotion de la tolérance et de la paix".
"Traiter les aspects cybernétiques du terrorisme: lutte contre les cybermenaces et la cybercriminalité, utilisation de preuves électroniques pour lutter contre le terrorisme, lutte contre le financement du terrorisme", était également parmi les thèmes débattus lors de cette conférence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.