Didier Six,l'entraîneur de la Guinée: C'est vrai que le plus gros morceau, c'est le Maroc    Coupe du Monde 2022/ Eliminatoire Zone Afrique : Le calendrier des Lions    Qatar 2022 : Les Lions de l'Atlas connaissent leurs adversaires du 1er tour    (Live) Les PJDistes s'interrogent: Quelle place pour la "famille" dans les politiques publiques?    La situation économique du pays n'est pas faite pour rassurer les Marocains    Lamia Tazi nommée PDG du laboratoire pharmaceutique Sothema    L'artisanat, un miroir ondoyant mais luisant d'espoir aux mains de l'artisan    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    Venezuela: Pompeo annonce plus d'actions contre la "tyrannie" de Maduro    Poutine dépose ses propositions d'amendements à la Constitution    Forte participation au sommet Royaume-Uni-Afrique    Colloque sur le financement de l'économie nationale à la Chambre des représentants    La Chambre des conseillers s'ouvre aux ONG    Victoire contestée du Wydad à Safi    Coupe arabe U 20 : Le Maroc dans le groupe B    Session de formation sur l'arbitrage en sports collectifs    Les drones pourraient bientôt voler comme des oiseaux    Insolite : Le chat fugueur    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Le caftan marocain brille de mille feux à Paris    Le patrimoine amazigh à l'honneur à Imintanoute    Forum national des créations de l'enfant à Fès    Sébastien Desabre reprend les rênes du Wydad de Casablanca    Jouahri insiste sur la nécessité d'améliorer la production de données économiques au Maroc    La coordination des enseignants contractuels annonce un nouveau programme de protestations    Faut-il craindre le nouveau virus chinois?    UK-Morocco Business Dialogue: Turbo sur la coopération !    Abyaba et l'Union des écrivains accordent leurs violons    Botola Pro D1 : Le fauteuil du leader n'est plus immunisé    Le président du Forum Crans Montana voit en Dakhla un laboratoire de développement pour l'Afrique    Maroc-GB, l'après Brexit a déjà commencé !    Lilia Zakraoui, signe sa première publication    L'ex-patron chinois d'Interpol condamné à treize ans de prison    Tanger Med : Plus de 65 millions de tonnes de marchandises traitées en 2019    Suite à la fin de la convention de la concession «Assiaqa Card» : M2M anticipe une baisse de ses résultats 2020    Forum de Davos. Entrée fracassante de Donald Trump et Greta Thunberg    Najate Limet: «Nous voulons sensibiliser des donateurs marocains»    Pearl Jam de retour avec un nouvel album    Le nombre de chômeurs dans le monde devrait repartir à la hausse    Venezuela: Reconnaître Guaido comme président, mais payer ses impôts à Maduro    La Bolivie retire sa reconnaissance de la "rasd"    Escroquerie financière et piratage de cartes de paiement électroniques : Quatre individus devant le parquet à Rabat    China's Mysterious New Virus Spreads Beyond the Epicenter    Le procès historique de Donald Trump entre dans le vif du sujet    Boeing ukrainien: l'Iran confirme le tir de deux missiles    Le patrimoine amazigh à l'honneur à Imintanoute    L'Inspecteur Général des FAR reçoit le DG de l'Etat-Major Militaire International de l'OTAN    Nouveau système d'évaluation du handicap, les précisions d'El Moussali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aéronautique: Un deuxième mandat pour le président du GIMAS et un bilan positif
Publié dans Les ECO le 10 - 12 - 2019

Le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS) a annoncé la réélection de Karim Cheikh pour la présidence du groupement. Une réélection qui s'est déroulée lors de l'Assemblée générale élective de la fédération, lundi à l'Institut des métiers de l'aéronautique.
Un bilan, pour Karim Bencheikh, que le groupement qualifie de très favorable: "Le bilan des trois ans de mandat ont été visibles dans les indicateurs du secteur, qui connaît une croissance sur les deux dernières années de plus de 20%, avec des emplois qualifiés de 17.500, dont 42% de femmes, et un taux d'intégration locale de 38%", est-il indiqué.
Selon un communiqué du GIMAS, "les clés du succès sont indéniablement le partenariat d'exception entre la fédération, le ministère de l'Industrie et les organismes étatiques, devenus modèles dans le domaine industriel".
Ceci a permis des avancées majeures des différents écosystèmes du Plan d'accélération industrielle et dans le domaine de la formation, souligne la même source, notant qu'après l'IMA en gestion délégué, le GIMAS prend en gestion l'Institut spécialisé d'aéronautique et de la logistique aéroportuaire (ISMALA) en association avec l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).
Cela fera de la fédération le bras armé de l'Etat en matière de formation des opérateurs, techniciens et mécaniciens de maintenance aéronautique. Concernant le chantier Supply Chain, œuvrant pour la performance industrielle aéronautique, le GIMAS, en partenariat avec Maroc PME, a initié un programme au niveau de ses Grappes industrielles Stella -filiale d'Airbus et Collins, et 10 Petites et moyennes entreprises (PME), bénéficient d'un accompagnement sur 18 mois avec l'assistance technique d'experts internationaux et marocains déployant une méthodologie spécifique conçue et dédiée à l'aéronautique.
Sur le volet communication, en partenariat avec l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), une feuille de route, préétablie d'un commun accord avec la fédération, permet l'organisation dans les meilleures conditions de la participation marocaine à l'international afin de renforcer le rayonnement du Maroc dans l'univers aéronautique.
La même source rappelle en outre l'accompagnement de 9 startups d'innovation au CES Vegas tous les ans.
Par ailleurs, la fabrication additive, l'intelligence artificielle, le big data, l'industrie 4.0, doivent être présents dans le secteur puisqu'ils conditionnent la pérennisation et la montée en gamme des entreprises marocaines, estime le Groupement. C'est pourquoi, la mise en place des infrastructures adéquates et la formation des profils dans ces domaines seront nécessaires.
Le GIMAS a également pour objectif de développer davantage le tissu social. Pour cela, il se donne l'ambition d'accompagner 20 TPME marocaines à parrainer par des grands donneurs d'ordres, dans le cadre d'un dispositif dédié, qui est encore en cours de discussion avec les partenaires institutionnels.
Comptant 130 membres sur les 140 entreprises recensées, le GIMAS représente plus de 97% du chiffre d'affaires et de l'effectif du secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.