Botola Pro D1: Le partage des points entre le RAJA et le FUS    Botola: Remontada de l'AS FAR face au MAS    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Le roi Mohammed VI a reçu un message du président Erdogan    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Agadir: la veille de l'Aid, les autorités mobilisées pour le respect des mesures préventives (Photo)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    Lions de l'Atlas : Le Maroc affrontera le Ghana et le Burkina Faso en amical    Streaming musical: Spotify améliore les options de partage pour les réseaux sociaux    Ramadan : Thomas Pesquet souhaite bonne fête aux Musulmans avec une photo de la Mecque vue de l'espace    Liga : Youssef En-Nesyri s'offre son 18ème but face au FC Valence    Officiel : Grâce Royale au profit de certains détenus du Hirak du Rif    Le Maroc place la question palestinienne au même rang que sa cause nationale (El Otmani)    Covid-19 : les vaccins à ARN messager semblent efficaces contre le variant indien    Aïd Al Fitr: Grâce royale au profit de 810 personnes    Le Barça trébuche à Levante, le faux-pas de trop ?    Oualid El Hajjam vise un retour en sélection !    Mme Bouayach: Le travail de mémoire pierre angulaire dans les politiques de garantie de non-répétition    Manchester City tient son titre, la C1 dans le viseur    «Aywad»: un hymne à la vie    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00    Covid-19: maintien du couvre-feu de 20h à 6h durant les jours de l'aid el fitr    Aziz Rabbah : Le Maroc dépassera 52% de son mix énergétique en 2030    Le PPS condamne l'agression contre la Palestine    Conseil de Gouvernement : Approbation de projets de décrets fixant les dates des échéances électorales    Journée internationale des musées : ouverture exceptionnelle et gratuite des musées affiliés à la FNM    Amrani: Modeste jusqu'au bout du pinceau    Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    Messagerie : WhatsApp largement en tête au Maroc    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    CMC : la campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    L'ONMT publie son premier bulletin bimensuel dédié à la relance du tourisme [document]    M. Bourita s'entretient avec son homologue ivoirienne    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Tan-Tan: Saisie de plus de 6,5 tonnes de Chira, cinq personnes interpellées    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Samir Kheldouni Sahraoui: "Le tourisme marocain 2.0 post Covid nécessite une offre labellisée Covid Free"    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Faire du business avec Google+ c'est possible
Publié dans Les ECO le 26 - 08 - 2012

Après Facebook, Twitter, LinkedIn, probablement même Viadeo, c'est désormais au tour de Google de démontrer son efficacité marketing. En fait, ce n'est pas véritablement le géant du Web qui s'inquiète pour sa présence dans les médiaplanning des annonceurs, mais il s'agit plus précisément de son réseau social, Google+, qui lui est encore bien moins populaire que les réseaux précités. D'où la question suivante : en quoi est-ce utile d'être présent sur ce réseau ? Une seule réponse: Google. L'un des principaux enjeux du Net est d'être bien référencé sur les moteurs de recherche et Google arrive bien sûr en tête de liste. À ce niveau, le réseau social du monstre sacré de la Silicon Valley est un outil à ne pas négliger.
Pourquoi Google+ ?
Avec plus de 90 millions d'utilisateurs, Google+ jouit d'une influence croissante sur la recherche s'imposant ainsi comme un acteur clé dans l'écosystème du marketing. Son modèle quasi-hybride entre un Facebook amélioré, un Twitter simplifié et un LinkedIn plus large, fait de Google+ une ressource à part entière à plusieurs niveaux. Le premier point étant qu'en créant une page sur la plateforme, l'entreprise peut déjà se situer auprès de ses potentiels prospects en tant que «structure locale ou internationale», «produit ou marque», «entreprise, institution ou organisation» active dans le secteur des services, de l'industrie, des télécoms ou autres... Ce qui, vous l'aurez compris, facilite non seulement la recherche par «centre d'intérêt» au niveau du réseau mais également sur le Net, autrement dit sur Google. C'est d'autant plus intéressant qu'à mesure que Google améliore son algorithme de recherche et de référencement, ce sont généralement ses «clients et usagers» qui en profitent en avant-première. Un référencement qui s'exprime dans les deux sens, puisque le moteur de recherche développe également son mode de «profilage» des utilisateurs. Autrement dit, de la même manière qu'il est possible de mener une campagne Web sur Facebook en ciblant uniquement les internautes marocains, féminins, âgés de 25 à 30 ans par exemple, fan de la page de Facebook/LesEchos.ma, car correspondant à un certain type de «personnalité», il est aujourd'hui possible de mieux profiler encore sa cible marketing. Petit indice sur le «comment ?», ou plus exactement l'un des moyens utilisés par le groupe, l'icône «+1» qui apparaît de plus en plus sur la Toile. Un peu à la manière de l'icône «Tweet» du site de micro-blogging, ces liens permettent de «partager» les sites, articles ou pages Web visités et généralement «appréciés». L'avantage pour les annonceurs, c'est que le partage n'est pas uniquement communiqué à la communauté liée à l'internaute. En effet, à bien regarder dans les recherches Google, plusieurs sites comptent aujourd'hui un certain nombre de «+1», sorte de mention garantissant la qualité ou la pertinence du contenu avant même que l'internaute n'accède à la page. Fonctionnant comme un véritable cercle vertueux, cette petite icône dans le coin est une source de trafic majeure. Selon certains observateurs, «les sites Web qui utilisent le bouton +1 de Google+ augmentent 3,5 fois plus leur trafic». Par ailleurs, cela accorde également à l'annonceur une visibilité sur le nombre de votes (+1) que lui ont accordés les internautes, ce qui permet à ces derniers de budgétiser leur trafic et leur travail de référencement.
Quelques conseils
Néanmoins, prudence oblige, comme tous les réseaux sociaux, Google+ est une plateforme vivante et surtout animée, sans contenu, aucune chance d'obtenir un quelconque résultat probant. À ce titre, les geeks du marketing recommandent quelques pratiques essentielles pour «optimiser sa présence commerciale sur Google +». D'abord, les photos permettent d'avoir une idée rapide de la qualité du produit/service que l'annonce propose, plus professionnel que Facebook et plus adapté techniquement que LinkedIn, ce volet n'est pas à négliger. Second point à prendre en compte, les liens recommandés. S'il est toujours important de remplir toutes les cases, il est également primordial de démontrer son rôle de prescripteur dans son domaine d'activité. Partager des liens d'articles, de blogs ou de vidéos d'experts est recommandé, afin de garder une place dans la Toile. L'inverse est également conseillé. Avoir une page Google+ doit être communiqué sur l'ensemble des médias sur lesquels l'annonceur a tendance à communiquer habituellement. C'est généralement ce que font certaines campagnes en renvoyant vers la page Facebook pour suivre les étapes d'un concours ou autre... là il est plutôt question de suivre l'actualité de l'entreprise.
sophia akhmisse


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.