Guerre mondiale économique. Les Etats adoptent de nouvelles postures [Par Mehdi Hijaouy]    L'OCP se démarque à l'échelle mondiale pour ses « performances en matière d'alimentation et d'agriculture »    Industrie pharmaceutique. Le binôme Mohamed El Bouhmadi et Lamia Tazi prend les commandes de la FMIIP    Message de condoléances de SM le Roi à Tebboune suite au décès de l'ex-président Abdelkader Bensalah    Nucléaire : Le Maroc pour des réponses efficaces aux menaces mondiales de la prolifération    Union Cycliste Internationale : Mohammed Belmahi élu membre du bureau exécutif    RCA-JSS (3-0) : Le Raja plus fort !    Rentrée culturelle de la FNM : la photographie artistique à l'honneur    Compteur coronavirus : 1.620 nouveaux cas, 26 décès en 24H    Semaine de la Francophonie Scientifique: le Maroc participe à la 1ère édition    Evolution du coronavirus au Maroc. 1620 nouveaux cas, 927.127 au total, vendredi 24 septembre 2021 à 16 heures    Les Forces Royales Air s'entraînent sur des hélicoptères APACHE    En Algérie, les ravages du "système-corruption"    Le Maroc et l'Espagne évitent une tentative d'entrée de 400 immigrés    Promotion du sport : la MDJS innove    Abdelouafi Laftit appelle au contrôle du compte administratif des collectivités territoriales avant la passation des pouvoirs    Sécurité alimentaire: défi majeur pour les dirigeants des entreprises agroalimentaires    Quelque 800 migrants morts en route pour les Canaries en huit mois    Expérience mobile : Maroc Telecom récompensé par Opensignal    Festival : Ciné-Université fait son grand retour !    Sinopharm : Quatre millions de doses reçues ce vendredi    Investissements en Afrique : Le Maroc est le 2ème pays le plus attractif    Saisie de plus de 13 tonnes de dattes impropres à la consommation à Marrakech    Soutenir les pme pour créer plus d'emplois    Le département d'etat Américain reçoit à Washington une délégation Marocaine de haut niveau    Sara Daif, vice-championne de l'arab reading challenge 2020    La Banque soutient la 2ème édition de l'appel à projets dédié à la création et la production du spectacle vivant    Foot italien : Le coach de la Lazio décide de poursuivre un arbitre en justice !    Usage légal du cannabis : l'Agence nationale sur les rails    Fès-Meknès : sans surprise, El Ansari élu président de la région    Raja de Casablanca-Jeunesse sportive Salmi, attraction de la 3ème journée    Rabat. Asmae Rhlalou élue à la tête du Conseil de la ville    L'OMS recommande officiellement un troisième traitement contre le Covid-19    Auto Hall. Un résultat net consolidé en forte hausse au premier semestre    Tramway Rabat-Salé: partenariat pour la mise en œuvre de solutions de performance énergétique    Agadir. Aziz Akhannouch élu président du conseil communal    Une première africaine et arabe : Le Maroc en quarts de finale de la Coupe du monde de futsal    Algérie: Quatre ans de prison pour atteinte au moral de l'armée !    Internet fixe : Orange, le plus "speed" au Maroc !    Projet d'attentat d'un groupe néonazi en France : cinq personnes en garde à vue    Nigeria : trois auteurs présumés du rapt de plus d'une centaine d'élèves arrêtés    Maroc-USA : Exercices militaires conjoints liés à la prévention des catastrophes    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mobilité électrique : un plan directeur national en gestation
Publié dans Les ECO le 03 - 08 - 2021

Commandé par l'ONEE, un plan directeur national sur la mobilité durable verra le jour en 2022. Il permettra à l'office de dimensionner le système productif de l'énergie électrique, le réseau électrique, les infrastructures de recharge nécessaires pour promouvoir et développer la mobilité électrique ainsi que de faire le point sur le cadre réglementaire (tarification, commercialisation, etc.). Les détails.
Le Maroc tisse sa toile dans le domaine de l'efficacité énergétique où il s'est engagé à baisser sa facture énergétique de 20% à l'horizon 2030. Pour parvenir à cet objectif, le pays a décidé, en plus des divers chantiers déjà en cours (mosquées vertes, éclairage public par des lampes à basse consommation, pompage solaire dans l'agriculture, chauffe-eaux solaires dans le résidentiel, installation de panneaux photovoltaïques dans l'industrie, tarification bi-horaire, audit énergétique obligatoire, tests de compteurs intelligents, lancement de bornes de recharge électrique 100% marocaine, etc...), de «verdir» son secteur du transport, responsable de 23% de ses émissions de gaz à effet de serre. C'est dans ce dessein que l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) vient de confier une étude au groupement BIP/EMC, qu'il a sélectionné suite à un appel d'offres, pour l'élaboration d'un plan directeur national sur la mobilité électrique. L'étude, qui sera livrée au courant du 3e trimestre 2022, sera principalement axée sur le dimensionnement idoine à opérer sur «le système productif de l'énergie électrique, le réseau électrique, le cadre réglementaire (tarification, commercialisation, etc.) et les infrastructures de recharge nécessaires pour promouvoir et développer la mobilité électrique, en vue d'assurer un maximum d'accessibilité et d'interopérabilité». Contre toute attente, elle ira aussi au-delà du domaine de prédilection de l'ONEE, à savoir la production et la distribution d'électricité.
Un état des lieux détaillé du secteur de la mobilité électrique attendu
En effet, le groupement BIP/EMC devra également livrer un état des lieux détaillé du secteur de la mobilité électrique dans le royaume, à travers plusieurs diagnostics. Un premier diagnostic du parc des véhicules thermiques en circulation par catégories et usages ainsi que leurs parts respectives dans la consommation de produits pétroliers, d'émission de GES et de pollution de l'air. Un second diagnostic du parc des véhicules électriques en circulation ainsi que des infrastructures de recharge en service, qui sera complété par une enquête de perception auprès des usagers existants et potentiels. Un troisième diagnostic du parc des véhicules hybrides ainsi que des technologies disponibles et potentiellement accessibles. L'ONEE espère que l'étude révèlera que des véhicules à hydrogène existent au Maroc. En tout cas, l'étude livrera aussi un quatrième diagnostic sur l'offre du marché de la mobilité électrique, à travers une analyse des attentes des acteurs de l'écosystème notamment les constructeurs, les concessionnaires, les fabricants de bornes de recharge, les exploitants de stations-service, etc...Sans oublier le détail des diverses initiatives prises par les pouvoirs publics pour développer la mobilité électrique au Maroc, notamment les politiques et stratégies en préparation, les mesures incitatives, les programmes d'aides et de subventions, les fonds et financements dédiés, etc... et un benchmark pour s'enquérir des best practices en vigueur dans d'autres pays.
Objectif : baisser de 35% les émissions de GES du secteur du transport en 2030
Bref, la mise en œuvre du plan directeur, qui sera issue de l'étude, devra permettre de faire baisser les émissions de GES du secteur du transport routier de 35% à l'horizon 2030, soit 50 millions de tonnes de CO2 en moins dans ce domaine à cette échéance. En attendant, signalons que cette étude sera, en quelque sorte, une actualisation des résultats de l'étude de la Fédération de l'énergie sur la mobilité durable en 2018. En effet, cette dernière, qui avait ratissé très large, peut fournir de précieuses informations qui pourront enrichir les diagnostics demandés. Par exemple, elle avait révélé que seules 93 voitures électriques (VEB et VHR) étaient répertoriées sur le marché en 2018, soit 0,02% du parc de voitures au Maroc. En incluant le full hybride (à motorisation thermique), il y avait environ 1.300 véhicules vendus durant les années 2016, 2017 et 2018, avec une prédominance du marché du full hybride qui a fait la plus forte progression (x6 en 3 ans). En matière de bornes de recharge, seules 50 prises de recharge étaient installées en 2018, dont 37 au niveau de stations-service sur l'axe autoroutier Tanger-Agadir. Le benchemark international avait aussi souligné qu'il faut réunir cinq facteurs clés pour réussir à développer un marché de véhicules électriques.
Aziz Diouf / Les Inspirations ÉCO


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.