Botola Pro D1 / 28e journée / OCS-IRT (3-1) : Les Mesfiouis restent en première division, les Tangérois en stand by !    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaires    Futsal : Les Lions de l'Atlas progressent au 10è rang mondial    Décès du professeur Yves Coppens: les condoléances du roi Mohammed VI    Laâyoune: le RNI tient son congrès régional    L'assaut de Melilla: l'Espagne dénonce « les mafias » et salue les sacrifices de la gendarmerie marocaine    Saison estivale : la tutelle étudie les potentialités touristiques de Dakhla    Les arrivées touristiques ont plus que quadruplé à fin mai 2022    Drame de Melilla : PP et Podemos pointent le Maroc, Sánchez accuse la mafia    Assaut de migrants à Nador: 2 membres des forces de sécurité et 33 migrants à l'hôpital    Plusieurs joueurs du Raja et Wydad sanctionnés par la FRMF    Mohsine Moutouali persona non grata au Raja ?    L'Espagne annonce un nouveau plan d'aide de neuf milliards d'euros pour surmonter l'inflation    Covid-19 : 3.235 nouveaux cas et un décès ce 25 juin    Tourisme: les arrivées ont plus que quadruplé à fin mai 2022    Sadiki présente à Agadir le plan de développement de la filière de l'arganier    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 25 juin 2022    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Mohamed Mehdi Bensaid testé positif au covid-19    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    La junte algérienne vit mal la participation tunisienne à l'exercice «African Lion 2022»    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    Maroc : des instigateurs d'un vaste réseau d'immigration clandestine arrêtés    Sénégal. Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance    Ghana. L'inflation atteint son plus haut niveau en 18 ans    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bienvenue chez les soldats de l'image
Publié dans Le temps le 04 - 09 - 2013

Ils nous permettent de voir et revoir les déroulés et conséquences désastreuses des conflits armés. Ils risquent leurs vies au nom de l'image. Immersion dans l'univers d'un métier aussi risqué que méconnu.
Ils nous permettent de voir et revoir les déroulés et conséquences désastreuses des conflits armés. Ils risquent leurs vies au nom de l'image. Immersion dans l'univers d'un métier aussi risqué que méconnu.
Il a marqué à tout jamais l'univers de la photographie de guerre. Né en 1948 aux Etats-Unis, James Nachtwey a depuis son enfance cultivé l'art de la photographie pour devenir en un laps de temps record, un des plus célèbres photographes de guerre dans le monde. Nachtwey, qui a contribué au lancement du «Times» américain, explique que la guerre au Vietnam a été la raison pour laquelle il a fait de la photographie de guerre sa profession : «durant les années 60, la guerre battait son plein au Vietnam. J'ai alors remarqué qu'un énorme contraste existait entre les discours officiels de nos dirigeants et les images qui nous parvenaient du terrain de combat. J'ai alors décidé de m'investir corps et âme dans ce métier qu'est le photographe de guerre. Mon but était de participer à une prise de conscience collective des malheurs causés par les conflits armés et surtout contrecarrer les discours officiels qui laissaient croire que l'armée américaine collectionnait les victoires au Vietnam entre autres ». Pour lui, photographe de guerre n'est pas un métier aisé. Il explique à cet égard qu'il a à maintes reprises mis en péril sa vie. «Un photographe de guerre doit savoir que quand il décide de couvrir un conflit armé, il doit se rendre dans l'œil du cyclone. En d'autres termes, être parfaitement conscient qu'il risque sa vie au quotidien», explique James Nachtwey. Dans ses mémoires, Robert Capa, né en 1913 à Budapest et décédé en 1954 en Indochine, a résumé le métier de photographe de guerre en des termes précis : «si ta photo ne percute pas, c'est que tu n'as pas été au cœur de l'évènement». Ce photographe américain d'origine Hongroise a couvert la première et la deuxième guerre mondiale, la guerre civile en Espagne, la guerre Israélo-Arabe en 1948 entre autres conflits armés. Il tenait toujours à répertorier du mieux qu'il pouvait et de la manière la plus professionnelle qui soit les différentes guerres qui éclataient à travers le monde. Les quelques personnes qui l'ont connu vers la fin de son parcours époustouflant saluent en lui «le sens du risque» et «le cœur d'acier qui n'hésitait point à porter son objectif pour couvrir les guerres où qu'elles soient et à n'importe quel prix quite à y perdre la vie».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.