Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Environnement: HIT RADIO et l'UE récompensent les meilleurs projets (VIDEO)    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Real Madrid-Elche: Benzema cambriolé pendant le match (PHOTO)    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    Selim Amallah : « On devra être à 100% pour faire la différence »    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    Turquie: l'aéroport d'Istanbul paralysé par la neige    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Températures prévues pour le mardi 25 janvier 2022    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Covid-19/France : Le pass vaccinal remplace le pass sanitaire à compter de ce lundi    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le choc à ne pas rater ce soir
Publié dans Lions De l'Atlas le 19 - 11 - 2018

Les champions du monde français ne sont plus maîtres de leur destin en Ligue des nations: si les Pays-Bas s'imposent ou font match nul lundi soir (20:45) à Gelsenkirchen contre l'Allemagne, ce sont eux qui joueront le Final Four en juin, et les Bleus regarderont le tournoi à la télévision.
. Pays-Bas: La marche en avant
Les jeunes Néerlandais, qui viennent de battre la France 2-0 vendredi, sont aux portes d'un formidable exploit dans le stade du club de Schalke 04, à moins d'une heure de route de la frontière néerlandaise.
"La France et l'Allemagne! D'abord on nous a dit que nous n'avions aucune chance. Maintenant, on nous dit qu'on ne peut plus perdre. Je ne vais pas rentrer dans ce jeu-là…", dit avec modestie le coach Ronald Koeman, qui ne veut pas céder à l'euphorie naissante autour de sa jeune formation.
Lorsqu'il a pris les rênes de l'équipe en février, les Oranje étaient au fond du trou. Finalistes du Mondial-2010 et troisième du Mondial-2014, ils s'étaient totalement endormis sur leurs lauriers et avaient manqué successivement l'Euro-2016 et le Mondial-2018.
En quelques mois, l'ancienne gloire nationale a lancé un nouvelle génération. Les Frenkie de Jong, Matthijs de Ligt, Memphis Depay, appuyés par des joueurs plus expérimentés comme Virgil Van Dijk ou Georginio Wijnaldum, sont désormais au pouvoir.
"Nous avons un bon équilibre dans l'équipe pour le moment", dit Koeman, "nous sommes sur une bonne voie (…) mais il n'est pas réaliste de nous présenter comme favoris".
"Je pense que le match contre l'Allemagne sera plus difficile que celui contre la France pour nous", a-t-il prédit, "parce que la France est une équipe qui attend, alors que l'Allemagne est une équipe qui attaque".
. Allemagne: Oublier la "gifle" de 2018
"Nous avons quelque chose à nous faire pardonner et nous allons tout faire pour gagner ce match", a promis Joachim Löw: "Dans les dix dernières années nous avons été la nation la plus constante au plus haut niveau. Maintenant nous venons de prendre une vraie gifle. Mais la vie continue".
Ebranlé par l'élimination au premier tour du Mondial et la relégation en Ligue B des Nations, le sélectionneur s'est donné pour objectif de reconstruire vite pour arriver à qualifier la Mannschaft pour l'Euro-2020.
Après la fessée 3-0 à l'aller à Amsterdam, l'enjeu lundi à Gelsenkirchen ne sera donc pas uniquement de prestige: une victoire permettrait à l'Allemagne d'espérer encore être tête de série lors du tirage au sort des qualifications de l'Euro-2020, puisque les chapeaux seront composés en fonction des résultats de la Ligue des Nations.
Comme l'a fait Koeman, Löw tente de rajeunir les cadres: pour la victoire 3-0 contre la Russie jeudi, il n'avait aligné qu'un seul titulaire du Mondial-2014, le gardien Manuel Neuer.
Toni Kroos et Mats Hummels devraient faire leur retour lundi. Mais les clés de l'avenir sont désormais entre les mains des Joshua Kimmich, Leroy Sané, Serge Gnabry, Timo Werner ou autre Niklas Süle, tous moins de 24 ans.
. France: croiser les doigts devant la télé
Pour les Bleus, la défaite 2-0 vendredi à Rotterdam a fait l'effet d'une douche froide. Bien lancés en Ligue des nations avec un nul et deux victoires d'entrée, se sont-ils laisser bercer dans le "confort" de leur titre mondial, comme l'a suggéré Didier Deschamps?
"Ça fait mal, on s'était habitué depuis une bonne période à avoir de bons résultats, surtout des victoires. Notre objectif, vous le savez, c'était d'assurer cette première place. Ça ne dépend plus de nous. On verra ce qu'il se passe lundi soir", a dit "DD", fataliste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.