Coupe de la CAF: Le Hassania d'Agadir qualifié pour les quarts de finale    Immigration clandestine : 5 individus devant la justice à Oujda pour falsification    Coronavirus : trois cas confirmés en France    L'athlète marocain Hicham Laqouahi remporte la 31ème édition du marathon international de Marrakech    LDC Afrique: Le WAC et le RAJA seront bientôt fixés sur leurs adversaires pour les quarts de finale    Le Roi félicite le Premier ministre indien à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Roi félicite le Gouverneur général d'Australie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Elevage dans l'Oriental : des actions pour juguler la faiblesse des précipitations    L'ITB pointe à l'horizon!    Le Raja pour la revanche et la qualification en Tunisie    Hicham Dmii jette l'éponge    Russie: Le nouveau gouvernement a du pain sur la planche…    Ali Najab: «Les tortionnaires du polisario agissaient sur ordre des Algériens»    L'ambassade du Maroc à Pékin rassure    Le PPS au parlement: Le pays ne dispose que de 13 médecins légistes!    Larbi Doghmi, un créateur dans la mémoire…    La «dissolution» de l'IRCAM: Que pensent les acteurs amazighs !    Brexit : l'UE nomme un ambassadeur auprès du Royaume-Uni    Capitales africaines de la culture : Rabat supplée Marrakech à la hâte    Coronavirus: le Maroc instaure un contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Une panne de carburant d'une ambulance cause la mort d'un malade à Youssoufia    Coronavirus : le bilan grimpe à 56 morts et 2000 cas de contamination    Programme des principaux matchs du dimanche 26 janvier    CGEM: Et maintenant, au travail!    CGEM/DGI : Echange autour des dispositions de la Loi de Finances 2020    La ministre espagnole des Affaires étrangères : le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime    Turquie : un séisme fait au moins 21 morts dans l'est du pays    Syrie : plus de 38.000 déplacés en cinq jours dans le nord-ouest    Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    Ligue des Champions de la CAF : Le Wydad décroche son ticket pour les quarts    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    Aucun cas de coronavirus au Maroc, annonce la Santé    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    La SIE change de positionnement    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Divers sportifs    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ONU : Chapeau aux casques bleus
Publié dans L'observateur du Maroc le 25 - 05 - 2019

L'organisation des Nations-Unies rend hommage, ce vendredi, à ses milliers de Casques bleus déployés au service de la paix à travers le monde, dont un nombre important de vaillants soldats marocains, une occasion pour honorer aussi plus d'un million d'hommes et de femmes ayant servi sous le drapeau de l'ONU avec fierté et courage depuis le premier déploiement en 1948.
Cette année, la Journée internationale des Casques bleus est commémorée au siège des Nations-Unies à New York sous le thème « Protéger les civils, protéger la paix ». C'est le moment également de rendre hommage à plus de 3.800 Casques bleus qui ont fait le sacrifice ultime au service de la paix.
La Journée des Casques bleus coïncide avec le 29 mai de chaque année, bien que les Nations-Unies aient choisi de tenir les festivités marquant cet événement vendredi.
Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, devait ainsi déposer, vendredi matin, une gerbe de fleurs en hommage à tous les soldats de la paix qui ont perdu la vie depuis 1948, et présider la cérémonie de remise de la Médaille Dag Hammarskjöld à 119 soldats, policiers et civils morts dans les opérations de maintien de la paix en 2018 et 2019.
Dans un message diffusé à cette occasion, M. Guterres a tenu à exprimer sa « plus profonde gratitude aux plus de 100.000 membres du personnel de maintien de la paix, civils, policiers et militaires, déployés aujourd'hui de par le monde, ainsi qu'aux pays qui fournissent ces femmes et hommes courageux et dévoués ».
Parmi ces braves soldats de la paix figurent en bonne place les Casques bleus marocains déployés dans le cadre des missions de maintien de la paix des Nations-Unies en Afrique, continent pour lequel le Royaume du Maroc est résolument engagé pour sa stabilité et son développement.
En effet, avec une contribution de quelque 2.150 militaires affectés aux opérations de maintien de la paix de l'ONU en Afrique, les Casques bleus marocains constituent une composante non négligeable de la présence des Nations-Unies sur le continent, avec comme noble objectif d'aider à assurer la stabilité et la sécurité des populations des pays concernés.
Cet important déploiement permet ainsi au Maroc de figurer au Top 10 des pays contributeurs de troupes pour les missions onusiennes en République Centrafricaine (MINUSCA) et en République démocratique du Congo (MONUSCO).
Participant aux opérations de maintien de la paix de l'ONU depuis les années 1960, le Royaume a été, en effet, le premier pays contributeur de troupes déployées en Côte d'Ivoire, mais également en République centrafricaine.
Par ailleurs, la célébration de la Journée internationale des Casques bleus à New York est aussi marquée par une cérémonie spéciale durant laquelle le chef de l'ONU remettra la « Médaille Capitaine Mbaye Diagne du courage exceptionnel » au soldat Chancy Chitete du Malawi. C'est la première fois que cette médaille est remise depuis 2016, année où la famille du capitaine Mbaye Diagne l'a reçue. Le capitaine sénégalais a été tué au Rwanda en 1994 après avoir sauvé nombre de vies humaines.
Le lauréat de 2019, Chancy Chitete, qui était déployé au sein de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), a été tué l'année dernière alors qu'il sauvait la vie d'un Casque bleu tanzanien grièvement blessé pendant une opération contre les Forces démocratiques alliées (ADF). L'héroïsme et le sacrifice du soldat ont permis aux Casques bleus de réaliser leur objectif de protéger les civils et de forcer les ADF à se retirer de la zone qu'elles voulaient attaquer, avec le risque de perturber la riposte contre l'Ebola, selon l'ONU. La famille du soldat malawite devra recevoir la médaille des mains de M. Guterres.
De son côté, le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, a souligné, dans un message à l'occasion de cette journée internationale, que les opérations de maintien de la paix des Nations-Unies sont déployées dans des endroits parmi les plus complexes et les plus difficiles, protégeant certaines des populations les plus vulnérables dans le monde.
« Nous travaillons en partenariat avec les Etats membres pour mettre en œuvre l'initiative +Action pour le maintien de la paix+, mise en place par le Secrétaire général pour renforcer le maintien de la paix, notamment améliorer la protection des civils, qui est au cœur de notre action », a-t-il rappelé.
« Pour des centaines de millions de personnes, le maintien de la paix représente le dernier espoir. Il a besoin de tout notre soutien », a dit M. Lacroix.
Le plus souvent déployés dans les zones où les populations civiles sont le plus en danger, les Casques bleus de l'ONU protègent les personnes les plus vulnérables dans les conflits, notamment les populations déplacées ou celles qui fuient leurs maisons, ou qui sont menacées en raison de leur religion, de leur âge, de leur appartenance ethnique ou de leur sexe.
Les Casques bleus s'acquittent de cette importante tâche dans des environnements de plus en plus complexes, notamment en République centrafricaine (MINUSCA), au Mali (MINUSMA) et en République démocratique du Congo (MONUSCO).
L'Assemblée générale de l'ONU a choisi le 29 mai pour marquer la Journée internationale des Casques bleus, car c'est à cette date qu'en 1948, le Conseil de sécurité a établi la première opération de maintien de la paix, l'Organisme des Nations-Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST) au Moyen-Orient.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.