Organisation judiciaire : le volet réglementaire achevé    Soutien de la CNSS : plus de 3 millions de salariés bénéficiaires à fin mars    Suivez en direct la conférence de presse de BAM sur le lancement du Service de Centralisation des Chèques Irréguliers    Guinée : Managem en passe de démarrer la production d'or    Le message du roi Mohammed VI au roi des Belges    CERI Sciences Po veut penser autrement le Maroc    L'OCP au chevet de la riziculture ivoirienne    Antony Blinken en Afghanistan pour discuter du retrait des troupes américaines d'ici le 11 septembre    Qualité du pain et de la farine: la COMADER brise le silence    LEGISLATIVES 2021: L'USFP, toujours aussi moribond    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    Ahmed Reda Chami: Le visage du renouveau de l'USFP    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    WAC-MCO en prologue de la 12ème manche de la Botola Pro D1    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    Des averses orageuses et de fortes rafales de vent attendues jeudi    Sahara Marocain : Une fois de plus, Paris joue l'ambiguïté    Les dividendes des sociétés cotées devraient atteindre un taux de distribution historique de 96%    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    Un ministre australien en Europe pour régler un différend au sujet des vaccins    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    Coupes africaines : Le tirage au sort fixé au 30 avril au Caire    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    Assurance maladie obligatoire: 3 conventions-cadres signées devant SM Mohammed VI (reportage)    Ligue des Champions : Le bus du Real attaqué par des hooligans !    Programme de la 5ème journée de la CAF : Tous les matchs se jouent le 21 avril    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    Fruit d'un partenariat avec le ministère de l'éducation nationale : 27 centres des classes prépa équipés par OCP    8 personnes interpellées à Laâyoune : Mise en échec d'une tentative de trafic de plus d'une demie-tonne de chira    Ligue des champions: Le Real disputera sa 9ème demi-finale sur les 11 dernières    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    Le festival international du rire de Casablanca aura lieu en distanciel du 15 au 18 avril    Maroc : La Fondation TGCC pour l'Art et la Culture lance un nouveau concours destinée aux jeunes artistes    Un artisan innove un instrument de musique combinant l'Oud et l'Outar    Des pèlerins immunisés contre la Covid-19 se rendent à la Mecque au premier jour du ramadan    Nos vœux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Camila Morrone : « J'adore Marrakech et sa médina aux mille saveurs ! »
Publié dans L'observateur du Maroc le 11 - 03 - 2020

Agée à peine de 21 ans, la bombe argentine et campagne de Léonardo Dicaprio depuis deux ans voit son rêve d'actrice se concrétiser après avoir embrassé une carrière de mannequinat. Enchainant des petits rôles dans Bukowski, Never goin' back et Death Wish, elle décroche son 1er rôle principal dans le film Mickey and the Bear présenté en sélection officielle au FIFM 2019, où elle campe une adolescente qui doit s'occuper de son père toxicomane. Et décroche le prix Rising Star Award au Festival international du film de San Diego. Rencontre avec une actrice prometteuse qui affirme être tombée sous le charme envoûtant de Marrakech.
L'Observateur du Maroc et 'Afrique : Pourquoi avoir accepté de jouer dans « Mickey and the Bear » ?
Camila Morrone : Dès que j'ai lu le scénario, j'ai senti que je voulais absolument le faire, c'était instinctif. J'ai fait une audition pour avoir ce rôle, j'ai bataillé fort pour l'avoir. J'ai lu beaucoup de scénarios mais celui là, est très spécial, le film véhicule un message important et fort, l'histoire est géniale car elle englobe plusieurs éléments sociaux, c'est pourquoi je voulais absolument faire partie de ce film.
J'imagine que ça n'a pas été facile pour vous de jouer ce personnage sombre. Comment vous vous y êtes préparée ?
Je ne veux pas juste des rôles faciles, je veux toujours me dépasser, c'est un challenge en permanence. J'aime bien relever les défis, des fois je gagne, des fois, je me plante, c'est comme ça que l'on mûri et qu'on devient grand. Quand j'ai pris conscience à quel point j'étais terrifié de jouer ce rôle, je savais que je devais le faire. Et même si j'échouais, du moment que je fais ce qui me passionne, ça ne me dérange pas. C'est mon premier rôle principal, mais je n'ai pas hésité, je me suis bien préparée, j'ai fait des recherches pour créer le personnage tel qu'on le voit dans le film, j'ai donné le meilleur de moi-même.
Comment ça s'est passé sur le tournage avec Annabelle Attanasio ?
Elle est géniale et talentueuse comme réalisatrice. C'est une femme brillante, elle sait exactement ce qu'elle veut, elle a des idées très claires et précises sur le tournage et ce qu'elle attend des acteurs. Elle maitrise au détail près chaque scène, elle est si forte dans ces décisions, elle inspire confiance, donc, c'était facile pour moi de suivre ses directives, et de plus, elle m'a laissé m'exprimer de la manière dont je souhaitais.
Comment a été votre collaboration avec James Badge Dale ?
Vous savez, il a une longue carrière et énormément d'expériences, il a fait des douzaines de films, ce qui est intimidant mais en même temps les scènes avec lui sont sans doute les meilleures que j'ai pu tourner. Il m'a vraiment aidé, il m'a guidé, orienté, c'était très instructif pour moi de jouer avec lui, essayer de nouvelles choses. J'ai entendu tellement de choses respectueuses et élogieuses à son sujet, et en plus, il est mon ami, on aura toujours ces souvenirs et ces moments complices qu'on a partagé ensemble. Le fait de travailler avec des acteurs talentueux qui ont beaucoup d'expérience est très bénéfique pour moi.
Vous étiez Top Model avant de vous orienter vers le cinéma. Pourquoi vouloir devenir actrice ?
Je voulais devenir actrice pour raconter des histoires, être une sorte de conteuse d'histoire qui raconte des histoires petites ou grandes. J'ai toujours eu cette passion au fond de moi, c'est comme un rêve d'enfance qui se concrétise. J'ai commencé peut-être plus tard que d'autres actrices mais j'avais l'intime conviction, à chaque fois que je me retrouvais sur un podium, qu'un jour je deviendrais actrice, même si ce n'était que pour une journée. Je savais pertinemment que c'est ce que je voulais faire pour le restant de ma vie. Et à chaque fois que je j'interprète un rôle, j'ai toujours ce même sentiment, j'adore le fait d'être projeté dans un autre monde, de vivre et d'être quelqu'un d'autre pendant un moment (2 mois, 4 semaines…), c'est un job génial pour gagner sa vie.
Est-ce que Leonardo Di Caprio vous conseille pour le choix de vos rôles ou dans votre façon de jouer ?
Je ne répondrais pas à cette question. Ceci étant, j'ai un coach, je sais que c'est cliché mais il m'a été d'une grande aide. On a bossé ensemble pour le scénario pendant deux jours et ça m'a vraiment ouvert les yeux. Il y a tellement de questions que je voulais me poser, je lui suis très reconnaissante et là, je réalise l'intérêt d'être guidé dans ce métier. J'ai besoin de relever ce genre de défis, autrement, je m'ennuierai.
Un réalisateur avec qui vous voudriez collaborer ?
J'aurais voulu jouer dans le dernier film de Tarantino, apparemment, il en a encore un de plus ! J'adore Martin Scorcese, David O. Russel, Darren Aronofsky, Sophia Copolla…il y en a tellement, probablement une trentaine en tout, mais généralement, j'aime travailler avec les jeunes réalisateurs indépendants, la nouvelle génération, qui réalise son 1er, 2e ou 3e film, je pense qu'on fait de super films ensemble.
Vous tournez bientôt dans « Daisy Johns and the Six » où vous incarnez un rôle clé ?
Oui, c'est ma première série télévisée qui raconte l'ascension spectaculaire et la chute précipitée d'un groupe de rock (fictif) renommé dans le Los Angeles des années 70. On va tourner dans des endroits complètement différents les uns des autres, et je suis super excitée de faire partie de ce projet, ça va être génial, le livre écrit par Taylor Jenkins Reid est en tout cas super donc, je ne me fais pas de soucis.
A part faire des films, qu'aimez-vous faire dans la vie ?
J'habite Los Angeles, j'aime sortir, j'adore voyager, à chaque fois que j'en ai l'occasion. J'aime découvrir de nouvelles cultures, déguster de nouvelles cuisines et me laisser surprendre par de nouvelles architectures. Le voyage est ma principale passion.
Vous connaissez un peu Marrakech ?
En fait, c'est ma 2e fois au Maroc, j'étais venue à Marrakech pour des vacances, en janvier 2018. Je suis ravie d'avoir été invitée pour la 1ère fois au festival de Marrakech et j'espère que ça ne va pas être la dernière fois, parce que j'ai vraiment adoré l'endroit. La dernière fois que j'étais venue à Marrakech, il neigeait dans les montagnes, c'était incroyable. J'avais visité la médina et fait du shopping…J'ai adoré le tajine, le thé, les épices. J'aime flâner dans les souks et acheter plein de choses. La dernière fois, je suis revenue chez moi avec pleins de sachets d'épices différentes, c'était tellement beau à avoir et ça sentait si bon qu'on ne pouvait pas ne pas en prendre !
Comment vous voyez-vous dans dix ans ? Qu'aimeriez-vous accomplir en tant qu'actrice ?
Je voudrais pouvoir faire des choses différentes, prendre des risques fous, me challenger en permanence, apprendre le maximum, être comme une sorte d'éponge qui absorbe tout, me construire petit à petit, avoir des amis réalisateurs et bâtir une sorte d'amitié avec eux, et peut être développer mes propres projets.
Vous vous voyez aussi dans la comédie ?
J'en ai fait l'année dernière, j'adore la comédie et j'aimerais en faire le plus possible. J'aimerais pouvoir alterner : comédie, drame…
Trouvez-vous que vous commencez à être reconnue en tant qu'actrice plutôt que la copine de Leonardo Dicaprio ?
Grâce à mes films, on me reconnait plus pour mon boulot d'actrice que par mon passé de mannequin, ou par rapport à ma vie privée, je suis très reconnaissante pour cela. Et je voudrais qu'on puisse séparer les choses, j'adore être reconnue pour ce que je fais maintenant, pas pour autre chose.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.