La DGSN innove : Le parc automobile renouvelé    Hommage à Hassan II : Un Royaume solide en héritage    Lotfi Bouchaara sur BBC : "le Maroc est disposé à négocier avec des parties et non pas avec un fantôme"    Vers le lancement de l'Observatoire national de la criminalité    Engrais : OCP réagit à la décision du Département américain de Commerce    Plus que l'avidité du profit, le scandale du non-respect de la loi    Volvo Cars Maroc dévoile ses offres    Diplomatie d'entreprise ou comment tirer son épingle du jeu    Bus à Casablanca : Les personnes en situation de handicap protestent    Toni Pérez, nouveau directeur général de Glovo Maroc    Le silence de la haine ou la solution finale pour les Palestiniens    Haut Karabakh: Paris réclame un «droit de regard»    Le monde du Rugby en deuil après le décès de Christophe Dominici    Lewandowski, Mané ou encore Mbappé en lice pour le prix    Vaccination anti-Covid : les détails du plan logistique mis en place pour assurer l'opération    Epidémie : Y a-t-il vraiment une décrue du Covid ?    Vaccin anti Covid-19 : nous sommes prêts !    Université Moulay Ismail : l'offre de formation renforcée    Les beaux-arts et la nourriture de l'esprit    Edition digitale réussie : 15.000 e-spectateurs pour Visa for Music    Nouvelle publication chez Orion éditions : Linda Chiouar s'immerge dans l'univers des anxiolytiques    Fidadoc 2020 : Une édition digitale du 14 au 19 décembre 2020    Les Ateliers de l'Atlas 2020 dévoilent les projets retenus    Espagne. Chef Moha roi des tapas    Equipe nationale : Le Maroc participera à la Coupe Arabe de la FIFA (Qatar 2021)    Du 25 au 27 novembre au Complexe Mohammed VI de football: La FRMF et la LNFP organisent un séminaire médical sous le thème : "La cheville du footballeur"    Ziyate toujours démissionnaire : L'Assemblée Générale élective déplacée au 10 décembre    FLDF : Les violences faites aux femmes exposent !    Ligue des champions: les 4 clubs déjà en huitièmes    Edito : Plus qu'un fonds...    Inclusion financière au Maroc : Pour combler les écarts, un "véritable" choc s'impose    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    Haïti va ouvrir un Consulat Général à Dakhla    Nasser Bourita : « La réunion consultative de la Chambre des représentants libyenne traduit la ferme volonté du Maroc de résoudre la crise libyenne »    Le roi Mohammed VI a adressé un message au président mauritanien    [Vidéo] C.I.N. comme garantie : ce que dit la loi [MFM Radio]    L'hommage au Roi unificateur    Fuyant la guerre, des Ethiopiens accueillis dans des maisons soudanaises    Présidence de la CAF: L'intérim d'Omari prolongé    Le "butin " qui trahit l'expédition du Polisario à El Guerguarat    Météo: au Maroc, pluie et rafales de vent dans ces villes à partir de mercredi    Le Maroc, le «partenaire le plus stable de l'Espagne dans toute la Méditerranée»    La loi pour l'exclusion de Huawei des futurs réseaux 5G présentée au parlement    Conseil de gouvernement: ce qui est prévu jeudi à Rabat    Vaccination au Maroc: Ait Taleb donne (presque) tous les détails    Les hommes d'Ammouta disposent facilement du MCO    Pourquoi les cas de covid-19 ont baissé au Maroc, selon un expert    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CFG Bank : La masse bénéficiaire ajustée des principales sociétés devrait baisser de 18,3% en 2020.
Publié dans L'opinion le 27 - 10 - 2020

"La masse bénéficiaire de l'univers de notre indice de référence CFG25, retraitée des éléments exceptionnels enregistrés en 2019 et des contributions au fonds dédié à la gestion du Covid-19 en 2020, devrait selon nos nouvelles prévisions enregistrer une baisse de 18,3% en 2020 par rapport à 2019", précise CFG Bank dans une note.
En effet, suite à la publication des résultats financiers au S1-2020, CFG Bank a décidé de reconsidérer à la baisse ses perspectives d'évolution de la masse bénéficiaire, explique la même source.
L'objectif est de tenir compte d'une progression du coût du risque beaucoup plus importante qu'initialement prévu pour le secteur bancaire dans son ensemble, en lien avec la détérioration significative du risque crédit engendrée par la crise sanitaire actuelle et le provisionnement anticipatif et prudent associé, d'un taux de provisionnement plus élevé qu'initialement escompté pour les sociétés d'assurances, combiné à la montée en puissance des impayés, la dépréciation de la valeur de certains actifs financiers en lien avec la contre-performance générale des marchés financiers et l'annulation, la suspension ou le report des versements de dividendes de certains émetteurs ainsi que de l'annonce de nouveaux dons au fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Covid-19.
Et d'ajouter qu'au-delà de l'impact de la crise économique causée par l'isolement sanitaire, la masse bénéficiaire sera négativement impactée par les contributions faites par les sociétés cotées au fonds spécial dédié à la gestion du Covid-19, dont l'impact est estimé à 6,4 Milliards de dirhams (4,2 MMDH après impôts) pour l'univers des valeurs du CFG25.
Actuellement, CFG25 traite à 21.500 points en baisse de 16% depuis le début de l'année. Ainsi, selon les prévisions de CFG Bank, les niveaux de valorisations actuels du marché reflètent fidèlement la baisse escomptée de la masse bénéficiaire en 2020 qui estime, in fine, que les niveaux de valorisation du marché sont justifiés d'un point de vue fondamental.
Par ailleurs, CFG Bank relève que la fin du confinement et de l'état d'urgence sanitaire devrait entraîner un rebond mécanique de l'activité et de la demande, notant que la masse bénéficiaire devrait progressivement renouer avec le chemin de la normalisation sur les trois prochaines années et revenir vers un niveau proche de celui observé en 2019 (retraité de la sanction de l'ANRT sur IAM et de la provision pour dépréciation de Managem).
Ainsi, un retour à une masse bénéficiaire normative égale à celle enregistrée en 2019 induit une progression de 22,4% par rapport aux prévisions de la masse bénéficiaire 2020 ajustée, fait savoir CFG Bank, précisant ce rebond mécanique devrait se matérialiser à mi-chemin entre 2022 et 2023.

"Selon nos prévisions et sous réserves d'une reprise économique progressive à partir de 2021, et d'un retour de la masse bénéficiaire à un niveau normatif égal à celui de 2019, CFG25 devrait renouer avec son long cycle haussier entamé à partir du T3-2013", estime la même source.

rappelons que, la note fait ressortir que le marché actions devrait renouer avec son PER d'équilibre compris entre 19x et 20x les bénéfices (versus un PER 2020 de 21x les bénéfices ajustés et de 26x les bénéfices bruts). Cette configuration induirait un potentiel de hausse compris entre 10% et 15% sur un horizon de 2 à 3 ans.
Avec Map


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.