Environnement des affaires: ce qu'il faut retenir de la politique nationale 2021-2025    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    Météo: le temps prévu ce jeudi 6 mai au Maroc    Coupe du Trône: les Faraouis font tomber le Raja en demi-finales (VIDEO)    Afrique du Sud : M. Youssef Amrani présente dans un panel la perspective marocaine d'une diplomatie post-covid    Coupe du Trône: le Wydad bat le Chabab Mohammédia et file en finale (VIDEO)    L'avenir de Mohamed Ihattaren, entre PSV et tanière des Lions ?    Classement mondial de la bonne gouvernance : Le Maroc 61e mondial et 4e en Afrique    Chelsea-Real (2-0) : Les Blues se hissent vers Manchester City en finale de la LDC !    Cette semaine en Liga...    Liberté sous caution pour Bouhlel et son acolyte ?    Cinéma/Maroc : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    Le Maroc et la Serbie veulent renforcer davantage leurs relations économiques    La terre a tremblé dans la région de Ouarzazate    Affaire Brahim Ghali: les Marocains d'Espagne se mobilisent    Le Maroc dans le Groupe B    Concours «Street Art Casablanca»    LA BAD APPUIE LE MAROC AVEC PRÈS D'UN MILLION DE DOLLARS    Le plaidoyer du Maroc pour une OMC plus efficace    Mahrez envoie Manchester City en finale    Le Djibouti réitère son attachement «résolu et constant» à l'intégrité territoriale du Maroc    Nizar Baraka : "Il est temps de revoir la répartition des richesses"    Covid-19/Maroc : 5 décès et 371 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    AGROALIMENTAIRE/Agropoles: des plateformes intégrées avec des incitations pour les investisseurs    Madrid: Manifestation massive devant l'Audience Nationale pour réclamer l'arrestation du dénommé Brahim Ghali    Ce qu'il faut retenir des études relatives au développement du cannabis    USA: Facebook maintient l'interdiction du compte de Donald Trump    La Bourse de Casablanca clôture dans le vert    Le 11ème Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes se déroulera du 25 au 28 mai    Quand la pandémie pérennise son lexique dans la langue française    Le dirham devrait s'apprécier face au dollar de 0,1%    « Mon histoire avec les médicaments », une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 1]    Hôtellerie : l'Israélien Fattal lorgne le Maroc    Ramadan/Tanger: un restaurant sert un Ftour express, couvre-feu oblige (reportage)    Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Nuits ramadanesques : Le groupe Tarwa N-Tiniri se produira le 6 mai    Coupe du Trône: voici le premier qualifié au dernier carré (VIDEO)    Le Premier secrétaire de l'USFP s'entretient avec l'ambassadeur du Pakistan au Maroc    Covid-19: deux cas du variant indien détectés en Espagne    Au Musée Reina Sofia à Madrid : «Trilogie marocaine : 1950-2020»    Jazz au Maroc: vivement le live !    Santé : Des médecins cubains au Maroc ?    Simplification des procédures administratives : La CMR se conforme à la nouvelle loi    Covid-19 : Deux cas du variant indien détectés en Espagne    Ministère: Près de 4 millions d'Espagnols au chômage    Maroc/météo : Nuages instables sur plusieurs régions avec des averses par endroits, ce mercredi 5 mai    Bill et Melinda Gates continueront à gérer ensemble leur fondation après leur divorce    Le leader de Podemos, Pablo Iglesias, se retire de la vie politique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CFG Bank : La masse bénéficiaire ajustée des principales sociétés devrait baisser de 18,3% en 2020.
Publié dans L'opinion le 27 - 10 - 2020

"La masse bénéficiaire de l'univers de notre indice de référence CFG25, retraitée des éléments exceptionnels enregistrés en 2019 et des contributions au fonds dédié à la gestion du Covid-19 en 2020, devrait selon nos nouvelles prévisions enregistrer une baisse de 18,3% en 2020 par rapport à 2019", précise CFG Bank dans une note.
En effet, suite à la publication des résultats financiers au S1-2020, CFG Bank a décidé de reconsidérer à la baisse ses perspectives d'évolution de la masse bénéficiaire, explique la même source.
L'objectif est de tenir compte d'une progression du coût du risque beaucoup plus importante qu'initialement prévu pour le secteur bancaire dans son ensemble, en lien avec la détérioration significative du risque crédit engendrée par la crise sanitaire actuelle et le provisionnement anticipatif et prudent associé, d'un taux de provisionnement plus élevé qu'initialement escompté pour les sociétés d'assurances, combiné à la montée en puissance des impayés, la dépréciation de la valeur de certains actifs financiers en lien avec la contre-performance générale des marchés financiers et l'annulation, la suspension ou le report des versements de dividendes de certains émetteurs ainsi que de l'annonce de nouveaux dons au fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Covid-19.
Et d'ajouter qu'au-delà de l'impact de la crise économique causée par l'isolement sanitaire, la masse bénéficiaire sera négativement impactée par les contributions faites par les sociétés cotées au fonds spécial dédié à la gestion du Covid-19, dont l'impact est estimé à 6,4 Milliards de dirhams (4,2 MMDH après impôts) pour l'univers des valeurs du CFG25.
Actuellement, CFG25 traite à 21.500 points en baisse de 16% depuis le début de l'année. Ainsi, selon les prévisions de CFG Bank, les niveaux de valorisations actuels du marché reflètent fidèlement la baisse escomptée de la masse bénéficiaire en 2020 qui estime, in fine, que les niveaux de valorisation du marché sont justifiés d'un point de vue fondamental.
Par ailleurs, CFG Bank relève que la fin du confinement et de l'état d'urgence sanitaire devrait entraîner un rebond mécanique de l'activité et de la demande, notant que la masse bénéficiaire devrait progressivement renouer avec le chemin de la normalisation sur les trois prochaines années et revenir vers un niveau proche de celui observé en 2019 (retraité de la sanction de l'ANRT sur IAM et de la provision pour dépréciation de Managem).
Ainsi, un retour à une masse bénéficiaire normative égale à celle enregistrée en 2019 induit une progression de 22,4% par rapport aux prévisions de la masse bénéficiaire 2020 ajustée, fait savoir CFG Bank, précisant ce rebond mécanique devrait se matérialiser à mi-chemin entre 2022 et 2023.

"Selon nos prévisions et sous réserves d'une reprise économique progressive à partir de 2021, et d'un retour de la masse bénéficiaire à un niveau normatif égal à celui de 2019, CFG25 devrait renouer avec son long cycle haussier entamé à partir du T3-2013", estime la même source.

rappelons que, la note fait ressortir que le marché actions devrait renouer avec son PER d'équilibre compris entre 19x et 20x les bénéfices (versus un PER 2020 de 21x les bénéfices ajustés et de 26x les bénéfices bruts). Cette configuration induirait un potentiel de hausse compris entre 10% et 15% sur un horizon de 2 à 3 ans.
Avec Map


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.