John Bolton : «Joe Biden restera attaché à la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara»    La généralisation de la protection sociale, «une révolution en douceur» (expert indonésien)    Football : douze grands clubs européens lancent la «Super League», un projet qui déchaîne les passions    Météo Maroc: le temps prévu lundi 19 avril 2021    Afghanistan: Joe Biden siffle la fin de la partie    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Errachidia : Mise en échec d'une tentative de trafic international de drogue    Youssef En-Nesyri vers un transfert record pour le club du FC Séville    Covid-19: Vaccinations, infections, décès...les chiffres officiels de ce dimanche    Déraillement d'un train en Egypte : Au moins 11 morts et près de 100 blessés (nouveau bilan)    Covid-19 : la moitié des adultes américains a reçu au moins une dose d'un vaccin    Création d'un institut de formation professionnelle    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Le Raja s'offre le MAT, le HUSA s'incline face à la RSB    Le FMI félicite le Maroc    La conjoncture et l'enjeu    El Otmani: une «illustration des contours de la politique sociale de SM le Roi»    Reportage// Ramadan : Je ne sais pas lire l'arabe, comment avoir un contact avec le Saint Coran ?    Le journal égyptien «Al Ahram» met en lumière sur les traditions du Ramadan au Maroc    Kafala: Le procureur général appelle à une intervention positive    Santé : le Maroc va ouvrir ses portes aux médecins étrangers    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Le livreur algérien de Deliveroo qui refusait de servir des clients juifs a été expulsé vers son pays    Les dates des premières élections fixées    Ancienne médina de Rabat: Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Phosphates : un think tank américain appelle à l'annulation des droits d'importations imposés au Maroc    Rachid El Ouali s'exprime sur sa première expérience en tant que réalisateur de sitcom dans Info Soir (Vidéo)    Le match fou du PSG contre Saint-Etienne (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Revalorisation : La grogne monte chez les agents de la protection civile en Algérie    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Maroc/Trésor : Déficit budgétaire de 7,3 MMDH à fin mars 2021    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    Ramadan: Une véritable aubaine pour l'activité commerciale à Souk « Tlat » d'Al Hoceima    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    URGENT ..Foot: la direction du Bayern « désapprouve » l'annonce par Flick de son départ    AMIC : Les levées de fonds pourraient atteindre 2,9 MMDH en 2021    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etats-Unis : Trump s'en frotte les mains, Barrett confirmée à la Cour suprême
Publié dans L'opinion le 27 - 10 - 2020

Donald Trump jubile après la confirmation à la Cour Suprême de la juge Amy Coney Barrett, huit jours avant l'élection présidentielle.
Apeine installée à la Cour suprême, Amy Coney Barrett devrait participer aux votes sur deux grands sujets affectant l'homme qui l'a nommée et qui cherche un renvoi de l'ascenseur. «C'est un jour historique pour l'Amérique», a jubilé Donald Trump lors de la prestation de serment de la magistrate, organisée dans la foulée à la Maison Blanche.
Le président-candidat, tout sourire, a loué «les qualifications impeccables», «la générosité dans la foi» et «le caractère en or» de cette fervente catholique de 48 ans, mère de sept enfants et opposée à l'avortement.
La Cour suprême doit évalue une requête du président Donald Trump visant à empêcher le procureur du district de Manhattan d'acquérir ses déclarations de revenus. Trump et les républicains cherche aussi à obtenir une réduction du délai de réception et de comptage des bulletins de vote par correspondance dans les Etats de Caroline du Nord et de Pennsylvanie.
Les convictions personnelles à l'écart
Amy Coney Barrett participera aussi et dès le 10 novembre prochain à une nouvelle délibération de la Cour suprême sur l'Obamacare, dont Trump et plusieurs Etats gouvernés par les républicains réclament la suppression. Mais si Barrett a critiqué en 2012 un arrêt de la Cour suprême entérinant l'Affordable Care Act, elle a toutefois déclaré qu'elle n'avait aucune intention d'invalider la mesure.
Elle a pour sa part promis de tenir ses convictions personnelles à l'écart de son travail de juge. Le contraire «serait un manquement au devoir», a-t-elle estimé. «Le serment que j'ai prêté ce soir signifie que je ferai mon travail sans peur et sans accorder de faveurs, que je le ferai indépendamment des familles politiques ou de mes préférences personnelles», a déclaré Amy Coney Barrett.
La Cour suprême, arbitre des grands sujets de société aux Etats-Unis, comptera ainsi six juges conservateurs sur neuf, dont trois nommés par Donald Trump.
Ce succès indéniable pourrait galvaniser les électeurs de la droite religieuse, qui sont reconnaissants à l'ancien magnat de l'immobilier d'avoir nommé, au cours de son mandat, plus de 200 juges fidèles à leurs valeurs dans l'ensemble du système judiciaire fédéral.
Quel que soit le résultat de l'élection du 3 novembre, ce bilan sera durable, car ces postes sont «à vie» et Donald Trump a choisi des magistrats globalement jeunes.
Prenant la parole une dernière fois avant le vote, le sénateur républicain Lindsey Graham a lui aussi salué un jour «historique» et loué une «universitaire impressionnante».
Amy Coney Barrett est «brillante, qualifiée» et ne se mêle pas de politique, a renchéri le chef de la majorité républicaine Mitch McConnell, qui a imposé un calendrier extrêmement serré au processus de confirmation.
Augmenter le nombre de magistrats
Son homologue démocrate Chuck Schumer a dénoncé leur «hypocrisie». Pour lui, la juge Barrett n'a pas été choisie pour ses qualifications mais parce qu'elle «a des opinions de droite radicale», notamment sur l'avortement, les droits civiques ou l'environnement.
Avec emphase, il a fait part de sa «tristesse» face à ce qui est pour lui «l'un des jours les plus sombres de l'histoire américaine».
Quelques secondes après le vote, la benjamine démocrate au Congrès, Alexandria Ocasio-Cortez, a tweeté son soutien à une idée qui circule de plus en plus à gauche: augmenter le nombre de magistrats à la Cour suprême pour contrebalancer l'influence des juges nommés par Donald Trump.
«Toutes les options doivent être sur la table», a renchéri la sénatrice Elizabeth Warren, elle aussi une figure de l'aile gauche du parti démocrate.
«Pas fan» de ce scénario peu populaire, le rival de Donald Trump Joe Biden ne l'a toutefois pas totalement écarté. S'il est élu, il chargera une commission de trancher.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.