Tournoi de mini-foot pour l'intégration des jeunes    Evolution du coronavirus au Maroc. 4 206 nouveaux cas, 633 923 au total, lundi 2 août 2021 à 16 heures    Covid-19: Les prix des vaccins flambent, les gains des labos cartonnent    Record des transactions par carte bancaire en juillet    Intelaka : 2,7 milliards de DH de crédits accordés à fin 2020    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    Une réunion de hauts responsables militaires marocains et américains à Rabat    Soufiane El Bakkali offre l'or olympique au Maroc    La Fédération royale marocaine de boxe dissout la Direction technique    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    Pr. Marhoum Filali à 2M.ma : le vaccin est l'unique parade à la Covid-19    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    Fête du Trône: La communauté juive marocaine d'Israël réitère son attachement à la monarchie et à la Mère-patrie    BAM: hausse de la masse monétaire de 8,4% en 2020    Programmation informatique: Python dans la cour des grands    Marsa Maroc : l'Etat cède 35% du capital à Tanger Med    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    Protection des données : OCP et UM6P adhérent au Data-Tika    La cause du décès de Abdellah Habib Bilal remise en question par sa famille et des membres du polisario    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Reprise: ces secteurs qui marquent à nouveau le «Stop»    Covid-19 : la vaccination fait baisser le taux de mortalité et le nombre des cas graves (Spécialiste)    Maroc-Algérie : "Notre conviction intime est que les frontières soient et demeurent ouvertes"    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Maroc/Météo : Temps stable ce lundi 02 août    Coupe du Trône / WAC-MAT : Les relégués éliminent les champions et passent en finale    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    «Enti Hayati», le duo de Saâd Lamjarred et Calema cartonne    Abdelati El Guesse et Nabil Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800m    JO-2020 de Tokyo: Voici le programme du mardi 03 août 2021    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    Famine : l'Ethiopie et Madagascar au niveau d'alerte maximum (FAO et PAM)    Le réalisateur belgo-marocain Adil El Arbi en direct sur Info Soir de 2M (VIDEO)    Boutaïna El Fekkak, l'amour de soie    Tout artiste est lui-même    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Variant sud-africain du Covid-19 : les précisions de Tayeb Hamdi
Publié dans L'opinion le 21 - 01 - 2021

Les doutes se font de plus en plus nombreux suite au surgissement du nouveau variant sud-africain du covid-19, jugé plus puissant que les vaccins développés. Faut-il craindre le pire ? Tayeb Hamdi, expert en Politiques de Santé, livre sa vision.
En plus des variants britannique et brésilien, l'apparition d'une nouvelle souche du coronavirus en Afrique du Sud a soulevé les plus vives inquiétudes de par le monde et notamment chez les Marocains, d'autant plus que quelques études pas encore officielles avancent l'hypothèse de l'inefficacité des vaccins développés jusqu'à présent vis-à-vis de ce nouveau variant. En effet, les données préliminaires d'une étude menée par des groupes de scientifiques sudafricains et mise en ligne mercredi, avancent l'hypothèse que le nouveau virus muté « est largement résistant aux anticorps neutralisants provoqués en réponse à une infection par des souches en circulation précédemment ». Il s'agit d'une mutation au niveau du protéine spike, qui se trouve à la surface du virus ce qui lui permet de franchir aisément les cellules avec une capacité de résister à la reconnaissance des anticorps, et échappe ainsi à la réponse immunitaire. Bref, les anticorps générés par l'immunisation vaccinale pourraient être neutralisés.
Faute de confirmation scientifique, peut-on redouter que les vaccins commandés par le Maroc, à savoir Astrazeneca et Sinopharm, ne servent à rien face à ce nouveau variant ? Pas question pour Tayeb Hamdi, Médecin et spécialiste en Politiques et systèmes de Santé, qui considère qu'il n'existe pas de preuves suffisantes pour corroborer les résultats de cette étude. « Jusqu'à présent, les vaccins tels que conçus actuellement restent efficaces contre les différentes formes de mutation du Covid-19 », nous a-t-il expliqué, précisant que le degré d'exactitude de ces études reste encore à vérifier et valider par la communauté scientifique.
Toutefois, même au cas où le nouveau variant sud-africain ait une supposée résistance envers les vaccins et la réponse immunitaire qu'ils génèrent, il ne saurait les neutraliser complètement, selon M. Hamdi. « Quoi qu'il en soit, les vaccins resteront toujours efficaces contre des nouvelles souches bien que le degré de l'efficacité soit réduit », a-t-il expliqué, ajoutant que dans ce cas, il suffit d'adapter les vaccins à cette nouvelle mutation dont le processus ne prend que quelques semaines. Cette hypothèse reste pour le moment écartée.
Tayeb Hamdi estime que le variant brésilien découvert au Japon, qui est en cours d'investigation, est plus inquiétant, il porte plus de mutations dans la protéine spike que la souche britannique et sud-africaine.
Rappelons que la nouvelle souche britannique qui sévit en Europe actuellement a fait son entrée au Maroc. Un premier cas a été signalé dans le port de Tanger. Il s'agit d'un ressortissant marocain en provenance d'Irlande sur un navire partant du port de Marseille dans le Sud de la France. Quoique transmissible plus rapidement, le variant britannique demeure peu résistant face aux vaccins anti-covid-19.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.