Aéroport Mohammed V: les vols internationaux transférés du Terminal 2 au Terminal 1 (ONDA)    En Algérie, le complotisme du régime politico-militaire comme réponse à la grave crise sociale    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Votre e-magazine « ATTAHADI » du vendredi 7 mai 2021    Evolution du coronavirus au Maroc : 360 nouveaux cas, 513.016 au total, jeudi 6 mai 2021 à 16 heures    Ligue des Champions : La date du match WAC-MCA désormais connue    Climat : l'ONU appelle à abandonner les combustibles fossiles comme source d'énergie    Bourse Chevening : London Academy de Casablanca apporte son soutien    Sahara: la Zambie toujours aux côtés du Maroc    Maroc/Finance: Le Trésor place 7,6 MMDH d'excédents de trésorerie    Schalke : Amine Harit autorisé à se trouver un nouveau club    La reprise des relations entre le Maroc et Israël renforce la dynamique de paix au Proche-Orient (M. Bourita)    L'affaire du dénommé Brahim Ghali sous les projecteurs de la presse nationale et internationale (Vidéo)    Maroc: bientôt une nouvelle loi sur le micro-crédit    La coopération Maroc-Serbie prendra une nouvelle dimension dans un proche avenir (ministre serbe des AE)    Affaires Radi-Raissouni : Bouayach se positionne dans le gris    Le PAM, le PI et le PPS réclament «une bonne préparation des échéances électorales»    Le Maroc et l'ONU célèbrent l'Arganier à Agadir    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Climat : selon l'ONU, des mesures simples pourraient réduire le réchauffement dû au méthane    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    Le Maroc rappelle son ambassadeur à Berlin    Chelsea mate le Real et s'offre une finale anglo-anglaise    La DGAPR dément les allégations fallacieuses véhiculées par Chafiq Omerani    Décélération du rythme d' accroissement du crédit bancaire en mars    Mounir Satouri : Ghali-gate, rien ne saurait justifier l'impunité    Ligue des champions de la CAF : Mouloudia Club d'Alger recevra le WAC le 14 mai    Japon : l'état d'urgence prolongé, les JO compromis ?    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue gabonais    Madrid : une conservatrice à la tête du Parlement régional    Le Maroc représenté dans le nouvel institut de Jared Kushner    Cyclisme-Mondiaux 2025 : le Maroc favori pour accueillir l'événement    Relance : l'ONMT mise sur les régions    Le calligraphe Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Création d' un réseau d' acteurs pour la promotion des droits de l'Homme    Qualifs Mondial 2022/Afrique: les 1ère et 2e journées reportées à septembre    Bill Gates, légende de l'informatique devenu milliardaire philanthrope    La France a profité du cannabis marocain    Temara: Un accord trouvé entre les éboueurs grévistes et le Conseil communal    Interview avec Mouna Hachim, écrivain: « Casablanca est victime d'un réel problème de gouvernance »    Exposition : «Primary Colors» se poursuit dans l'espace Artorium à Casablanca    Prime 3-Replay: Découvrez le courage inouï de Souileh dans la Catapulte infernale    "Il faut avoir une démarche plus inclusive des TPME", affirme Chakib Alj    Covid: La France ouvre la vaccination aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies graves    Botola Pro: les résultats et le classement de la 14ème journée    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    Coupe du Trône : Les FAR éliminent le RAJA et rejoignent le carré final    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Golf : Hideki Matsuyama, soleil levant à Augusta
Publié dans L'opinion le 13 - 04 - 2021

Il est devenu le premier Japonais de l'Histoire à triompher dans un tournoi du Grand Chelem
Impérial et historique: Hideki Matsuyama est devenu dimanche le premier Japonais de l'Histoire à triompher dans un tournoi du Grand Chelem de golf, au Masters d'Augusta de surcroit, où il a fini par résister à une terrible pression.
Sur le célèbre parcours géorgien, le golfeur de 29 ans a démarré son dernier tour avec quatre coups d'avance. Il n'en comptait plus qu'un, 18 trous plus tard, sur l'Américain Will Zalatoris, auteur d'une superbe performance pour sa première participation.
Suffisant néanmoins pour s'adjuger cette 85e édition, durant laquelle un autre américain, 6e mondial celui-là, Xander Schauffele, l'a fait tanguer en fin de parcours, avant de craquer et finir à trois longueurs comme Jordan Spieth à la 3e place.
Succédant au palmarès au N°1 mondial Dustin Johnson, qui, comme le veut la tradition, lui a fait enfiler la fameuse veste verte, le 25e joueur mondial devrait faire un bond significatif dans les hauteurs du classement. Il compte désormais six titres en USPGA, dont deux Championnats du monde WGC, qui lui avaient valu de se hisser au 2e rang en 2017.
Mais cette victoire est sans conteste la plus prestigieuse de toutes, venant récompenser un joueur aussi talentueux que discret, qui a connu les places d'honneur dans les Majeurs (5e au Masters 2015, 2e de l'US Open 2017, 4e du Championnat PGA 2016, 6e du British Open 2013).
"Pionnier"
Ce sacre en Géorgie est le premier pour un golfeur venant du "pays du soleil levant", dont il était déjà un précurseur, en ceci qu'il fut le premier amateur de son pays à y prendre part en 2011 et le seul à y passer le cut, finissant alors 27e et remportant la Coupe d'Argent, décernée au meilleur non professionnel en lice.
"Je suis vraiment heureux. J'espère que je serai un pionnier en la matière et que beaucoup d'autres Japonais suivront. Je suis heureux d'ouvrir la porte", a-t-il déclaré.
Au lendemain de son impressionnante prise de pouvoir aux dépens de l'Anglais Justin Rose qui s'est classé 7e (-5) au final, il a fait une première partie de parcours solide: après un bogey dès le premier trou, il s'est vite repris en faisant un birdie sur le deuxième. Il en a réussi deux autres aux N.8 et N.9, augmentant alors son avance à cinq longueurs sur Zalatoris.
Puis, dans le "back nine", Matsuyama a failli donner raison aux observateurs qui lui prêtaient une tendance à craquer sous la pression. S'il a effacé un bogey au 11 par un birdie au 12, après avoir eu la chance d'avoir son approche renvoyée dans l'herbe par un arbre, il a envoyé sa balle dans la rivière du 15 pour un nouveau bogey.
Lui aussi en quête d'un premier sacre majeur, Xander Schauffele, enchaînait pendant ce temps son quatrième birdie d'affilée et revenait à deux coups (-12 à -10). Mais au trou suivant c'est l'Américain qui a donné de l'oxygène au Japonais en noyant à son tour la balle dans l'eau, commettant un terrible triple bogey qui a anéanti sa remontée.
"Tu rends le Japon fier"
"J'ai eu l'impression de lui avoir donné un peu de fil à retordre et d'avoir créé un peu d'excitation pour l'issue du tournoi, jusqu'à ce que je rencontre une tombe aquatique", a déclaré Schauffele, qui s'attend à une "nuit difficile".
Pas totalement rassuré, Matsuyama a encore concédé un bogey sur ce N.16, ne comptant plus à nouveau que deux longueurs sur Zalatoris, cette fois, qui venait d'en finir. Au deux derniers trous, il fallait au Japonais ne prendre aucun risque pour éviter de commettre d'autres erreurs.
Le coeur battant très fort sous le polo, il a encore fait un bogey au N.18, mais sans dommage sur son sort de vainqueur. "La nervosité ne m'a pas vraiment gagné sur le +back nine+. Aujourd'hui, elle était en moi du début jusqu'au tout dernier putt, a confié après-coup Matsuyama.
Un dernier putt libératoire, donc, qui s'est produit, par le jeu du décalage horaire, au réveil du "pays du soleil levant", forcément en extase.
"Tu rends le Japon fier, Hideki. Félicitations pour cet énorme accomplissement pour toi et ton pays. Cette victoire historique au Masters aura un impact sur le monde du golf dans son ensemble", l'a d'ailleurs félicité le grand absent de cette édition, Tiger Woods.
Convalescent après son grave accident de voiture qui a brisé sa jambe droite, "le tigre" fut lui, 24 ans plus tôt, le premier métis, Noir par son père, Asiatique par sa mère, à être sacré à Augusta.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.