Maroc – Mali : Les Lionnes de l'Atlas de nouveau victorieuses face aux Aigles    Marhaba 2021: tarifs adaptés et liaison maritime annoncée avec le Portugal    «Mon histoire avec les médicaments»,une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 14]    Rencontre Biden-Sanchez. Un désaveu formel pour le président du gouvernement espagnol    Ammouta : Les Lions de l'Atlas "sont prêts" pour la Coupe arabe    Botola Pro : Le WAC atomise le HUSA    L'Ambassade de France annonce la reprise de la délivrance des Visas à partir du 15 Juin    Le Conseil de gouvernement se tient jeudi: ce qui est prévu    L'Espagne, l'Algérie et les Marocains du Monde !    Le groupe OCP, une signature de qualité    Finances publiques : Tout savoir sur la situation des charges et ressources du mois de mai    Nouveau modèle de développement : les défis du marché des capitaux    La Bourse de Casablanca clôture dans le vert    Société d'aménagement Zenata et Lydec : un partenariat novateur a été scellé    Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 14 juin    LE POUVOIR ALGERIEN SE FICHE DES RESULTATS DES URNES    Cette région du Maroc s'apprête à accueillir 500.000 touristes israéliens    Palestine: Les colons préparent leur marche, les Palestiniens leur Intifada    L'exercice combiné maroco-américain se déroule dans de parfaites conditions    Au sommet avec Biden, Poutine veut du respect    Benjamin Netanyahu devient un justiciable comme les autres    Dernier jour du sommet : le G7 agit face à la pandémie, le climat et la Chine    Espionnage d'élus : Nancy Pelosi veut entendre des procureurs généraux de Trump    Sahara: la Hongrie soutient officiellement le plan d'autonomie    Crise maroco espagnole. Entre la retenue de la presse marocaine et le déchaînement des journaux ibériques    Le furtif échange entre Sánchez et Biden mal digéré par la presse espagnole    Euro 2020 : Le programme de ce lundi    Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Intervention de la Marine royale au large de Tan-Tan    Chebbi après la défaite du Raja: « J'ai commis une erreur »    Décevant encore, Vahid peut remercier d    Sahara. L'Espagne ne veut pas céder de peur que le Maroc revendique Sebta et Melilla    Covid. Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce lundi 14 juin    Covid-19: le Maroc n'est pas à l'abri d'une rechute, selon un expert    300 Billets gratuits pour les élèves marocains des classes préparatoires    Lycée d'excellence de Benguerir. Plus de 400 élèves admis dans les grandes écoles françaises    Coronavirus. Le vaccin américain Novavax efficace à plus de 90% contre les variants    Voici les bienfaits de cette plante pourtant pointée du doigt    Météo au Maroc: temps assez chaud ce lundi    Saadi Youssef est décédé «Loin du premier ciel»    « Ma ville à moi » sur les planches du Théâtre Mohammed V    Quand la darija devient un moyen d'intégration pour les Subsahariens    Fonds d'aide cinématographique : 21,58 millions de dirhams alloués aux nouveaux projets    Vente aux enchères à Tanger : 54 oe uvres passeront sous le marteau pour la bonne cause    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le projet Andam pour que reste la parole
Publié dans L'opinion le 07 - 05 - 2021

Dans le cadre de son grand chantier « Awal », Le 18, ryad interdisciplinaire à Marrakech, lance son projet « Andam », et appelle les étudiants, chercheurs et artistes à y adhérer. Il est question d'une résidence qui aura lieu, début juin 2021, à Dadès Ait Sedrate, où les participants seront au rendez-vous avec des ateliers divers et diversifiés autour des arts oraux populaires, notamment la poésie, les chants et les contes.
Le but est de s'approprier la Méthodologie de recherche et d'archivage orale, à fin de mieux concevoir des projets et des recherches sur les arts oraux et l'histoire orale. Des ateliers sur La vidéographie, la photographie et l'enregistrement sonore sont aussi au menu de cette rencontre. Sans oublier l'éthique de l'archivage, de la documentation et du travail avec les acteurs sociaux.
L'objectif, étant la démocratisation et la décentralisation de la culture, les participants seront invités à effectuer des recherches, sur le terrain, à travers des rencontres avec les autochtones mais aussi l'exploration de la richesse de ce patrimoine et les arts oraux en général. Il est à noter que cette initiative s'adresse à tous les étudiants, artistes ou chercheurs nord-africains, toutes disciplines confondues.
Cependant, la résidence est ouverte, en priorité, aux jeunes candidats issus des régions rurales du Haut et Moyen Atlas ainsi que du Sud-Est du Maroc. Le projet « Andam »qui veut dire en Tamazight « archiviste » ou « celui qui écoute », mémorise, organise, réorganise et transmet oralement la poésie, est en lui seul porteur de plus d'une signification.
C'est un appel à libérer et à sauver la parole de tous ces artistes oubliés qui n'écrivent pas certes, mais qui disent vrai. Toute cette poésie, ces proverbes, ces contes et ces adages, auront toujours quelque chose à nous dire, mais aussi aux futures générations. Donc la moindre chose que nous puissions faire c'est d'archiver cette richesse avant qu'il ne soit trop tard.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.