L'offensive de charme allemande pour accélérer le dégel des relations avec le Maroc    Lutte contre la corruption : où en sommes nous ?    Rabat : Lancement de « MoroccoTech »    Le festival d'Angoulême en mars    Les NFT ou comment révolutionner le monde de l'art dans son ensemble !    Chine : La croissance du PIB atteint 8,1% en 2021    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    Salah relance l'Egypte qui s'impose contre la Guinée-Bissau    Le Real Madrid remporte sa 12ème couronne d'Espagne    CAN 2021 : La voiture de service de Samuel Eto'o impliquée dans un accident mortel    Casablanca-Settat : La formation des cadres statutaires de l'AREF est officiellement lancée    Allemagne : Le corps d'un MRE incinéré, le consulat marocain réagit    Mounia Aram remporte le prix de l'innovation culturelle    Les meilleurs films français et internationaux à l'affiche    Ecartement de Ziyech: pourquoi c'est une bonne décision, selon Halilhodzic    Les Lions de l'Atlas en 8e de finale !    Alaa Squalli nommé directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche    Covid-19 : mise en place d'un portail de relance des PME    Les restrictions bientôt renforcées au Maroc ?    Hausse des cas au Maroc: affluence toujours en baisse vers les centres de vaccination    Agression mortelle d'une ressortissante française : Les habitants de Tiznit sous le choc après le drame (vidéo)    Chasse aux profils pour l'éducation nationale    Gaz de Larache : ce qui est prévu pour l'exploitation    Agroalimentaire. Un centre d'innovation en la matière lancé à Meknès    Espagne : Albares très prudent sur le retour de l'ambassadrice du Maroc    Chine : à trois semaines des JO, les cas quotidiens de Covid-19 explosent    Banques: Le besoin en liquidité s'atténue à 64,8 MMDH en décembre 2021 (BAM)    Maroc/Météo : Températures du jour en baisse sensible ce lundi 17 janvier    Fraude fiscale: d'anciens dirigeants et cadres de Wendel jugés à Paris    Djokovic reviendra-t-il un jour en Australie ?    Une tempête hivernale « majeure » frappe l'est des Etats-Unis    Eruption et tsunami: gros dégâts aux Tonga, sans internet pour encore « deux semaines »    Poutine veut construire une liaison ferroviaire vers l'Arctique    CAN : la Tunisie se rassure face à la Mauritanie (VIDEO)    Après sa visite au Maroc, Staffan De Mistura face à la déraison du polisario    Les lois d'urgence sanitaire, deux ans de tempêtes au Parlement français    Bilan de la puissante éruption volcanique et de l'effrayant tsunami dans le Pacifique    Selon des activistes algériens, l'incendie dans l'entrepôt d'équipements militaires à Alger porte la signature de généraux    Le PPS s'active sur tous les plans pour leur rapatriement immédiat    Netflix : ces séries à ne pas manquer en janvier    Mali: décès à Bamako de l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta    José Manuel Albares satisfait de la coopération avec le Maroc en matière de canalisation des flux migratoires irréguliers    Mehdi Bensaid reçoit la famille Megri après leur expulsion du domicile familial    L'Observatoire du travail gouvernemental dresse le bilan des 100 premiers jours de l'Exécutif    Bonne feuille : Jibril, il y a 42 ans...    L'Humeur : Le raï n'est pas non-algérien    Los Angeles: Des cambrioleurs dérobent un million $ en bijoux de la maison d'une actrice américaine    Magazine : Mohamed Jibril, la plume du perpétuel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rabat / Nouvelle trémie : La décongestion de la circulation érigée en crédo
Publié dans L'opinion le 07 - 10 - 2021

À cause des travaux de construction d'un nouveau tunnel souterrain, les routes qui mènent vers le pont Hassan II, à Rabat, seront coupées à partir du 8 octobre. Détails.
"Dans le cadre de la mise en oeuvre des projets structurants composant le programme Rabat Ville Lumière, il sera procédé à la construction d'une trémie au niveau du rondpoint situé à la jonction entre les avenues Hassan II et Al-Alaouiyine, ce qui va entrainer la coupure de certains axes routiers menant au pont Hassan II à partir du vendredi 08 octobre à 19H00", précise un communiqué de la commune.
La durée des travaux serait de deux mois au maximum, a-t-on ajouté de même source, appelant les usagers des axes routiers concernés à suivre les panneaux de signalisation indiquant les voies de contournement afin de décongestionner la circulation. Le pont Hassan-II va, par ailleurs, bientôt faire l'objet d'un lifting. Un appel d'offres a été lancé fin septembre par l'Agence pour l'aménagement de la vallée du Bouregreg (AAVB) pour l'entretien du pont. Le marché est évalué à 13 millions de dirhams.
Risque d'embouteillages
Après cette annonce, beaucoup d'habitants des deux villes, Rabat et Salé, ont annoncé, sur les réseaux sociaux, la peur de faire face au même sort réservé à leurs voisins Casaouis, à savoir les crises d'embouteillage. En effet, en raison du grand nombre de travaux menés un peu partout à Casablanca (voiries, ouvrages d'art, futurs lignes du tram, le BHNS... ) parallèlement à d'autres réparations effectués par les autorités responsables, la circulation devient infernale en heures de pointe.
Le Pont Hassan II fera peau neuve
Emprunté chaque jour par des milliers d'automobilistes et d'usagers du tramway, passant de Rabat à Salé, et vice-versa, le pont Hassan II, qui enjambe le fleuve Bouregreg, inauguré par le roi il y a dix ans, va bientôt faire peau neuve également.
Pour rappel, le 17 septembre, l'Agence pour l'aménagement de la vallée du Bouregreg (AAVB) avait publié un appel d'offres pour la réalisation des travaux d'entretien du pont qui relie la capitale et sa ville jumelle. Selon le cahier des charges, il s'agit notamment de fournir et mettre en oeuvre les joints de chaussée et l'habillage en panneaux, dont certains de type "moucharabieh", et d'entretenir, fournir et poser des grilles de garde-corps. Dans un second appel d'offres qui a été publié le mardi 21 septembre, l'AAVB avait prévu également le lancement de travaux de remise en état des différents pontons du fleuve Bouregreg et de l'aménagement des allées qui y mènent. Le coût de ce projet est évalué à 2,3 millions de dirhams.
Hiba CHAKER
Rocade Rabat-Salé, l'alternative
Inaugurée en 2015, avec un investissement de 520 millions de dirhams et longue de 8 kilomètres, la « rocade urbaine n° 2 de Rabat-Salé » qui est un boulevard routier de 2×3 voies, éclairé et assaini, pourrait participer dans l'allègement des embouteillages causées par les travaux de construction du nouvel tunnel. Le trafic estimé sur la rocade est de l'ordre de 30.000 véhicules par jour dans les deux sens, ce qui représente environ 28 % du transit entre les villes de Rabat et de Salé.
L'axe va de l'avenue Tadla à Rabat jusqu'à la route de Meknès (RN6) à Salé. Outre un pont de 190 mètres au-dessus du Bouregreg, baptisé Ribat Al Fath, une trémie passe sous le croisement de l'avenue Mohammed VI à Rabat. La rocade passe également au-dessus du croisement de la route Zarbia à Salé, où passera aussi le futur tramway.
Pour rappel, lancés par Mohammed VI en mai 2015, les travaux de la rocade ont été réalisés par l'Agence pour l'aménagement de la vallée du Bouregreg, en partenariat avec le ministère de l'Intérieur, le ministère de l'Economie et des Finances, le ministère de l'Equipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, la Région de Rabat-Salé-Kénitra, ainsi que les communes de Rabat et de Salé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.