Covid-19: Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc (ministère)    Réforme de la santé : le gouvernement activera les ressorts la loi-cadre    Les enjeux de la visite annoncée de Yaïr Lapid au Maroc    ONU-Palestine : Appel pour une enquête sur le meurtre de trois Palestiniens    Brésil : "Monsieur l'agent, on n'a rien à manger"    CAF : Ce mercredi, lancement officiel de la '' Super League Africaine'' par Motsepe et Infantino    CAF/ CAN féminine : Le Maroc organisateur de la prochaine édition (2024)    Le Raja trouve des difficultés à se séparer de l'un de ses joueurs    Célébration de la « Journée du migrant » : Entre acquis et défis des temps futurs    Vague de chaleur attendue vendredi et samedi au Maroc    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    L'Algérie et la Russie en exercices militaires près de la frontière avec le Maroc    Egypte : une nouvelle étudiante poignardée à mort par un camarade éconduit    Ukraine: La vente du cargo de céréales au Liban annulée    Bourse de Casablanca: Ouverture en légère hausse    Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    Cours des devises du mercredi 10 août 2022    USA: Comprendre la perquisition lundi au domicile de Donald Trump    Biden paraphe la ratification des adhésions de la Finlande et la Suède à l'Otan    Vidéo. Sebta: arrestation de 2 personnes à bord d'une embarcation avec 600 Kg de haschich    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    Réunion ce Mercredi pour Ziyech à Londres    Le détail des exportations marocaines au 1er semestre    Québec : La piste de meurtre privilégiée dans la mort d'un étudiant marocain    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Vahid : « J'y suis, je reste ! »    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Charte de l'investissement, réforme de la santé, PLF 2023 : Les dossiers chauds de la rentrée parlementaire    Budget 2022 : En l'absence de sortie à l'international, le Trésor poursuit le recours au marché intérieur    Dari Couspate s'implante en Europe    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Lutte contre les incendies : Le Maroc se dote de trois nouvelles Canadair    Interview avec Rita Al Khayat : Pour créer, le cinéaste a besoin de la liberté intérieure    Histoire : Les archives des Cahiers d'El Jadida remises aux Archives du Maroc    La Zaouia Habria Derquaouia tient son 120ème moussem    Un film marocain sorti en 2016 continue de reçevoir des prix    Le monde a soif    Météo: les prévisions du mercredi 10 août    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    La revue de presse du mercredi 10 août    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Variant Omicron : le point sur la situation dans le monde
Publié dans 2M le 29 - 11 - 2021

Le nouveau variant Omicron du coronavirus continuait, lundi, à se propager dans le monde entier, semant l'inquiétude et poussant de plus en plus de pays à fermer à nouveau leurs frontières aux voyageurs étrangers.
Après des premiers cas repérés en Afrique australe en novembre, la liste du nombre de pays où ce nouveau variant est détecté ne cesse de s'allonger, alors que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis en garde contre le "risque très élevé" qu'il présente au niveau mondial, au vu des nombreuses incertitudes qui entourent encore sa dangerosité et sa transmissibilité.
Le Maroc, qui n'a signalé aucun cas jusqu'à présent, a décidé, dans une démarche prospective, de suspendre à compter de ce mardi tous les vols directs de passagers à destination du pays pour une durée de deux semaines, "afin de préserver les acquis qu'il a réalisés dans la lutte contre la pandémie et protéger la santé des citoyens".
Au-delà de l'Afrique, des cas liés à la nouvelle souche ont été détectés à travers les pays du G7, du Canada à l'Italie, en passant par l'Allemagne et le Royaume-Uni, où six nouveaux cas ont encore été confirmés lundi en Ecosse.
Les ministres de la Santé du G7 (France, Etats-Unis, Canada, Allemagne, Italie, Japon et Royaume-Uni) devaient tenir lundi à Londres une "réunion d'urgence" pour discuter de l'évolution de la situation sur Omicron, selon le gouvernement britannique qui occupe la présidence tournante du Groupe.
En France, où huit cas suspects sont signalés, la détection du variant Omicron est "très probablement une question d'heures", d'après le ministre de la Santé Olivier Véran.
En Espagne, un premier cas a été détecté lundi, a annoncé l'Hôpital Gregorio Marañon de Madrid. Il s'agissait, selon l'établissement hospitalier, d'"un voyageur provenant d'Afrique du Sud".
Au Portugal, 13 cas de Covid-19 ont été identifiés chez les footballeurs du club portugais Belenenses SAD et sont probablement associés à Omicron, selon l'Institut national de santé (Insa).
Aux Pays-Bas, où 13 passagers arrivés d'Afrique du Sud vendredi à Amsterdam étaient porteurs du variant, un couple faisant partie du groupe a été arrêté dans un avion qui s'apprêtait à décoller vers l'Espagne, après avoir fui l'hôtel où il était confiné.
Trois semaines après avoir assoupli certaines restrictions pour les voyageurs d'affaires, étudiants et stagiaires étrangers, le Japon va "interdire toutes les (nouvelles) entrées de ressortissants étrangers du monde entier" à partir de mardi à cause d'Omicron, a déclaré le Premier ministre Fumio Kishida.
L'Australie (cinq cas d'Omicron), qui devait rouvrir mercredi ses frontières aux étudiants étrangers et travailleurs qualifiés, va attendre encore au moins deux semaines.
Les Philippines, qui devaient aussi rouvrir mercredi leurs frontières, mais aux touristes entièrement vaccinés, ont également suspendu leur projet et annoncé une intensification de la campagne de vaccination, peu avancée.
L'Indonésie a déclaré indésirables sur son sol les personnes ayant été au cours des 15 derniers jours à Hong Kong, où Omicron a été signalé, tout comme celles venant de huit pays africains (Afrique du Sud, Botswana, Namibie, Zimbabwe, Lesotho, Mozambique, Eswatini, Nigeria).
Les Etats-Unis, qui venaient de se rouvrir au monde début novembre, se ferment à partir de lundi aux voyageurs venant de huit pays d'Afrique australe.
Pour autant, l'OMS plaide pour un maintien de l'ouverture des frontières, tout en assurant que les tests PCR sont toujours efficaces face au nouveau variant Omicron, alors que des études sont en cours pour mesurer l'efficacité des autres outils de diagnostic.
S'estimant déjà "punie" pour avoir révélé l'existence d'Omicron, l'Afrique du Sud a demandé la levée "immédiate et urgente" des restrictions de voyage. L'épidémiologiste sud-africain Salim Abdool Karim prédit que le pays devrait dépasser les 10.000 contaminations quotidiennes cette semaine.
L'hôpital Bambino Gesù de Rome a publié une première "image" du nouveau variant montrant qu'il présente beaucoup plus de mutations que le variant Delta actuellement dominant. "D'autres études nous diront si cette adaptation est neutre, moins dangereuse ou plus dangereuse", ont précisé les chercheurs de cet établissement.
Du côté des fabricants de vaccins, AstraZeneca comme Pfizer/BioNTech, Moderna et Novavax se sont déclarés confiants dans leur capacité à combattre la souche Omicron.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.