Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    Cours des devises du mercredi 10 août 2022    USA: Comprendre la perquisition lundi au domicile de Donald Trump    Biden paraphe la ratification des adhésions de la Finlande et la Suède à l'Otan    L'Algérie et la Russie en exercices militaires près de la frontière avec le Maroc    Egypte : une nouvelle étudiante poignardée à mort par un camarade éconduit    Ukraine: La vente du cargo de céréales au Liban annulée    Alerte météo: Temps chaud vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Vidéo. Sebta: arrestation de 2 personnes à bord d'une embarcation avec 600 Kg de haschich    Réunion ce Mercredi pour Ziyech à Londres    Le détail des exportations marocaines au 1er semestre    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    Québec : La piste de meurtre privilégiée dans la mort d'un étudiant marocain    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    La Russie lance un satellite iranien en orbite    Charte de l'investissement, réforme de la santé, PLF 2023 : Les dossiers chauds de la rentrée parlementaire    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Vahid : « J'y suis, je reste ! »    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Budget 2022 : En l'absence de sortie à l'international, le Trésor poursuit le recours au marché intérieur    Dari Couspate s'implante en Europe    Le PLF-2023 fixe quatre grandes priorités    Lutte contre les incendies : Le Maroc se dote de trois nouvelles Canadair    Interview avec Rita Al Khayat : Pour créer, le cinéaste a besoin de la liberté intérieure    Histoire : Les archives des Cahiers d'El Jadida remises aux Archives du Maroc    La Zaouia Habria Derquaouia tient son 120ème moussem    Un film marocain sorti en 2016 continue de reçevoir des prix    Le monde a soif    Météo: les prévisions du mercredi 10 août    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    La revue de presse du mercredi 10 août    Ligue des Champions de la CAF: le Wydad et le Raja fixés sur leurs adversaires    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    COVID-19 : Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    23 marins pêcheurs secourus par la Marine royale au large de Casablanca    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



GME : l'Espagne accepte de communiquer l'origine du gaz acheminé vers le Maroc aux autorités algériennes
Publié dans L'opinion le 06 - 05 - 2022

L'Espagne s'est engagée à notifier l'origine du gaz naturel liquéfié acheminée au Maroc à l'Algérie, après l'insistance du gouvernement algérien. Détails.
Les autorités espagnoles semblent trouver une astuce pour acheminer le gaz liquéfié au Maroc sans froisser l'Algérie. Prenant acte des menaces algériennes, l'Espagne a accepté de communiquer l'origine du gaz acheminé au Maroc via le Gazoduc Maghreb-Europe. C'est en tout cas ce qu'a laissé comprendre le ministère de la Transition écologique et du Défi démographique en ordonnant à la société à Enagás, en tant qu'opérateur et gestionnaire du système gazier espagnol, de créer un système de "garanties d'origine" du gaz qui arrive en Espagne. Selon elperiodicodelaenergia, cette mesure vise à rassurer le gouvernement d'Alger que le gaz livré au Maroc ne sera pas d'origine algérienne.
Cette annonce intervient quelques jours après la menace du gouvernement algérien de couper les livraisons de gaz à l'Espagne au cas où le gaz fourni par Sonatrach est redirigé vers le Maroc.

Le gouvernement d'Abdelmajid Tebboune a publié, le 27 avril, un communiqué aux allures d'un ultimatum dans lequel il a menacé de rompre le contrat liant Sonatrach à ses clients espagnols. « Les quantités de gaz naturel algérien livrées à l'Espagne, dont la destination n'est autre que celle prévue dans les contrats, seront considérées comme une violation des engagements contractuels. Par conséquent, cela pourrait conduire à la rupture du contrat qui lie Sonatrach avec ses clients espagnols », avait averti le communiqué. Le gouvernement espagnol, par la voix de la ministre de la Transition écologique et du Défi démographique, Teresa Ribera, a aussitôt réagi, affirmant qu'aucune goûte de gaz algérien ne sera réorientée vers le Maroc.

Le gouvernement algérien s'est montré si sévère à l'égard de l'Espagne après l'annonce d'un accord entre Rabat et Madrid qui consiste à acheminer le gaz naturel liquéfié acheté des marchés internationaux vers le Maroc à travers le gazoduc Maghreb-Europe. Le gouvernement espagnol a accepté la demande marocaine de faciliter l'approvisionnement du Royaume en GNL. Le Maroc, rappelons-le, manque d'infrastructures portuaires à même de réceptionner le GNL par voix maritime. En vertu du deal conclu avec les autorités espagnoles, le gaz acheminé au Maroc sera reçu dans les ports méthaniers du voisin ibérique pour regazéification avant d'être acheminé par le gazoduc mis en arrêt depuis le 31 octobre 2021.
Très remontée contre Madrid après le changement de sa position sur le Sahara en faveur du Maroc, l'Algérie a décidé de réduire ses fournitures de gaz à l'Espagne de 25% selon eleconomista.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.