Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    L'Algérie procède à l'usage abusif des lois antiterroristes pour réprimer la société civile    DGSN : un commissaire de police placé en garde à vue    Abus de pouvoir et attentat à la pudeur : un commissaire de police placé sous écrou à Fès    1,7 milliard de dirhams pour la mise à niveau et l'équipement de cinq CHU    CNEWS VS Mehenni. Quelle mouche a encore piqué l'ambassade de France au Maroc ?    M. Moratinos exprime ses remerciements à SM le Roi pour Son soutien à la tenue à Fès du 9ème Forum mondial de l'Alliance des civilisations    EasyJet prévoit d'augmenter ses capacités sur le Maroc    Sahara marocain au Conseil de sécurité: consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Le Bayern Munich explose le Viktoria Plzen et prend le large    Réforme de la retraite : enfin le bout du tunnel ?    «L'image et l'imaginaire dans le cinéma»    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Rabat : Salah El Ouadie invité de la Maison de la poésie    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Le Grand Tanger va faire recours au dessalement pour couvrir ses besoins en eau    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    Mondial de football pour amputés : Le Maroc écrase l'Argentine 4-0 et file en quarts de finale    Le Prix Nobel de Chimie décerné à 3 scientifiques dont un double Nobelisé    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Semaine des prix Nobel : tour d'horizon sur les heureux consacrés    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure à Marrakech le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    Omar Ngala Sylla et ses objectifs avec les Lions de l'Atlas    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



« Into The Wild » : électro et techno in the house
Publié dans L'opinion le 14 - 08 - 2022

Les 23 et 24 septembre, Dakhla accueille ce nouveau rendez-vous imaginé par les promoteurs du festival Oasis né à Marrakech en 2015. L'organisation annonce la participation de respectables noms du monde de l'électronique. Une première liste internationale qui fait saliver, l'évènement étant également gastronomique.
La crème de l'électro est à déguster bientôt entre mer et désert, de jour comme de nuit, dans l'une des perles du sud marocain. Cette année, Oasis change de fusil d'épaule, mixe sons et mets, dans des espaces conviviaux et colorés.
« Into The Wild » est appelé à papillonner, se rendant chaque année dans les contrées les plus originales du pays. Pleins les tympans et pleine la vue, le tout enveloppé par des senteurs des plus insoupçonnées. Et pour bien cerner l'esprit d'Oasis, la devise serait : « dormir est une perte de temps ».
Alors, les activités s'enchaînent, les festivaliers en redemandent et la fête bat son plein. Dakhla permet cette année de surfer ce qui s'apparente à un avant-goût, ce qui s'engage dans une continuité itinérante. Pour un premier coup, l'écho sera retentissant, à juger par le choix des stars du genre invitées à faire vibrer une communauté qui se déplace de toutes les parties du monde.
Planète groove
Les premières annonces donnent envie, font trépider, tiennent en haleine. Le duo allemand Âme déversera ses laves de deep house et de tech house. Il est la tête pensante du label Innervisions.
Composé de Kristian Beyer qui assure les DJ sets et de Frank Wiedemann qui se produit en live, Âme abolit les frontières en 2005 grâce au titre « REJ ». Depuis, il est en vadrouille et pose ses platines en septembre au Maroc.
La même année, le Bulgare KiNK fait des étincelles avant de gagner des galons dans le top live en 2011. Strahil Velchev de son vrai nom, il déroute l'audience en s'adonnant à des mélanges qui finissent par ensorceler. On s'attend à ce qu'à Dakhla il habille son set de Chicago house, d'acide et d'électro expérimental. Comme producteur, KiNK est une des signatures les plus courues de la planète du groove electronica futuriste.
« Dix ans de greffage ont vu Jyoty Singh, née à Amsterdam et basée à Londres, passer du vestiaire à la porte de la discothèque de l'est de Londres, le Nest, à l'animatrice stellaire de Boiler Room, à la présentatrice de radio Rinse et à une DJ très demandée, à établir des liens avec les plus grands noms de l'industrie musicale. » Ainsi présente-t-on cette mage du son dans une publication anglophone. Jyoty est ce qu'on peut appeler une femme très occupée.
Depuis qu'elle s'est lancée dans la musique à plein temps, ses soirées club, Homegrown, se jouent à guichets fermés à Londres et à Barcelone.
Son énergie contagieuse, sa passion et son humour transparaissent et ont clairement joué un rôle important dans sa carrière en plein essor. Et Dakhla qui lui ouvre les bras...
Deux autres femmes rejoignent « Into The Wild ». La Sud-Africaine Lerato Khalthi dite Lakuti et l'Allemande Kerstin Egert connue sous le nom de guerre de Sumo Tama. Elles sont femme et femme. En sus de leurs carrières solos respectives, elles se produisent en duo et mettent aux prises leurs différences musicales. Lakuti s'imbibe de house et Sumo Tama s'engouffre dans l'électro et l'acid. Lorsqu'elles mixent ensemble, c'est le pointu qui s'invite et ne lâche plus l'audience.
Poids du kick et basses imposantes
Oasis fait également appel au duo italien implanté à Berlin, Mind Against. Ils sont frères et s'appellent Alessandro et Federico Fognini. Leurs créations font parler la personnalité de chacun des deux. Ils mêlent le poids du kick et les basses imposantes à la succession de notes égrenées avec une étonnante rapidité. La techno de Mind Against est définitivement anesthésiante.
Le dernier de cette liste et pas l'ultime est le Marocain Amine K. Habitué de l'Oasis, globe-trotter, Dj de haut vol et fondateur en 2010 du collectif « Moroko Loko », il est l'un des mixeurs marocains les plus en vue à l'étranger. Pour lui, « jouer à la maison » a un goût spécial. L'adrénaline qu'il y ressent est unique. Voilà qui risque de se reproduire à Dakhla où l'électro le disputera à l'éclectique et l'électrique. Le soleil qui tutoie les étoiles, c'est le changement climatique...
Anis HAJJAM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.