Selma Ribica intègre le Conseil d'administration du premier fournisseur de services d'argent mobile au Ghana    Canicule aux Etats-Unis: Plus de 100 millions d'Américains en alerte    GB : Une panne de courant à l'origine de nombreuses annulations de vols à l'aéroport de Manchester    Du Tajine aux Tacos : La métamorphose de l'alimentation au Maroc selon le HCP    ONU: Guterres appelle à un sursaut collectif en faveur de la paix    Centrafrique : Cinq personnes tuées par des hommes armés dans le nord du pays    Pénurie d'eau: levée d'interdiction d'accès aux touristes à l'île de Capri    Maroc : Une ONG pro-Palestine dénonce l'accueil d'un navire de guerre israélien à Tanger    La Société des boissons du Maroc revient sur le marché des boissons gazeuses après plus de 20 ans d'absence !    Vidéo. Agadir renforce son offre de loisirs et d'animation touristique    CDH : Le sort des enfants soldats dans les camps de Tindouf au centre d'un débat à Genève    Coupe du Trône / Ce soir: MAS et FAR en duel pour une place en finale    Euro 2024 / Ultime journée de la phase de poules: Classement du groupe A qualification en jeu ce soir    Euro 2024 / Statiques offensives : Le ''CSC' meilleur buteur du tournoi suivi de la VAR !    Coupe du Trône: L'AS FAR-MAS et RCA-MCO s'arrachent une place en finale    Pourquoi le français Carrefour a fait appel au marocain LabelVie pour introduire la formule discount Atacadão en France    Guericif: Près de 500 femmes sensibilisées à l'importance des premiers jour d'un enfant    Les températures attendues ce dimanche 23 juin 2024    MAGAZINE : Yassine Balbzioui, dans l'ère du ton    SNRT, 2M, fêtes et musique andalouse    Vidéo. Mawazine 2024: Ahmed Saad enflamme la scène Nahda    Vidéo. Mawazine: Zina Daoudia promet une soirée de folie    Entrepreneurship Unleashed Studio: Un séminaire pour encourager à l'entreprenariat    Fès: Journée sportive pour sensibiliser au don d'organe pour les insuffisants rénaux    Casablanca : La Commune lance un plan d'animation estivale dans les principales places publiques    CPS de l'UA: le Maroc prône une solution politique durable à la crise au Soudan frère    Le Maroc co-préside la 14ème session de la réunion du groupe de travail sur la traite des êtres humains    La CAN-2025 au Maroc « sera la meilleure de l'histoire de cette compétition »    Jamal Sellami nouveau sélectionneur de la Jordanie, en remplacement de Houcine Ammouta    Revue de presse de ce samedi 22 juin 2024    Voitures M Rouges : Quand les fonctionnaires les transforment en véhicules privés    Le Maroc élu à la présidence l'Union Mondiale de la Mutualité    Les Etats-Unis saluent le rôle de "leadership régional" du Maroc    Sahel : Bourita's messages to Algeria    Polisario influence in Mauritania's presidential race    Une rencontre à Genève dénonce la violation des droits des "enfants soldats" de Tindouf    La Fédération jordanienne se sépare de Houcine Ammouta d'un commun accord    Euro 2024: Voici le programme des matchs de ce samedi    La campagne du Polisario à l'intérieur de la campagne des Présidentielles en Mauritanie    19e édition de Mawazine : Kylie Minogue marque son grand retour    Casa Latina 2024 : des soirées festives aux sons de morceaux légendaires    Pourquoi l'antivirus Kaspersky est-il interdit aux Etats-Unis ?    Portugal : Le Maroc élu à la présidence de l'Union Mondiale de la Mutualité    Guelmim: avortement d'une tentative de trafic international de drogue, 460 kg de chira saisis    Mawazine: L'artiste libanaise Carole Samaha tient sa promesse et offre un concert mémorable    Mawazine 2024 : La star égyptienne Angham illumine la scène Nahda    Sahel : Les messages de Bourita à l'Algérie    FAO, FIDA et PAM : Le Maroc co-préside à Rome la réunion des agences de l'ONU    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Déclaration de Casablanca : Vers la fin d'un drame nommé GPA
Publié dans L'opinion le 06 - 03 - 2023

Vendredi dernier, des experts internationaux ont signé la Déclaration de Casablanca pour l'abolition universelle de la gestation pour autrui. D'une seule voix, ils ont appelé à l'interdiction de cette pratique qui va à l'encontre de la dignité humaine.
Le recours à la gestation pour autrui (GPA) est strictement interdit par la loi marocaine. De surcroît, au Royaume, on entend peu parler de cette technique de procréation médicalement assistée. En revanche, c'est la ville de Casablanca qui a été sélectionnée par un collectif d'experts de 74 pays du monde pour apposer sa signature sur la déclaration pour l'abolition universelle de la gestation pour autrui. Ce texte a été signé vendredi dernier à l'issue d'un séminaire pluridisciplinaire, par 90 experts, chercheurs et praticiens, pour la plupart juristes, médecins et psychologues, qui se consacrent depuis longtemps à la thématique de la gestation pour autrui et de ses effets sur les personnes et la société, sur la femme porteuse et sur l'enfant partagé.
Le but de cette rencontre :éclairer le sujet par un regard anthropologique et éthique sur la pratique des mères porteuses, ainsi qu'une approche de la réalité de terrain.
Ouverte par la juriste française Aude Mirkovic en présence d'observateurs du Comité des droits de l'enfant de l'ONU, cette manifestation scientifique de grande portée a permis de mettre à portée tous les éléments qui justifient la condamnation de la gestation pour autrui dans toutes ses modalités et sous toutes ses formes, qu'elle soit rémunérée ou non. Pour ce faire, seul un engagement des Etats à lutter contre ce fléau pourrait garantir la protection de la dignité humaine et des droits des femmes et des enfants, en adoptant des mesures rigoureuses interdisant la gestation pour autrui (GPA) sur leur territoire.
Même si, dans les faits, les dealers de ce marché nébuleux réussissent, encore, à faire valoir des contrats comportant l'engagement des femmes à vouloir porter de leur plein gréet remettre «leurs enfants » à des familles «acheteuses », car aisées, le collectif appelle tous les gouvernements du monde à nier catégoriquement toute valeur juridique à ces pseudos-contrats qui ne sont que factices de par leur but contre-nature. Aussi, cet ensemble d'experts exhorte les Etats à prévoir de lourdes sanctions à l'encontre des personnes, physiques ou morales, qui se proposent comme intermédiaires entre les mères porteuses et les commanditaires.

«La pratique de la GPA est d'une gravité évidente. Premièrement, elle consacre l'exploitation des femmes et leur mise sous la domination des commanditaires et, deuxièmement, la programmation d'un enfant qui sera séparé, par contrat, de celle qui l'aura porté et enfanté ne respecte pas les droits de l'enfant. La souffrance de certains couples confrontés à l'infertilité ne doit pas faire oublier qu'il s'agit d'une violence faite aux femmes et d'une maltraitance inadmissible pour les enfants qu'aucune régulation ne peut réparer », s'insurge la juriste Aude Mirkovic.

La sensibilisation, d'abord !
Trois scientifiques et juristes Marocains figurent parmi les signataires. Parmi eux, il y a lieu de nommer Rachid Achachi, chercheur en sciences sociales, qui affirme que la mise en place de cette déclaration marque le point de départ d'une grande action, car tous les pays du monde peuvent être amenés à se sentir concernés un jour ou l'autre. Il est donc impératif aujourd'hui de faire bouger les choses et de sensibiliser le plus grand nombre contre ce phénomène à travers l'organisation de plusieurs rencontres et la diffusion de publications dans les médias et les réseaux sociaux.

De même, Bernardo Garcia-Larrain, professeur de droit franco-chilien, a rappelé que le phénomène touche tous les pays du monde, en particulier les pays les plus vulnérables. Toujours selon ses mots, il existe beaucoup d'agences qui recherchent des mères porteuses sur Internet, y compris dans les pays où la GPA est interdite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.