Espagne : des centaines d'agriculteurs en tracteur convergent vers Madrid    World Summit Awards : L'UM6P primée à l'international pour sa technologie T3    Sénégal: Macky Sall confirme que son mandat prendra fin le 02 avril 2024    Espagne: Luis de la Fuente reste à la tête de la Roja jusqu'en 2026    L'Initiative royale au Sahel pousse l'Algérie à réaliser la route Tindouf – Zouerate    Océan Atlantique : Le Maroc partage les ambitions des Etats-Unis    Tournoi international U19 de l'Académie Mohammed VI de football: le FC Copenhague et l'Ajax Amsterdam en finale    Allemagne : l'économie dans une "situation dramatique"    Inclusion des femmes : entre aspirations et réalité, où en est-on ?    Des parlementaires à Londres pour le renforcement de la coopération entre le Maroc et le Royaume-Uni    Nouvelle Instruction pour les « Duty free shops » : ce qui change    La Bourse de Casablanca clôture dans le vert    Session extraordinaire du Conseil de la ville de Casablanca : Le prix du ticket du busway fixé à 6 dirhams    Plus de 400 millions d'euros investis par la BERD au Maroc dans le domaine de l'eau    Le SIAM 2024 honore l'Espagne    Investissement : plus de 170 projets accompagnés en 2023    Conseil de gouvernement : Vers l'amélioration de la qualité d'air au Maroc    Data Tika : l'ONDH adhère au programme    SM le Roi félicite le Prince Héritier d'Arabie Saoudite à l'occasion du Jour de la Fondation    Maroc : Les effets dévastateurs de six ans de sécheresse vus du ciel    Tunisie: Des ONG dénoncent « le discours haineux » contre les migrants subsahariens    Manifestations des agriculteurs: Négociations fin mars entre la Pologne et l'Ukraine    Escobar du désert : Quand Naciri invoque des problèmes de santé pour garder le silence    Conseil de sécurité. Là où l'Algérie balade le Polisario    Dani Alves condamné à 4 ans et demi de prison pour agression sexuelle, le Brésilien fait appel    Mohamed Boudrika dément être recherché par la Brigade nationale    Le SG du Raja reconnaît l'«illégalité» du contrat avec le sponsor russe 1XBET    Rallye Aïcha des Gazelles : 200 équipages participeront à l'édition 2024    Sahara marocain: Pedro Sanchez réitère la position de soutien de l'Espagne au plan d'autonomie    Rafales de vent : les usagers des routes appelés à faire preuve de prudence et de vigilance    bulletin d'alerte: Fortes rafales de vent avec chasse-poussières locales vendredi et samedi dans plusieurs provinces    Spanish PM Sanchez departs Morocco with no date set for Ceuta-Melilla customs reopening    DGSN : Le parc automobile fait peau neuve    Météo: les prévisions du jeudi 22 février    Morocco's International Agricultural Show excludes Israel amidst war on Gaza    Moroccan consumer prices dip, but core inflation rises in January    Addahre : "Les nouvelles adhésions marocaines au réseau mondial des villes apprenantes de l'UNESCO consacre "l'engagement ferme" du Royaume en faveur de l'éducation"    Séisme: Le Japon s'associe à l'UNESCO pour le développement des techniques de reconstruction au Maroc    Botola D1 / J20: Ce soir, MCO-CAYB, un duel de haute tension    Foot féminin / Qualif. JO 2024: Arrivée des Lionnes de l'Atlas à Tunis    La Cathédrale Sacré cœur, un édifice emblématique converti en levier du rayonnement culturel de Casablanca    Les bijoux berbères du Palais Royal à Doha    Dak'Art 2024. 5 artistes marocains à la Biennale de l'art africain contemporain    Coup d'envoi de l'année culturelle Qatar-Maroc 2024 avec l'exposition de bijoux berbères du Palais Royal    Interview avec Hajar Habi : « BookTube contribue à la démocratisation de la lecture »    L'Ivoirien Nincemon Fallé remporte le prix littéraire Voix d'Afriques 2024    CNN met les projecteurs sur l'artiste marocaine Amina Agueznay, lauréate d'un prix d'art contemporain africain    Le camerounais Moustapha Baidi Oumarou expose à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Entretien avec Badr Boukili, Directeur de Logicat Launch:Les enjeux des véhicules électriques et hybrides au Maroc
Publié dans L'opinion le 27 - 04 - 2023

Aider les professionnels à affiner leurs compétences en matière de diagnostic, de réparation et d'entretien des véhicules électriques, hybrides et PHEV, telle est l'ambition affichée par Logicat Launch et Grup Eina, leader européen de la formation et de l'innovation technologique pour le secteur de la réparation automobile, à travers un programme de formation, prévu du 22 au 25 mai sur plusieurs sites au Maroc dont Marrakech, Casablanca, Fès et Tanger. Explication avec Badr Boukili.
-Vous êtes au Maroc, en prélude du programme de formation et d'innovation technologique pour le secteur de la réparation automobile que vous comptez organiser au mois de mai.

Quels en sont les principaux objectifs ?

A travers ce programme de formation, nous voulons, dans un premier temps, mettre en avant le fonctionnement, la maintenance et la réparation des véhicules électriques et hybrides. L'objectif étant de sensibiliser nos professionnels de réparation aux particularités liées aux véhicules électriques, hybrides et PHEV. A noter que la formation sera axée sur 3 thématiques phares à savoir : Sécurité et risques électriques, Propulsion au véhicule et Batterie et recharge.

Comment se présente le secteur de ces types d'automobile (électriques, hybrides et PHEV) au Maroc par rapport à l'Union Européenne ? Quelles sont leurs particularités ?
Le marché des voitures électriques, hybrides et PHEV au Maroc se développe, mais il n'est pas aussi avancé que dans l'Union Européenne. Par contre, nous constatons qu'il y a de plus en plus de demande concernant ces types de véhicules. Elle se reflète via la cadence et la charge de travail de nos équipes commerciales.
D'autre part, l'Union Européenne a encouragé l'utilisation de véhicules électriques et à carburant de remplacement, avec diverses initiatives gouvernementales, telles que des incitatifs fiscaux, des subventions et des règlements plus stricts sur les émissions. Toutefois, on s'attend à ce que les deux régions connaissent une croissance du marché pour ces types de voitures au cours des prochaines années.
Notons que les moteurs électriques aident à économiser du carburant et à réduire les émissions de gaz d'échappement. Les véhicules hybrides rechargeables, également appelés PHEV (Plu in Hybrid Electric Vehicle), ont une batterie plus grande et peuvent être rechargés à partir d'une prise électrique externe.
Cela leur donne une autonomie électrique plus importante, ce qui réduit encore plus la consommation de carburant et les émissions de gaz d'échappement. En résumé, la particularité des véhicules électriques, hybrides et PHEV est qu'ils utilisent des sources d'énergie alternatives à l'essence et ont des avantages environnementaux et économiques significatifs par rapport aux véhicules à essence traditionnels.
-La problématique de l'entretien et de la réparation des composants électroniques et électriques de ces véhicules suppose-t-elle des formations adéquates ? Dans ces conditions, peut-on parler de garages spécialisés pour s'adapter à l'évolution du marché ?
Première difficulté, il faut trouver comment ouvrir le capot, tout est électronique, il n'y a pas de commande manuelle. Du coup, l'entretien et la réparation des composants électriques et électroniques de ces véhicules nécessitent en effet une formation adéquate. C'est parce que ces véhicules ont des composants et des technologies différents par rapport à l'essence et les véhicules diesel traditionnels.
Par conséquent, les techniciens et les mécaniciens doivent posséder des connaissances et une formation spécialisées dans les systèmes, les diagnostics et les procédures de réparation de ces véhicules. Il est également essentiel que les programmes de formation suivent les derniers développements et technologies dans l'industrie de la voiture électrique et hybride. Une formation adéquate peut aider à assurer que l'entretien et les réparations sont effectués correctement et en toute sécurité, ce qui est crucial pour la fiabilité et la sécurité de ces types de véhicules.
D'une manière générale, les garages et les mécaniciens peuvent se spécialiser dans l'entretien et la réparation de véhicules électriques et hybrides, afin de s'adapter à l'évolution du marché. Une formation et des connaissances spécialisées dans les systèmes, les diagnostics et les procédures de réparation de ces types de véhicules sont essentielles pour assurer un entretien et une réparation appropriés et sécuritaires, et pour répondre à la demande croissante d'entretien des voitures électriques et hybrides. Il est donc important pour l'industrie de s'adapter et pour les mécaniciens de recevoir une formation afin de demeurer concurrentiels et de répondre aux besoins des clients.

Le choix des sites concernés au Maroc que sont Marrakech, Casablanca, Fès et Tanger n'est pas fortuit. Que faut-il en déduire par cette démarche ?

Nous avons choisi ces villes car il y a plus de véhicules électriques. C'est un secteur qui connait une progression significative dans ces villes. Nous pensons qu'une telle formation pourra aider les professionnels à mieux s'armer pour faire face aux futurs enjeux de ces véhicules de nouvelle génération. Bien entendu, les autres villes du Royaumes ne seront pas oubliées. Nous y travaillons avec un programme détaillé et qui sera lancé très prochainement.

Quels sont les défis du marché de l'entretien et de la réparation automobile au Maroc ?
Que ça soit un véhicule électrique ou thermique les composants de ce dernier ont tellement évolué pour contenir plus d'éléments électroniques qu'il est devenu une nécessité d'avoir les formations adaptées ainsi que les outils d'entretien et de diagnostic sophistiqué pour suivre l'évolution du besoin en matière d'entretien et réparation. Il faut dire qu'il y a plusieurs défis dont, entre autres, la formation, les coûts, les pièces de rechange, les infrastructures, les normes et les réglementations.
Pour ces dernières, (normes et réglementations), elles s'appliquent aux véhicules électriques, hybrides et PHEV. Elles peuvent être évolutives et peuvent nécessiter des adaptations coûteuses de la part des entreprises pour se conformer.

Propos recueillis par Wolondouka SIDIBE
Bon à savoir
Concernant la société Logicat Launch, elle a été créée en 2018 à Montpellier, France, et s'inscrit dans une politique de proximité. Elle a inauguré son premier showroom à Casablanca en Janvier 2023. Elle se positionne comme une société spécialisée dans la distribution des équipements de garage automobile au Maroc et qui est désormais le principal distributeur des équipements de garage dédiés exclusivement aux professionnels d'automobile désireux d'améliorer leur quotidien, l'expérience de leurs clients et bien évidemment leurs chiffres d'affaires.
Quant à Evccat Maroc, pionnier des bornes de recharge pour voitures électriques, il entend répondre au besoin croissant du marché des véhicules électriques que ce soit pour particuliers ou professionnels, en leur proposant une large gamme de chargeurs compatibles avec tous les types de véhicules et surtout faciles à utiliser et permettant une recharge rapide et efficace. Pour ce qui du programme de formation, il y aura 3 sessions par jour.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.