Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    Une traversée de Dakar triomphale pour les Lions du Sénégal    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Artisanat à Fès. 42 MDH pour le développement des compétences    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Israël démolit des maisons palestiniennes près de Jérusalem    Proscrire la violence!    Festival des huîtres de Qualidia    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Records de chaleur battus aux Etats-Unis, mais la canicule touche à sa fin    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Crédit Agricole du Maroc : L'accompagnement du monde rural salué par les députés    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    Hervé Renard refuse la sélection des Pharaons    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    Le ministère de la Culture répertorie les bâtiments historiques    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    Corée du Nord. Un taux de participation aux votes de 99.98%    Voyants au vert pour Maroc Telecom    Accord de pêche. La flotte espagnole est de retour    Les prix des produits alimentaires en légère hausse, tirés par les légumes    Edito : Transport urbain dites-vous !    L'ONEE compte investir 51,6 milliards de dirhams entre 2019 et 2023    Le Maroc et la Jordanie résolus à développer leur partenariat stratégique    Tanger. 20 blessés à cause de l'écroulement d'un manège    La traite humaine nargue la loi 27-14    Mobilisation exceptionnelle pour lutter contre un vaste incendie au Portugal    Une approche qui n'est pas du goût de tous    Les atouts touristiques de la région de Dakhla-Oued Eddahab mis en avant à Prague    Bounedjah Le réveil magique de la machine à buts des Fennecs    Les tops et les flops de l'édition égyptienne    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    C'est parti pour la 6ème édition du Festival Al Haouz    Show haut en couleur de Hamid Bouchnak et Hatim Ammor au Festival international du raï    Débat à Essaouira sur le rôle des jeunes dans la préservation du patrimoine gnaoui    CAN 2021: Le Maroc face à la Mauritanie, Centrafrique et Burundi    Laâyoune : La célébration de la victoire algérienne vire au drame    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Visite au Maroc du chef du gouvernement espagnol
Madrid relève le caractère «stratégique» qu'il veut imprimer à ses relations avec le Maroc
Publié dans L'opinion le 19 - 01 - 2012

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, est arrivé mercredi à l'aéroport de Rabat-Salé, pour une visite officielle au Maroc, sa première dans un pays étranger depuis son investiture.
A son arrivée, M. Rajoy a été accueilli par le chef du gouvernement, M Abdelilah Benkirane, et le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi.
Après avoir passé en revue un détachement des Forces Royales Air qui rendait les honneurs, le chef du gouvernement espagnol a été salué par le wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaers, Hassan Amrani, l'ambassadeur de l'Espagne au Maroc, M. Alberto Navarro, ainsi que par d'autres personnalités civiles et militaires.
M. Mariano Rajoy est accompagné d'une délégation comprenant notamment la secrétaire d'Etat à la communication, Carmen Martinez Castro, et le chef de cabinet de la présidence du gouvernement, Jorje Moragas.
Le nouveau chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a réservé, à l'instar de ses prédécesseurs, au Maroc sa première visite officielle à l'étranger depuis son investiture.
La veille, mardi, le gouvernement espagnol a relevé le caractère «stratégique» qu'il veut imprimer à ses relations avec le Maroc à travers la visite officielle dans le Royaume, du chef de l'exécutif, Mariano Rajoy.
«Le premier déplacement à l'étranger du président du gouvernement, qui suit ainsi la tradition suivie par ses prédécesseurs, confirme le caractère stratégique que l'Espagne veut imprimer à ses relations avec le Maroc», souligne le secrétariat d'Etat espagnol à la communication dans un communiqué.
Cette visite répond également à l'intérêt que porte l'exécutif espagnol à la région, selon la même source.
Elle intervient dans «un contexte politique très particulier pour les deux pays: le Maroc étant engagé dans un processus de réforme politique de grande teneur qui a débuté avec la réforme de la Constitution et qui a été culminé avec les élections législatives du 25 novembre dernier, alors que l'arrivée en Espagne d'un nouveau gouvernement après les dernières élections législatives du 20 novembre est suivi avec grand intérêt au Maroc», souligne le communiqué.
«Cette visite officielle coïncide également avec l'entame des législatures respectivement au Maroc et en Espagne et offre de ce fait une excellente opportunité pour définir l'agenda bilatéral pour les prochaines années avec des échanges de visites et de contacts entre les deux gouvernements», affirme le secrétariat d'Etat espagnol à la communication, soulignant que le chef de l'exécutif profitera de ce déplacement pour exprimer le soutien de l'Espagne aux efforts démocratiques du Maroc.
Mariano Rajoy a l'occasion, au cours de cette visite, d'aborder avec ses interlocuteurs marocains les principaux sujets d'actualité politique aussi bien au niveau bilatéral qu'international.
Au niveau des relations bilatérales, la visite permet de définir les grandes lignes de l'action et de la coopération entre les deux gouvernements dans la perspective de la tenue d'une réunion de haut niveau et de mettre l'accent sur l'importance qu'accorde l'Espagne à l'augmentation du flux commercial, d'investissement et touristique avec le Maroc, indique la même source.
S'agissant des relations entre l'Union Européenne et le Maroc, le chef de l'exécutif réaffirme sa position selon laquelle «le Maroc est un partenaire clé de l'UE et que le statut avancé dont jouit le Maroc ouvre des opportunités avantageuses pour tous», souligne le communiqué.
Le chef du gouvernement Espagnol devait examiner avec son homologue marocain, Abdelilah Benkirane, «les principales questions d'actualité internationale particulièrement en Afrique du Nord et au Moyen Orient. Cet échange est particulièrement pertinent étant donné que le Maroc occupe le poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU», souligne en conclusion le secrétariat d'Etat espagnol à la communication.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.