cosumar: Mohammed Fikrat quitte le groupe, Amine Louali nouveau DG et Hicham Belmrah prend la présidence    Sahara: Le Conseil de sécurité fait confiance à Staffan de mistura pour relancer le processus politique    Energie : une chercheuse marocaine remporte le prix ENI Award 2020 en Italie    Prix de la culture amazighe 2020: Consécration de Brahim El Mazned    ALD Automotive Maroc fait son bilan et dévoile ses ambitions futures    Couture : maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Allemagne : Restrictions de voyage allégées pour les Marocains    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 octobre 2021 à 16H00    IMME : les professionnels sont optimistes    Audrey Azoulay reconduite pour un nouveau mandat à la tête de l'UNESCO    Fathallah Sijilmassi devient le premier directeur général de la commission de l'UA    Cumul des mandats: Nabila Rmili, un cas isolé?    La France livre au Maroc un Algérien lié à un attentat dans lequel deux touristes sont morts    Armes chimiques dans la guerre du Rif : un parti catalan appelle Madrid à dédommager le Maroc    Hausse importante des recettes douanières en 2021    Y A-T-IL UNE OPPOSITION DANS L'HEMICYCLE ?    La police espagnole démantèle un réseau terroriste algérien affilié à Daech    Afghanistan: Des explosions dans une mosquée chiite de Kandahar font au moins 32 morts et 53 blessés    Coronavirus. AstraZeneca met au point un traitement contre le Covid-19    Votre e-magazine « Attahadi » du vendredi 15 Octobre 2021    Israël: Le déplacement des ministres de la Défense et de l'Economie au Maroc confirmé    Laâyoune: Inauguration d'un hôpital de campagne anti-Coronavirus    DHJ-JSS au sommet de la 6ème journée    Mohamed Tazi: « Nous espérons drainer 1 milliard de plus de chiffre d'affaires en 2 ans »    Déconfinement culturel : WeCasablanca réveille son festival    L'Icesco lance à Rabat un laboratoire international de pensée et de littérature    L'Algérie a-t-elle tué ses propres soldats pour un casus belli avec le Maroc ?    Hitachi ABB Power Grids devient Hitachi Energy    L'eurodéputé danois Søren Gade souligne la nécessité de préserver les bonnes relations entre l'UE et le Maroc    Créée par l'association EMA : «Al Yarmouk», une nouvelle école de la deuxième chance à Nouaceur    L'ancien président américain Bill Clinton hospitalisé pour une septicémie    Prévisions météorologiques de ce vendredi    Joe Biden annonce de nouveaux dons de vaccins pour l'Afrique    Edito : Feu vert    Maroc: le pass sanitaire bientôt obligatoire dans les lieux publics ?    Football / IRT : En attendant l'élection d'un nouveau président, une commission provisoire pour combler le vide    Football : Hors jeu automatisé au Mondial Qatar 2022    L'Agence marocaine antidopage tient son 3ème Conseil d'administration    Pseudo-révélations sur un projet d'attaques en Algérie : pour Anouar Malek, «les services de Tebboune ont sombré dans le ridicule»    Fathallah Sijilmassi devient le premier directeur général de la Commission de l'UA    TIBU lance 3 initiatives à fort impact social    Halilhodzic tacle sèchement un journaliste marocain    Leeds, Naples et l'AS Rome sur Mazraoui    «Il faut résister à l'uniformisation de la musique de film»    Festival : le court métrage se dévoile à Kelaâ des Sraghna    «Sur les pas d'Ibnou Arabi» : Exposition de Loubaba Laalej à Dar Chrifa    «Ana Maghribi.a»: Lancement de la 8ème édition    Elim. Mondial 2022: les Lions de l'Atlas montent en puissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Médina de Casablanca
Un nouvel effondrement fait 3 morts et 7 blessés Constitution, sur Hautes instructions de SM le Roi, d'une commission de recensement des habitations menaçant ruine dans les médinas du pays
Publié dans L'opinion le 11 - 06 - 2012


Reloger les occupants des habitations appelées
à être réhabilitées ou détruites
A quelques trois semaines de l'effondrement qui avait coûté la vie à cinq personnes en médina intra muros (Sidi Fateh), une autre tragédie d'effondrement de maison de trois étages dans la médina de Casablanca a eu lieu samedi dernier en début de matinée vers 8h 15mn à Derb Maaizi, arrondissement Moulay Youssef, à quelques centaines de mètres de la Foire et de l'esplanade de la Grande Mosquée Hassan II. Le bilan est lourd: 3 morts, un père et sa fille et un gardien de voitures dont le parking est attenant à la maison. On compte aussi 7 blessés tirés de sous les décombres dont deux dans un état grave victimes de traumatisme crânien ont été évacués au Centre hospitalier Ibn Rochd. Les cinq autres victimes souffrant de blessures moins graves ont été hospitalisées à l'hôpital Moulay Youssef.
A la suite de ce nouvel effondrement, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, a donné Ses Hautes instructions pour la constitution d'une commission devant procéder à un recensement exhaustif des habitations menaçant ruine à Casablanca et dans d'autres médinas du Royaume.
Sa Majesté le Roi a également ordonné de donner la priorité au traitement de ces situations en prenant les dispositions urgentes et nécessaires pour reloger les occupants de ces habitations appelées à être réhabilitées ou détruites.
Par ailleurs, SM le Roi, que Dieu L'assiste, a donné Ses Hautes directives au ministre de l'Intérieur pour superviser les cérémonies d'enterrement des victimes et la prise en charge des personnes blessées.
Un programme d'urgence
pour reloger les occupants
des habitations
menaçant ruine
La commission de recensement des habitations menaçant ruine a été,en effet, constituée et a tenu, samedi soir, une réunion présidée par le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.
Dans une déclaration à la presse à l'issue de cette réunion, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a souligné que le gouvernement, tout en exprimant ses condoléances aux familles des victimes de douloureux accident, a décidé de lancer une opération de recensement précis et exhaustif de l'ensemble des habitations menaçant ruine. «Le gouvernement a également décidé de lancer un programme d'urgence pour reloger les occupants de ces habitations et de mobiliser les fonds nécessaires à cette opération», a-t-il ajouté.
Il a été également décidé que la commission, présidée par le Chef du gouvernement et constituée des principaux secteurs concernés, reste en réunion pour suivre ce dossier, a indiqué M. El Khalfi.
Au début de la réunion, M. Benkirane a souligné la nécessité de mettre en place les procédures et les mesures d'urgence pour examiner la situation des habitations menaçant ruine et donner la priorité à ces habitants en vue de sauver leur vie.
Ont pris part à cette réunion, notamment le ministre d'Etat, Abdellah Baha, le ministre de l'Intérieur, Mohand Laenser, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Charki Draiss, et le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances chargé du budget, Idriss Azami Al Idrissi.
20 ans de piétinement du projet de l'Avenue Royale conçu pour relier la Mosquée Hassan II au centre de la ville en relogeant les habitants
de la médina
Signalons que le cas des maisons de derb Maizi à Vasablanca est particulier car il s'agit d'un tissu très vétuste construit de matériaux précaire et taudifié du fait de la forte densité. D'autre part, ce quartier fait partie, avec tout un secteur de la médina extra-muros, du projet de l'Avenue Royale dont l'idée remonte à la construction de la Mosquée Hassan II inaugurée en 1993. C'est à la veille de l'inauguration de la Mosquée, soit en 1992, que les travaux de déménagement des ménages des quartiers de la médina, dont derb Es-Sofi en premier, avaient commencé sous la houlette de la Société nationale de développement et d'aménagement communal (SONADAC) pour laisser la place à l'aménagement de l'Avenue Royale. Cela fait donc vingt ans que le projet de l'avenue Royale a été lancé sans s'achever jusqu'à présent. Sachant que le projet prévoit encore, d'après un recensement de 2008, le relogement de près de 9.000 ménages dans des logements sociaux, des appartements sur la périphérie de la ville comme ce fut le cas pour les familles relogées dans Tacharouk et le grand quartier Nassim tout au long des années quatre-vingt-dix. Si le projet de l'Avenue Royale conçu pour relier la Grande Mosquée Hassan II et le centre de la ville piétine pour son volet social depuis vingt ans sans voir le bout du tunnel, par contre des projets plus récents, économiques et touristiques, comme la Marina sont à un stade très avancée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.