Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La conception du bonheur chez Aristote
Publié dans L'opinion le 21 - 09 - 2012

L'ouvrage de Jean Vanier « Le goût du bonheur » paru aux Editions Presses de la Renaissance, à Paris en 2000, est consacré à la réflexion sur le bonheur d'un sage et grand philosophe grec à savoir : Aristote, émises il y a plus de 2400 ans et qui trouvent encore leur actualité, leur fiabilité et leur utilité dans notre monde moderne.
Rappelons avant d'entamer notre compte rendu-analyse que Jean Vanier, né en 1928, est docteur en philosophie et auteur d'une thèse sur Aristote qu'il a soutenu en 1962 à Paris sous le titre : « Le bonheur, principe et fin de la morale aristolicienne ». Vanier est de nationalité canadienne.
De prime abord, l'auteur observe que l'ambition primordiale de l'homme en ce bas-monde est d'atteindre le bonheur, de vivre dans la paix et le bien-être physique et moral. A ce propos, Aristote (né en 384 avant J.C., mort en 322 avant J.C.) a réfléchi à cette grande question à partir de ses observations continuelles des comportements humains et à partir de son expérience personnelle. Pour lui, ce qui fait la différence entre l'homme et l'animal, c'est que le premier est capable de maîtriser sa vie. La question primordiale pour Aristote, que nous devons nous poser à nous-mêmes :
« Que voulons-nous vraiment ? Car « la morale d'Aristote demande un travail sur soi ». Elle nous invite à identifier nos désirs les plus profonds en nous-mêmes et à nous intégrer pleinement dans la vie de la cité, c'est pourquoi Aristote donne une grande importance à l'amitié, et à la participation de la vie publique.
« Sans amis, personne ne choisirait de vivre ». Pour Aristote, l'homme ne peut s'accomplir vraiment qu'au milieu de son environnement social. En plus, cet accomplissement réside dans la recherche de la vérité, ensuite, lutter contre le message et l'illusion à défendre la justice et à participer à l'édification d'une société humaine.
Remarquons qu'Aristote rompt avec l'idéalisme de Platon, il se penche plutôt sur une observation minutieuse de la réalité. Le grand poète italien Dante le surnommait « le maître de ceux qui savent ». En outre, Aristote s'est intéressé aux domaines artistiques (musique, rhétorique, théâtre) et aux domaines scientifiques (physique, biologie, cosmologie). Par ailleurs, il s'est attelé à la réflexion fondamentale sur l'éthique et la politique.
Pour Aristote, l'homme doit donner un sens à sa vie, ce sens réside dans la recherche du bien en toutes choses. A titre d'exemple, nous étudions pour obtenir un diplôme qui , à son tour, nous permettra d'avoir un travail... L'essentiel est que nous sachions ce que nous voulons de nos activités, ce que nous voulons de la vie, ce que nous voulons être dans la société et que nous soyons responsables de notre vie. Aristote nous incite à être pleinement humain car pour lui la morale est une science pratique, car elle doit parvenir à un choix concret de la vie.
Pour lui, la morale ne se limite pas au domaine abstrait.
A la page 28 de son livre, Jean Vanier remarque : « Le désir du bonheur est à la clé de voûte du comportement humain, observe Aristote. La finalité de toutes nos finalités. Ce qui fait que sa morale est aussi une morale de bonheur ». C'est pourquoi l'homme doit éviter tout comportement gouverné par la peur et la culpabilité car ces deux sentiments détruisent sûrement le bonheur. Mais cette notion diffère d'un homme à l'autre : certains trouvent leur bonheur dans la richesse, l'honneur, les biens matériels, la santé, les voyages, les rencontres agréables, la mode, etc...
Cependant, Aristote affirme que les gens cultivés cherchent leur bonheur dans les honneurs. « Plus on accomplit des choses nobles, plus on est tenté par l'admiration des autres ». p. 34
Notons que le livre de Jean Vanier : « Le goût du bonheur » est une véritable référence pour l'homme moderne afin qu'il mène une vie sociale utile basée sur la conception aristolicienne, du bonheur, qui reste d'actualité malgré plus de vingt-quatre siècles de sa rédaction, car la morale d'Aristote éclaire efficacement notre comportement sociale et nos actions futures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.