Marhaba 2021: le roi Mohammed VI demande un dispositif spécial d'accompagnement    L'Algérie retire l'accréditation à France 24    Blue Origin. Un milliardaire a déboursé 28 millions de dollars pour être avec Jeff Bezos    Le Raja s'incline contre Berkane et perd du terrain pour la première place    Djokovic-Tsitsipas: les meilleurs moments de la finale (VIDEO)    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Hamid Fettah, nouveau coordinateur de l'Istiqlal à Fès    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Botola / HUSA-WAC (3-5) : Un match renversant au score renversé !    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ciné-Plume: François Truffaut : une vie , une oeuvre
Publié dans L'opinion le 03 - 05 - 2014

Le cinéaste français François Truffaut est mort il y a 30 ans d'un cancer du cerveau. Il n'avait que 52 ans quand il a disparu laissant derrière lui une oeuvre riche et controversée. Certains y voyaient un véritable auteur tandis que d'autres considéraient ses films comme des œuvres banales sans grande prétention. Il reste néanmoins un critique acerbe qui a alimenté plus qu'une tribune avec un style fortement distingué. Le journal «Le monde», dans un hors-série portant le n°21(mai-juin 2014), a tenu à rendre hommage à ce cinéaste original, disparu à la fleur de l'age, en évoquant son parcours, ses films, et en relatant les témoignages de ses amis et proches mais aussi de ses détracteurs.
Évoquer la vie et le parcours de François Truffaut, c'est un peu revenir sur ses amours d'enfance et d'adolescence sur plusieurs plans en particulier sur le plan de son amour indéniable du cinéma qu'il a découvert très tôt, trop tôt même, puisqu'il a sacrifié ses études au profit des films. Ce ne fut pas une peine perdue puisqu'il est devenu critique de cinéma puis cinéaste important dans son pays. Ses films continuent jusqu'à ce jour d'être programmés à l'occasion de festivals, rétrospectives, et autres hommages à titre posthume. Par attachement à la personne hors du commun ou par nostalgie aux thèmes de ses films, on a toujours plaisir à renouer avec Truffaut, éloquent parleur ou fin critique se servant du cinéma pour élargir son champ d'expression. On retient l'image d'un homme sincère, franc, voire même blessant parfois au risque de choquer ses interlocuteurs. Ses films sont restés une traduction objective de ses idées et points de vus sur toutes les composantes de la vie. Il n'y avait pas de sujets tabous chez ce cinéaste qui réalise un film comme il écrit un article. Et pourtant, il en a réalisé un bon nombre comme il en a écrit des volumes d'articles objets de livres ou laissées épars dans différentes tribunes, de «Arts» aux «Cahiers du cinéma». Critique prolifique, François Truffaut était capable de convaincre et faire l'éloge des cinéastes les moins doués par simple sympathie aux auteurs comme il surprenait par ses volte-face imprévisibles réduisant à néant les grands noms de l'écran. C'était son caractère contradictoire de nager à contre-courant au risque de perdre ses amis... à jamais. Ce fut le cas avec le célébrissime Jean-Luc Godard, ami et fidèle compagnon depuis «Les cahiers», devenu un ennemi juré jusqu'à sa mort survenue prématurément en 1984. Les lettres échangées entre les antagonistes, reprises avec ferveur par la publication du «Monde», relèvent aujourd'hui de l'anthologie littéraire. Jamais autant d'injure et de haine n'ont été aussi largement déployées entre des cinéastes connus et respectés de tous. Et ce dans un style d'écriture agréablement pédant. Les vérités évoquées de part et d'autres évoquaient l'état d'esprit de deux intellectuels imbus de cinéma. A part le témoignage de Godard, singulier mais tout aussi sincère, les autres témoignages à l'encontre de Truffaut, émanant de ses amis, acteurs, cinéastes ou critiques, notamment Catherine Deneuve, Gilles Jacob, Jean-Pierre Léaud, Gérard Depardieu, Serge Daney, Steven Spielberg, Jacques Rivette, Jean-Louis Bory, ou même Jean Renoir, vont presque dans le même sens, insistant sur les qualités humaines de l'homme et la sincérité de ses propos. Les films de François Truffaut ne sont que la traduction de ce caractère.
Biographie sélective
Né d'un père qu'il n'a pas connu et d'une mère distante, François Truffaut vit une enfance difficile. L'école ne le passionnant pas, il préfère passer son temps dans les salles obscures ou le nez dans les bouquins. Adepte de l'école buissonnière, le jeune homme sombre dans la délinquance et peine à trouver sa vocation. A vingt ans, il s'engage dans l'armée mais regrette vite son choix. Incarcéré pour désertion, il est marqué par sa rencontre avec André Bazin, un critique de cinéma, qui voit en lui un fort potentiel. Ce dernier décide alors de le prendre sous son aile et permet à son poulain d'intégrer la rédaction des Cahiers du cinéma. Au sein d'une équipe de jeunes journalistes enthousiastes, François Truffaut est comme un poisson dans l'eau. Son nouveau travail lui permet d'extérioriser sa rage de vivre dans des critiques dont l'avis tranché bouscule très vite les institutions académiques cinématographiques (il est notamment un féroce opposant de cinéastes comme Claude Autant-Lara ou encore René Clair). Il ne tarde pas à obtenir une certaine notoriété et participe à l'émancipation d'un cinéma d'un nouveau genre, plus libre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.