Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    Soutien constant et fort à la cause marocaine    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    L'Opinion : Les légendes ne meurent jamais    Belle opération de la Marine royale à Nador    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Covid-19 : Des vaccins «made in Morocco» vont approvisionner l'Afrique subsaharienne et le Maghreb    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 26 novembre    Culture : Un Show solo de Mohamed Abouelouakar à L'Atelier 21    CIH Bank améliore son PNB de 13,2% à fin septembre    Microsoft : La cybercriminalité coûte à l'Afrique plus de 4 billions USD par an    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    L'Unesco et l'Association mondiale des éditeurs de presse s'unissent en faveur de la survie des médias    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Sidaction Maroc 2020 : lancement de la campagne à partir du 1er décembre    « Les parents tortionnaires ont souvent des antécédents de maltraitance »    Holmarcom & A.P. Moller Capital s'allient pour l'Afrique    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    NBA: Indianapolis renonce au All-Star Game 2021    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    Le Roi, Amir Al Mouminine, se recueille sur la tombe de Feu le Roi Hassan II    MAROC-MAURITANIE : L'AXE CONSTRUCTIF    Madrid fait craquer l'Inter Milan, le Bayern et City qualifiés, Liverpool à la ramasse    Alerte météo : Pluie, neige et grand froid    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    La Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain saisit l'ONU et le HCDH pour condamner les actions du «polisario»    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Neta Elkayam revisite avec brio les chansons judéo-marocaines    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 26 novembre    PJD: Itimad Zahidi accuse la direction du parti de « mensonge »    Décès de Maradona: l'UEFA a fait une annonce    La Colombie commémore l'anniversaire de l'accord de paix avec les FARC sur fond de divisions et de violence    La Suède demande à l'Iran d'annuler l'exécution d' un scientifique irano-suédois    Musée Mohammed VI: L' art de découvrir Rabat autrement    Message du roi Mohammed VI au président du Suriname    Grande manifestation des marocains à Tarragone pour dénoncer les actes criminels du "polisario"    Yto Berrada expose au Mathaf de Doha    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Santé-Virus Zika: L'OMS annonce une réunion d'urgence le 1er février
Publié dans L'opinion le 30 - 01 - 2016

L'OMS a annoncé jeudi une réunion d'urgence le 1er février sur l'épidémie de Zika, soupçonnée de provoquer de graves malformations congénitales, alors que le virus se propage "de manière explosive" sur le continent américain, avec 3 à 4 millions de cas attendus cette année.
Inquiète de "la possibilité d'une propagation au niveau international" et face à une "association probable de l'infection avec des malformations congénitales et des syndromes neurologiques", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a convoqué un comité d'urgence pour le 1er février afin de décider si l'épidémie constituait "une urgence de santé publique de portée internationale".
"Le virus a été détecté l'an dernier dans la région des Amériques, où il se propage de manière explosive. Le niveau d'alerte est extrêmement élevé", a déclaré à Genève la directrice de l'OMS, Margaret Chan.
Déjà, la France, le Canada ont fait état jeudi de cas de voyageurs ayant contracté le virus pendant des séjours dans des zones touchées par cet agent infectieux à l'étranger. Aucun des patients n'a présenté de forme grave de l'infection, ont cependant précisé les autorités des deux pays.
Trois personnes à New York, dont une femme enceinte, ont aussi été infectées par le virus lors d'un voyage dans un pays touché, ont annoncé les autorités sanitaires de la plus grande ville américaine.
L'agence spécialisée des Nations unies est particulièrement préoccupée en raison du "manque d'immunité" des populations "dans les régions nouvellement infectées" et "de l'absence de vaccins, de traitements spécifiques et de tests de diagnostic rapides".
Pour ce qui est d'un vaccin, il n'y en aura probablement pas de sûr et efficace contre le virus avant plusieurs années, a estimé le directeur de l'Institut américain des allergies et maladies infectieuses, le Dr Anthony Fauci, même si les recherches semblent prometteuses.
La directrice de l'OMS a par ailleurs souligné que "la situation découlant d'El Nino (phénomène climatique particulièrement puissant depuis 2015 et qui favorise le réchauffement climatique) devrait cette année accroître le nombre des moustiques".
Comme la dengue et le chikungunya, le Zika, qui tire son nom d'une forêt en Ouganda où il a été repéré pour la première fois en 1947, se transmet par une piqûre de moustique du genre Aedes aegypti ou Aedes albopictus (moustique tigre).
1,5 million de cas au Brésil
"Des épidémies majeures peuvent se produire dans des villes à l'échelle mondiale", a alerté l'OMS sur son compte Twitter.
Par ailleurs, deux cas d'infection par le Zika laissent penser qu'une transmission par contacts sexuels serait possible, a indiqué une haute responsable sanitaire américaine.
De tels cas "rendent biologiquement plausible une transmission par contacts sexuels mais la science est très claire à ce stade, à savoir que le virus Zika se transmet essentiellement par la piqûre d'un moustique infecté", a souligné la Dr Anne Schuchat, directrice adjointe des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).
En Amérique latine, le pays le plus touché par le Zika est le Brésil, avec environ 1,5 million de cas, selon l'OMS. Jeudi, le Honduras a annoncé avoir enregistré plus de 1.000 cas de Zika depuis décembre.
"On peut s'attendre à trois à quatre millions de cas" sur le continent américain, a déclaré à Genève un responsable de l'OMS pour cette région, Marcos Espinal.
Ces chiffres devraient être atteints sur une période d'un an, mais l'OMS estime que l'épidémie reste largement sous-évaluée car la majorité des cas sont bénins.
Même si le lien causal direct entre virus et complications, comme la microcéphalie et le syndrome de Guillain-Barré, n'a pour le moment pas été établi, il a été recommandé aux femmes de ne pas tomber enceintes dans plusieurs pays et territoires tels que la Colombie, le Salvador, l'Equateur, le Brésil, la Jamaïque et Porto Rico.
Aux Etats-Unis, les Instituts nationaux américains de la santé (NIH), ont indiqué sur la foi d'une étude que le virus pourrait se propager le long des côtes est et ouest des Etats-Unis pendant les mois chauds, et atteindre même le Midwest.
Et deux compagnies aériennes d'Amérique latine, dont la plus importante, Latam, et Sky, ont proposé de rembourser les femmes enceintes ayant acheté des billets vers des zones touchées par le virus.
Des décisions similaires avaient été annoncées mercredi par les compagnies américaines Delta et American Airlines.
A l'OMS, la prudence reste de mise. "Nous ne savons pas si ce virus peut franchir la barrière du placenta", a relevé M. Espinal. Et le Dr Bruce Aylward, numéro deux à l'OMS, a expliqué aux médias que l'organisation ne pouvait pas recommander aux femmes de ne pas tomber enceinte car il s'agissait d'un choix personnel.
Si les syndromes sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures), chez les femmes enceintes le Zika peut être transmis au foetus et entraîner des malformations congénitales, telles que la microcéphalie, une diminution du périmètre crânien qui altère le développement intellectuel, voire cause la mort.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.