Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    CNOM : "Génétique et sport : l'impact de l'hérédité sur la performance sportive"    MCA-WAC (1-1) : Le Wydad victime de la VAR, de l'arbitre et de la CAF    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    Affaire Ghali : la plainte du Club des avocats transmise au parquet de l'Audiencia Nacional    Hirak: Les Algériens dans la rue malgré la répression    Manifestation à Casablanca après la prière du vendredi en solidarité avec la Palestine    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Maroc/Covid-19: le bilan de ce vendredi 14 mai    La crise des réfugiés rohingyas «ne doit pas tomber dans l'oubli», selon le HCR    La COP26 se tiendra en présentiel à Glasgow (président)    Agadir : interpellation d'un individu pour publication d'un contenu violent    En vertu d'arrêtés conjoints publiés au BO, des sociétés étrangères autorisées à créer des fermes aquacoles à Dakhla    Masters 1000 de Rome: Nadal bat Zverev et se qualifie en demi-finales    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Maroc : Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire    Changement d'heure: voici quand le Maroc va repasser à GMT+1    Un joueur du Real en isolement    Un séparatiste du «Polisario» lance un appel au meurtre visant des policiers marocains    Santé connectée: A consommer avec modération !    Transport maritime: programmation d'une liaison spéciale entre Tanger et Algésiras    L'antitrust italien inflige une amende de 102 millions d'euros à Google    Les Casablancais retrouvent l'historique Parc de la Ligue Arabe (Reportage)    Covid-19 : l'OMS appelle à renoncer à vacciner les enfants pour donner les doses aux pays défavorisés    Podcast: Punk, en toute transparence    Réseaux sociaux: 84% des marocains utilisent WhatsApp en 2021    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Japon : l'état d'urgence élargi face à la pandémie    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Météo Maroc: temps assez stable sur une majeure partie du pays ce vendredi    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    Fermeture des salles de cinéma : Les exploitants lancent un appel au ministre El Ferdaous    Livre. Danse avec les riches    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Premier traité mondial contre la pêche illicite : Le Maroc pas encore adhérent
Publié dans L'opinion le 10 - 06 - 2016

Un accord international révolutionnaire visant à lutter contre la pêche illégale est entré en vigueur depuis le 5 de ce mois de juin. Il s'agit de l'accord relatif aux mesures du ressort de l'État du port visant à prévenir, contrecarrer et éliminer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée. Approuvé par la Conférence de la FAO en 2009, ce traité est qualifié comme étant le premier traité international contraignant qui porte expressément sur la pêche interdite.
Trente (30) pays y adhèrent actuellement, mais, là c'est une surprise, le Maroc ne fait pas encore partie à ces Etats, sachant qu'il perd chaque année des milliards de dirhams à cause de la pêche illicite non déclarée et non réglementée. Ce qui contribue à alourdir sa balance commerciale. « ...Nous invitons les gouvernements qui ne l'ont pas encore fait à se joindre à cet effort collectif destiné à mettre un terme à la pêche illégale et à assurer la survie de nos ressources marines », lance José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO.
Ainsi, en vertu de cet accord, les pays signataires sont tenus de mettre en place un certain nombre de mesures dans leurs ports. Ces mesures auront pour objectif de détecter la pêche illégale, d'empêcher que le poisson pêché illégalement soit déchargé et vendu et d'assurer le partage des informations concernant les navires peu scrupuleux à l'échelle mondiale.
Cela implique que les navires de pêche étrangers souhaitant entrer dans un port devront demander une autorisation au préalable et fournir des informations précises sur leurs identités, leurs activités et sur le poisson dont ils disposent à bord. Les débarquements ne seront envisageables que dans les ports désignés, spécialement équipés pour procéder à des inspections de manière efficace.
De même, les navires suspectés d'être impliqués dans des activités de pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) se verront refuser catégoriquement l'entrée dans un port - ou seront uniquement autorisés à y entrer à des fins d'inspection. Le déchargement de poisson, le ravitaillement en carburant ou encore le réapprovisionnement pourront également leur être refusés.
L'accord stipule, par ailleurs, que les navires autorisés à entrer dans les ports pourront faire l'objet d'inspections qui seront menées selon une série de normes communes. Ces navires devront prouver qu'ils sont autorisés à pêcher par le pays dont ils battent le pavillon et qu'ils possèdent les autorisations nécessaires des pays correspondants aux eaux dans lesquels ils naviguent. Si ce n'est pas le cas ou si les inspections révèlent une activité de pêche INN, les navires se verront refuser tout accès ultérieur aux ports et seront signalés comme contrevenants.
Une fois qu'un navire a été interdit d'accès ou que les inspections ont révélé des problèmes, les parties doivent transmettre cette information au pays d'enregistrement du navire et en informer les autres membres du traité, ainsi que les responsables portuaires des pays voisins.
La navigation sans autorisation appropriée, la pêche des espèces protégées, l'utilisation d'équipements interdits ou le non-respect des quotas de pêche figurent parmi les activités INN les plus fréquentes.
De telles pratiques compromettent les efforts visant à gérer la pêche marine de manière responsable, nuisent à sa productivité et dans certains cas contribuent fortement à sa disparition.
Par conséquent, les mesures du ressort de l'Etat du port figurent parmi les moyens les plus efficaces - et les plus rentables - de lutter contre la pêche INN.
Ce traité offre un outil précieux à la communauté internationale pour réaliser les objectifs de l'Agenda de développement durable pour 2030, qui cible la conservation et l'utilisation durable des océans et porte spécifiquement sur la pêche INN, estime la FAO
Actuellement, les pays signataires de cet accord sont les suivantes: l'Australie, la Barbade, le Chili, le Costa Rica, Cuba, la Dominique, l'Union européenne (en tant qu'organisation membre), le Gabon, le Guyana, la Guinée, l'Islande, l'île Maurice, le Mozambique, la Birmanie, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, Oman, les Palaos, la République de Corée, Saint-Christophe-et-Niévès, les Seychelles, la Somalie, l'Afrique du Sud, le Sri Lanka, le Soudan, la Thaïlande, les îles Tonga, les Etats-Unis d'Amérique, l'Uruguay et le Vanuatu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.