Environnement des affaires: ce qu'il faut retenir de la politique nationale 2021-2025    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    Météo: le temps prévu ce jeudi 6 mai au Maroc    Coupe du Trône: les Faraouis font tomber le Raja en demi-finales (VIDEO)    Afrique du Sud : M. Youssef Amrani présente dans un panel la perspective marocaine d'une diplomatie post-covid    Coupe du Trône: le Wydad bat le Chabab Mohammédia et file en finale (VIDEO)    L'avenir de Mohamed Ihattaren, entre PSV et tanière des Lions ?    Classement mondial de la bonne gouvernance : Le Maroc 61e mondial et 4e en Afrique    Chelsea-Real (2-0) : Les Blues se hissent vers Manchester City en finale de la LDC !    Cette semaine en Liga...    Liberté sous caution pour Bouhlel et son acolyte ?    Cinéma/Maroc : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    Le Maroc et la Serbie veulent renforcer davantage leurs relations économiques    La terre a tremblé dans la région de Ouarzazate    Affaire Brahim Ghali: les Marocains d'Espagne se mobilisent    Le Maroc dans le Groupe B    Concours «Street Art Casablanca»    LA BAD APPUIE LE MAROC AVEC PRÈS D'UN MILLION DE DOLLARS    Le plaidoyer du Maroc pour une OMC plus efficace    Mahrez envoie Manchester City en finale    Le Djibouti réitère son attachement «résolu et constant» à l'intégrité territoriale du Maroc    Nizar Baraka : "Il est temps de revoir la répartition des richesses"    Covid-19/Maroc : 5 décès et 371 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    AGROALIMENTAIRE/Agropoles: des plateformes intégrées avec des incitations pour les investisseurs    Madrid: Manifestation massive devant l'Audience Nationale pour réclamer l'arrestation du dénommé Brahim Ghali    Ce qu'il faut retenir des études relatives au développement du cannabis    USA: Facebook maintient l'interdiction du compte de Donald Trump    La Bourse de Casablanca clôture dans le vert    Le 11ème Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes se déroulera du 25 au 28 mai    Quand la pandémie pérennise son lexique dans la langue française    Le dirham devrait s'apprécier face au dollar de 0,1%    « Mon histoire avec les médicaments », une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 1]    Hôtellerie : l'Israélien Fattal lorgne le Maroc    Ramadan/Tanger: un restaurant sert un Ftour express, couvre-feu oblige (reportage)    Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Nuits ramadanesques : Le groupe Tarwa N-Tiniri se produira le 6 mai    Coupe du Trône: voici le premier qualifié au dernier carré (VIDEO)    Le Premier secrétaire de l'USFP s'entretient avec l'ambassadeur du Pakistan au Maroc    Covid-19: deux cas du variant indien détectés en Espagne    Au Musée Reina Sofia à Madrid : «Trilogie marocaine : 1950-2020»    Jazz au Maroc: vivement le live !    Santé : Des médecins cubains au Maroc ?    Simplification des procédures administratives : La CMR se conforme à la nouvelle loi    Covid-19 : Deux cas du variant indien détectés en Espagne    Ministère: Près de 4 millions d'Espagnols au chômage    Maroc/météo : Nuages instables sur plusieurs régions avec des averses par endroits, ce mercredi 5 mai    Bill et Melinda Gates continueront à gérer ensemble leur fondation après leur divorce    Le leader de Podemos, Pablo Iglesias, se retire de la vie politique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU s'alarme du vieillissement de la population mondiale : Les personnes âgées de plus de 65 ans en hausse rapide
Publié dans L'opinion le 07 - 04 - 2017

Le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification a entamé en ce début de semaine la campagne de reproduction du brochet et de repeuplement des lacs et retenues d'eaux appropriés aux alvins et poissons de brochets, notamment le lac d'Afenourir considéré comme une zone humide classée « site RAMSAR » qui a fait l'objet, l'an dernier, d'un grave desséchement complet qui s'est catastrophiquement soldé par la mort de poissons et par la destruction de l'habitat des oiseaux migrateurs et entre autres, surtout, les oiseaux d'eau.
Cette campagne de repeuplement vise à faire preuve du maintien de l'engagement du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification à restaurer l'équilibre ichtyologique par le déversement d'alevins et des poissons adultes géniteurs au niveau de tous les lacs et retenues d'eaux du Royaume, en général, et du Moyen Atlas, en particulier.
Dans cette optique en effet, le Centre National d'Hydrobiologie et de Pisciculture relevant du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification à Azrou a procédé cette semaine à l'empoissonnement de plusieurs lacs du Moyen Atlas, et ce, en procédant au déversement de 200.000 larves de Brochet respectivement au Lac Tifounassine, à Aguelmame Sidi Ali, au Lac Ifrah, Lac Ouiouane et à Aguelmame Azigza, en plus de 120.000 alvins de Brochet au Lac Ifer et 180.000 alvins et 130 brochets géniteurs au Lac Afenourir, soit un total d'un million trois cent mille alvins et 130 géniteurs de Brochets.
Situé au coeur Moyen Atlas Central à 1798 mètres d'altitude au beau milieu du Parc National d'Ifrane, le lac de montagne d'Afenourir est caractérisé par son importante superficie et sa très faible profondeur. Il est situé dans une dépression karstique à fond plat remplie de basaltes et de dépôts fins. Le lac en lui-même possède une superficie maximale de 125 ha, mais la zone humide se poursuit par une pelouse humide qui entoure le lac.
On dénombre, au lac d'Afenourir, 31 espèces d'oiseaux aquatiques. Parmi ces espèces, au moins trois sont considérées comme sédentaires, donc nicheuses au lac d'Afenourir à connaître : le grèbe à cou noir (Podicepsnigricollis), le tadorne casarca et la foulque à crête. Le site abrite au moins trois espèces végétales rares ou à distribution localisée au Maroc que sont :Persicarialapathifolia, Damasonium alisma et Juncusinflexus.
La flore aquatique est très envahissante au lac d'Afenourir (Charasp, Cladophorasp, Damasonium alisma, Myriophyllumspicatum, Potamogetonsp., Ranunculussp. gpeaquatilis ); elle forme un tapis continu vers les bords et au niveau de certains hauts fonds. D'autres plantes rares ou à distribution localisée existent dans l'étang (Glyceriafluitans, Junchusbufonius, J. inflexus, J. articulatus, Persicarialapathifolia, Scirpuslacustris, Veronica beccabunga).
Aussi, la Faune invertébrée y est très abondante (surtout les Vers, les Insectes et les Crustacés...), et bien diversifiée, mais sans espèce particulière sur le plan biogéographique.
Des espèces de poissons ont été introduites avant le classement du site dans la liste "RAMSAR" : la Tanche, le Gardon et le Brochet, ce dernier étant encore entretenu (par déversement d'alevins).
Comme herpétofaune, citons la Couleuvre vipérine (sujet de grande taille collecté) et la forte abondance de grenouilles.
Les oiseaux donnent à cet étang un certain intérêt qui encourage à le maintenir comme site RAMSAR. Les dernières visites y ont montré au moins dix espèces estivantes : le Colvert (200), le Casarca (30), la Foulque macroule (500), la Foulque à crête (4), le Grèbe castagneux (70) et le Grèbe à cou noir (2-4 indi.) sont nicheurs, alors que certains échassiers (Cigogne blanche, Echasse, Héron cendré...) y trouvent une nourriture abondante. Signalons enfin la présence pendant l'été de l'Ibis chauve (un individu se nourrissant sur le bord, puis sur un îlot).
C'est pratiquement le site moyen-atlasique le plus important pour l'hivernage d'oiseaux d'eau, malgré l'effectif relativement faible qu'il héberge (comparé aux autres sites RAMSAR du Maroc). 26 espèces y ont été notées et l'effectif maximum absolu enregistré est de 4700 oiseaux, essentiellement des Ansériformes, avec des pics de 3000 siffleurs, 900 milouins, 400 casarcas et 300 chipeaux, sans oublier le Colvert, le Souchet, le Morillon, le Pilet... Les deux espèces de Foulques y sont régulières, totalisant plus du millier, dont quelque 10-20 foulques à crête. Parmi les Grèbes, le Grèbe castagneux et le Grèbe à cou noir enregistrent 40-60 individus chacun. Les échassiers sont relativement peu abondants, bien que plusieurs espèces aient été observées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.