Maroc : La mise en œuvre des recommandations la Cour des comptes suivie grâce à une plateforme    Covid-19 : Les Marocains appelés à renforcer leur immunité collective    France : Borne entretient le suspense    Agadir : évaluation de la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    ONU: la Marocaine Najat Rochdi nommée Envoyée spéciale adjointe pour la Syrie    Botola Pro D1: le Wydad sacré champion du Maroc 2022    Grand prix de Tunis de para-athlétisme : Le Maroc totalise 11 médailles, dont 6 en or    Egtpte : Zamalek annonce le départ de Bencharki    « Art à Porter » à la galerie Marsam    «Sahran Lil» en collaboration avec Universal Music MENA    Le Festival de Fès de la Culture Soufie de retour en présentiel    Ateliers / Rabat : Modalités de fixation du prix de vente des médicaments    Bonne gouvernance et gestion locale : la nouvelle méthode Laftit    Mohamed Benchaâboun : « Le Maroc restera engagé pour la réalisation des objectifs conjoints de la TICAD »    Covid-19 au Maroc: le bilan de ce mercredi 29 juin    Anfa Park / Casablanca : Le programme du Jazzablanca Festival dévoilé    Détresse lors d'une veillée pour les migrants retrouvés morts dans un camion au Texas    Nouvelle vague de Covid-19: Les Marocains appelés à renforcer leur immunité collective (Tayeb Himdi)    Immigration illégale. Pedro Sanchez appelle au soutien du Maroc    L'état d'aménagement du littoral: ce qu'en pensent les Marocains (Sondage)    L'ACAPS tient sa masterclass à Casablanca (VIDEO)    Drame de Melilla : L'AMDH réclame des autopsies    Migration illégale: Pedro Sanchez appelle à aider le Maroc à faire face aux mafias    Variole du singe : plus de 3.400 cas confirmés dans le monde (OMS)    Les précisions de Chakib Benmoussa    Le sommet de Madrid organisé par l'Otan confirme une position unique antirusse    Futsal : La sélection nationale marocaine intègre le Top 10 mondial    Prix à la pompe : La barre des 16 dh pour le diesel et 18 dh l'essence bientôt franchie    Finance durable : l'AMMC et l'IFC signent un nouvel accord    Quand Kenza Hamoumi allie le végétal à la féminité dans ses toiles    Renault express fête sa 1ère année de commercialisation avec plus de 10 000 unités vendues au Maroc    OTAN: Biden annonce le renforcement des capacités militaires américaines en Europe    L'ONU alerte sur la recrudescence des violations des droits des enfants dans les zones de conflit    La chanteuse égyptienne Sherine est-elle en froid avec Saad Lamjarred ? (PHOTO)    Mustapha Hadji poursuit Vahid Halilhodzic pour diffamation    UE : Les 27 actent la fin du moteur thermique en 2035    Conseil de gouvernement: Positif au Covid-19, Baitas n'animera pas le point de presse    Europa Press : Assaut de Melilla, « Sánchez confirme des décès dans la police marocaine »    Coopération sécuritaire : Pourquoi le Maroc est de plus en plus sollicité ?    FORSA, bilan d'étape avec Fatim-Zahra Ammor (VIDEO)    Météo: les prévisions du mercredi 29 juin    Tétouan : un officier de police en garde à vue pour extorsion et corruption    JM Oran 2022 : Elliot Benchetrit file en quarts de finale    Ecriture et infini : La mystique en littérature pour l'amour de soi et de l'autre    Correspondances : Jalil Bennani et Roland Gori font le pari du Sud    Ouahbi: Le gouvernement engagé à parachever les importants chantiers issus de la réforme constitutionnelle    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.294 blessés en périmètre urbain en une semaine    Football U18 : Le Maroc bat l'Algérie aux Jeux méditerranéens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rabat, l'Afrique au cœur et scène culturelle mondiale
Publié dans Maroc Diplomatique le 16 - 05 - 2022

Rabat bénéficie en 2022 d'une reconnaissance internationale de son ascension comme un des avant-postes de la scène culturelle mondiale. Elle a été choisie par la Cités et Gouvernements Locaux Unis d'Afrique CGLU pour être Capitale africaine de la culture dont les célébrations vont débuter avant l'été 2022, elle a également été désignée Capitale Culturelle Islamique par l'Organisation du monde islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO) en novembre 2021. Le patrimoine culturel exceptionnel de la ville, symbolisé par l'antique Kasbah des Oudayas (XIIème siècle) fait de Rabat l'une des capitales les mieux préservées du monde musulman. La ville s'est également vue remettre l'organisation du Salon International de l'Edition et du Livre (SIEL) qui se tiendra en juin 2022. Cette reconnaissance ne fait que confirmer la portée d'un modèle culturel que Rabat cherche à porter depuis quelques années déjà : un pont entre les mondes.
Un modèle tourné vers l'international qui fait la promotion du potentiel culturel africain : le festival Mawazine – Rythmes du Monde
Rabat se fait en effet chaque année la vitrine de la scène culturelle africaine et international en accueillant le festival Mawazine – Rythmes du monde courant mai et juin. Depuis 2014, la couverture médiatique significative dont a bénéficié le festival à chacune de ses éditions a propulsé Rabat au même rang que les plus grandes capitales musicales mondiales. De David Guetta à The Weeknd, les artistes internationaux les plus en vus du moment animent la vie culturelle rabati au côté d'artistes et de groupes africains moins connus, comme les Amazones d'Afrique (Mali, Bénin, Gabon, Nigéria, Guinée, France, Algérie, Côte d'Ivoire). Cette configuration fait de Rabat un tremplin international pour les artistes marocains et africains en quête de visibilité et de notoriété, en permettant à des artistes de talent de se produire au côté de grands noms de la scène musicale internationale.
Un modèle basé sur l'ouverture et la tolérance
La force du modèle porté par Rabat réside également dans sa tradition d'ouverture et de tolérance. L'édition 2019 du festival Mawazine a réuni près de 2 750 000 spectateurs venus voir les 200 artistes qui se sont produits sur les six scènes du festival. Cette affluence record a fait passer Mawazine de la deuxième à la première place des plus grands festivals du monde, selon le site de référence Statista. Ce nouveau record souligne la pertinence du modèle Mawazine : ouvert à tous, gratuit, fédérateur et porteur de valeurs.
→ Lire aussi : Confrérie des Compagnons de Gutenberg: D'éminentes personnalités saluent la richesse et la diversité culturelle du Maroc
Des opportunités économiques et professionnelles uniques : Visa for Music
La ville de Rabat accueille Visa For Music, le premier festival et marché professionnel des musiques d'Afrique et du Moyen-Orient, organisé par l'entreprise d'ingénierie culturelle Anya. Des showcases y sont organisés pour faire rayonner la production musicale et artistique du continent. S'y tiennent, également, des conférences, des speed-meetings, des ateliers et des formations pour multiplier les rencontres et ouvrir le champ des possibles. Visa For Music, c'est chaque année, le temps de quatre jours, le pouls de Rabat, ce qui en fait une grande capitale africaine culturelle. Chaque année, Visa For Music bénéficie de plus de 500 articles et retombées presse, tous médias confondus, nationaux, régionaux et internationaux. Par cette visibilité à l'international et également grâce à la venue de professionnels, qui sont autant d'ambassadeurs du projet, Visa For Music participe au rayonnement de Rabat et également de la région Afrique-Moyen-Orient dans son ensemble. Ainsi, Visa for Music permet aux artistes africains qui s'y produisent de signer des contrats à l'international.
Une ville d'échanges qui fédère les artistes africains
Visa for Music a permis à une trentaine de représentants d'Afrique et des Caraïbes de faire rayonner ce festival et forum à travers le continent. Parmi eux, on retrouve Sipho Sthole pour l'Afrique du Sud, Jose Cacunga pour l'Angola, Aristide Agoundano pour le Bénin, Pierre Claver Mabiala pour la République démocratique du Congo, Alif Naaba pour le Burkina Faso, Mefe Guy Marc Tony pour le Cameroun, le professeur Yacouba Konate pour la Côte d'Ivoire, Latif Jean Remy Ogoula pour le Gabon, Mbye Bittaye pour la Gambie, Aly Somapre pour la Guinée Conakry, Tabu Osusa pour le Kenya, Mamou Daffe pour le Mali, Kane Limam pour la Mauritanie, João Carlos Schwalbach pour le Mozambique, Luc Mayitoukou pour le Sénégal, Randa Hamid pour le Soudan, Shabani Ramadhani Hamissi, Nguinambaye Ndoua Manassé pour le Tchad, Faysal Kiwewa pour l'Ouganda, Jean-Pierre Kalonda pour le Rwanda, Percy Yip Tong et Stephan Jauffret-Rezannah pour l'île Maurice, Chris Rimpel pour Haïti, Madam Louise pour W. McMillan Siaway pour le Liberia, Mawuto Dick pour le Togo, Melody Tanyanyiwa Zambuko pour le Zimbabwe, Priscilla Mhango pour le Malawi, Alex Boicel pour la diaspora africaine aux Etats-Unis.
Des agences culturelles sur le devant de la scène
L'entreprise d'ingénierie culturelle Anya, basée à Rabat, accompagne également les artistes africains tout au long de l'année. Elle diffuse, une fois par semaine, la playlist concoctée par un acteur culturel africain sur des musiques de son pays afin de partager un aperçu des tendances musicales actuelles du continent. A travers la première Playlist Afri'Cask, on y découvre, par exemple, le paysage musical tanzanien, dans le casque de Youssouf Mahmoud, un professionnel de la musique et directeur du Sauti Za Bausara, festival de référence de l'île de Zanzibar (Tanzani), partenaire de Visa for Music. Cette initiative est aussi l'occasion de connaître les acteurs culturels majeurs, les festivals et actions culturelles d'Afrique.
Un rayonnement favorisé par la présence du siège de l'UNESCO
Enfin, la ville de Rabat abrite le bureau multipays de l'UNESCO pour l'Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie. La présence de l'UNESCO dans la ville favorise la coopération multilatérale en matière de culture et d'éducation et facilite les échanges entre professionnels du monde de la culture, les artistes et les institutions gouvernementales. Ainsi, à l'occasion de la 11ème édition de la Journée internationale du jazz, l'UNESCO s'est associé à Anya pour produire la deuxième édition du concert JazzWomenAfrica, avec le soutien financier de la Commission canadienne pour l'UNESCO, du Bureau marocain du droit d'auteur (BMDA) et de la Fondation Hiba. En partenariat avec l'Union européenne de radio-télévision (EBU), le concert a été distribué par ses membres et promu par ses unions de radiodiffusion sœurs en Afrique, dans les caraïbes et dans d'autres régions du monde. Des extraits de JazzWomenAfrica ont été diffusés le 30 avril 2022 lors du concert mondial All-Stars produit par le Herbie Hancock Institut de Jazz annoncé aux Nations Unis et à l'UNESCO.
( *) Brahim El Mazned est Directeur artistique du Festival Timitar


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.