Maroc : 1 819 agents d'autorité concernés par un mouvement de mutation    Maroc : Les contrôleurs aériens vent debout contre l'ONDA    Maroc : Le Radisson Hotel Group ouvre son deuxième resort à Saïdia    Maroc : 20 morts et 34 blessés dans un accident entre Khouribga et Fqih Ben Saleh [nouveau bilan]    Canicule au Maroc : Jusqu'à 46°C entre vendredi et dimanche    Dakhla : Une touriste française succombe à ses blessures causées par des chiens errants    L'ambassadeur chinois à Washington met en garde les Etats-Unis contre les conséquences de son soutien à Taïwan    Guerre et paix : Manœuvres tous azimuts    Myanmar : Les Rohingyas exigent un environnement favorable à leur rapatriement    France : Des stations de métro noyées à Paris    Ronaldo promet la "vérité" en réponse aux "mensonges" des médias    Serie A: ouverture d'une enquête après les cris racistes contre Osimhen    Compétitions africaines interclubs : La participation des Raja, Wydad (LDC) ,AS FAR et RSB officiellement validée par la CAF    Ronaldo, le footballeur ''SDF'! : Il pourrait trouver refuge chez l'Atletico !    Le roi Mohammed VI félicite les présidents indonésien et gabonais    Israël et la Turquie décident la reprise totale des relations diplomatiques    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à 94,6% des voix    Face au mutisme des autorités, des étudiants venus d'Ukraine cherchent d'autres pays d'accueil    Saisie à Djeddah de plus de 2 millions de comprimés d'amphétamine    Mo.Salah : Un ''King'' reconnaissant et généreux envers sa patrie !    Le Gabon célèbre sa fête nationale à Laâyoune, en fanfare, événement majeur    Le Nord plébiscité par les touristes    Coupe du monde 2022: La FIFA a organisé des séminaires sur trois continents pour 129 officiels de match    La Fifa suspend la Fédération indienne pour «violation grave»    Charte de l'Investissement : Les non-dits d'une réforme censée tirer le secteur privé de son marasme    L'Ukraine annonce le départ du 1er navire de céréales pour l'Afrique    À Laâyoune, l'ambassadeur gabonais a déposé une gerbe sur la tombe des martyrs marocains    «Vaste manifestation marocaine vers Tindouf»: séisme en Algérie après les propos d'Ahmed Raïssouni    Tiznit : Commémoration du 43ème anniversaire de la récupération de Oued Eddahab    Penser l'amour : Dans le jardin amoureux de Fatéma Mernissi    Culture et conflits : Une crise de mutation pour sauver le monde    Tarfaya / Forteresse : "Casa del Mar" 50 MDH pour restaurer un joyau architectural    Essaouira : La tribu Oulad Tidrarine Alansar fête son 46è moussem culturel et religieux    20ème édition du Tremplin L'Boulevard: 17 artistes attendus du 23 septembre au 2 octobre    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 17 août 2022    Immobilier: Les prix en hausse de 0,4% au T2    Biden signe la loi sur la réduction de l'inflation    Mdiq-Fnideq: les efforts se poursuivent pour circonscrire l'incendie de la forêt "Kodiat Tifour"    Trafic de drogues et de psychotropes : Arrestation de 26 individus à Fès    Egalement influenceuse et actrice: Safia Tazi chante «Ghandirha»    Algérie-Espagne : Les relations commerciales toujours suspendues    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    La bonne gouvernance s'étend à la société civile    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    Jeux de la solidarité islamique : Cinq médailles de bronze pour le Maroc    Mouvement de mutation dans les rangs des agents d'autorité, 1.819 agents concernés    Colonies de vacances sous le thème « Consolider le cinéma de l'enfant »    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Polémiques stériles», José Manuel Albares irrite Alger
Publié dans Yabiladi le 25 - 04 - 2022

En qualifiant de «polémiques stériles» les déclarations du président Tebboune pointant la nouvelle position de l'Espagne sur la question du Sahara, José Manuel Albares a déclenché l'ire du pouvoir algérien.
Il y a de l'eau dans le gazoduc entre l'Algérie et l'Espagne. Ce lundi le 25 avril a enregistré une nouvelle passe d'armes entre les deux pays. Répliquant à la salve de critiques du président Abdelmadjid Terbboune à l'appui du gouvernement Sanchez au plan marocain d'autonomie au Sahara occidental, le chef de la diplomatie espagnole a défendu, ce matin, une décision «souveraine et dans la légalité internationale. Il n'y a rien de plus à ajouter». Dans une interview accordée à une radio ibérique privée, José Manuel Albares a qualifié les critiques du chef de l'Etat algérien «de polémiques stériles» auxquelles il ne souhaite pas s'inscrire.
En revanche, le ministre des Affaires étrangères s'est félicité que Tebboune ait confirmé que son pays continuera à exporter du gaz vers l'Espagne. «L'Algérie ne renoncera pas à son engagement d'approvisionner l'Espagne en gaz, quelles que soient les circonstances», avait en effet assuré le président algérien le samedi 23 avril lors d'une rencontre avec la presse de son pays.
Alger pointe des «propos offensants»
Ces déclarations du ministre espagnol des Affaires étrangères ne sont pas passées inaperçues à Alger. C'est Amar Belani qui s'est chargé de riposter à José Manuel Albares, comme il l'avait déjà fait le 17 avril pour rejeter la main tendue par Pedro Sanchez.
«Les propos désobligeants tenus par le ministre Albares en réaction à la déclaration du président de la république Abdelmadjid Tebboune, sont lamentables et totalement inacceptables», a déploré l'envoyé de l'Algérie pour le Sahara occidental et aux pays du Maghreb dans un communiqué relayé par les médias du voisin de l'Est. Pour Belani «le ministre espagnol a bien tenu des propos offensants qui sont aux antipodes de la correction et de la bienséance protocolaire».
«Ces déclarations ne contribueront certainement pas à un retour rapide à la normale dans les relations bilatérales et le ministre espagnol devra en assumer les conséquences», a-t-il menacé mais sans avancer les «sanctions» que le gouvernement algérien pourrait prendre pour faire plier le gouvernement Sanchez.
Samedi, le président algérien a sévèrement taclé la décision de Pedro Sanchez de soutenir l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara. «L'Espagne ne doit pas oublier que sa responsabilité est toujours engagée au Sahara occidental, du fait de son statut de puissance administrante du territoire aux yeux du droit international (…) Une responsabilité que Madrid semble ignorer».
Il est lieu de rappeler que le 26 février 1976, le représentant permanent de l'Espagne auprès des Nations unies avait informé le secrétaire général de l'ONU que «le gouvernement espagnol mettait, à compter de ce jour, définitivement fin à sa présence dans le territoire du Sahara et jugeait nécessaire d'indiquer que l'Espagne se considérait désormais dégagée de toute responsabilité de caractère international en ce qui concernait l'administration dudit territoire, en cessant de participer à l'administration provisoire qui y avait été mise en place».
Au lendemain de l'annonce du soutien de Pedro Sanchez à l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara occidental, le 18 mars par le cabinet royal, l'Algérie a rappelé son ambassadeur à Madrid pour consultations. C'est ainsi le seul pays à agir aussi radicalement envers Madrid.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.