DEPF : De fortes incertitudes persistent sur la relance sectorielle    فيروس كورونا : 2117 إصابة جديدة وثلاث وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Maroc : 573 personnes interpellées pour des fraudes lors du baccalauréat    Des milliers de personnes contre l'Otan à Madrid, ville hôte de son prochain sommet    Le pôle DGSN/DGST poursuit le démantèlement des réseaux criminels de l'émigration, arrête 57 subsahariens et reçoit l'hommage officiel de Pedro Sanchez    Abdelhamid Sabiri affiche ses ambitions    Promulgation de la charte révisée: vers une levée de l'embargo contre le Mali    Un militant politique et des droits humains attaché à ses valeurs et idéaux    Exploration spatiale : A cause d'un problème de logiciel, la Nasa reporte le lancement de la mission Psyche    Akharbach: «Les doubles standards contribuent à antagoniser les opinions publiques»    Salé : Le CN du Scoutisme Hassania Marocain tient sa session extraordinaire    L'Opinion : Selon nos voisins de l'Est, tout Marocain est un espion !    Une tentative de passage en force qui a coûté la vie à 23 Subsahariens    La situation épidémiologique au 26 juin 2022    Rabat : Etat d'alerte dans les centres sociaux    Diaspo #245 : Mahmoud Chouki, un Marocain amoureux de la musique et de la Nouvelle-Orléans    Hôtellerie. Les filiales marocaines du groupe Fram bientôt en liquidation    Le Roi Mohammed VI félicite le président de Madagascar à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Roi Mohammed VI félicite l'Émir qatari Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani    Cinquante-neuf migrants d'origine africaine interpellés entre Tétouan et Fnideq    Juventus Academy Maroc et Ariston Maroc lance «Action Foot»    Botola Pro D1 : La 29e journée se joue dans sa totalité mercredi prochain    Sidi Kacem / Zegota : Les valeurs de la bonne éducation au centre d'un colloque    Bourita: «la coopération entre le Maroc et les Nations Unies est forte»    Une délégation de députés marocains à Johannesburg pour prendre part aux travaux du Parlement panafricain    OMS: la variole du singe n'est pas actuellement une urgence sanitaire mondiale    Botola Pro : Le WAC à un point du titre national    Quand Rabat vibre aux rythmes de Gnaoua et Musiques du monde    La grogne des festivals de cinéma!    L'IRCAM célèbre le 18è anniversaire de l'homologation ISO    Début du sommet du G7 en Bavière – « plan Marshall » pour l'Ukraine    Températures prévues pour le lundi 27 juin 2022    Ryanair annule des vols en Belgique, en France et en Espagne suite à une grève d'hôtesses et stewards    Cartier Saada : un déficit de 25,5 MDH    Futsal: La sélection marocaine progresse au 10ème rang mondial    Annulations de vols aux USA: Echange d'accusations entre les compagnies aériennes et les autorités    Le Maroc et le FMI négocient une nouvelle ligne de liquidité    Transition énergétique : Le Maroc, fournisseur majeur d'hydrogène vert d'ici 3 ans    Summer 2022 : Les Marocains de plus en plus séduits par les destinations sans visa    Magazine : Soyons fous, aimons l'art    Festival / Electro : Dakhla into the wild    Photographie : L'abstraction vue par Abdelkader Badou    Ce n'est pas sur le fronton de la scène du Marrakech du rire qu'on lira « Castigat ridendo mores »    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaire    Le temps qu'il fera ce dimanche 26 juin 2022    Le président sénégalais Macky Sall salue la participation d'une forte délégation du Maroc à la célébration du Centenaire de la disparition de Cheikh El Hadj Malick Sy    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Réouverture des frontières de Ceuta et Melilla dans la joie après plus de 2 ans de fermeture
Publié dans Yabiladi le 17 - 05 - 2022

Après plus de deux ans de fermeture, les frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc ont rouvert dans la nuit de lundi à mardi. Correspondant avec la fin de la crise entre Rabat et Madrid, la réouverture symbolise le retour à la normale entre les deux pays, au plus grand bonheur des transfrontaliers de part et d'autre.
Après plus de deux ans de fermeture, entretenue par la pandémie de Covid-19 et de la crise politique entre l'Espagne et le Maroc, les frontières de Ceuta et Melilla ont rouvert dans la nuit de lundi à mardi. Limitée dans un premier temps, cette réouverture ne concerne que les détenteurs de passeports et de visas des pays de la zone Schengen. Les personnes qui rejoignent le Maroc à pied doivent d'abord passer un contrôle sanitaire et présenter un certificat de vaccination ou un test PCR, après quoi elles entrent enfin dans la salle de contrôle des passeports, après de longs mois d'attente.
À 23h00 lundi, soit minuit pour l'Espagne, les seules frontières terrestres de l'Union européennes sur le continent africain se sont réouvertes avec les postes d'El Tarajal, à Ceuta, et de Beni Enzar, à Melilla, rapporte Onda Cero. Des scènes de joie ont éclaté entre ces postes frontières, avec de nombreux binationaux qui peuvent enfin retrouver leur famille, après deux longues années de séparation.
Caras de satisfacción entre quienes cruzaban la frontera hacia #Marruecos nada más reabrir esta noche el puesto de Beni Enzar. pic.twitter.com/WRHuPeOIeh
— Onda Cero Melilla (@ondaceromelilla) May 17, 2022
La joie du retour à la normale
«Nous sommes très excités de voir la famille, mon père, ma mère, je ne les ai pas vus depuis deux ans à cause du travail. Je suis nerveux», a confié Adil, qui travaille dans un hôtel à Ceuta, à EFE. «Nous avons eu des moments difficiles parce que des membres de la famille sont morts et nous n'avons pas pu y aller», a-t-il dit accompagné de sa petite fille Nermi.
Dans la file d'attente pour les passeports, Dunia tentait de retenir ses larmes alors qu'elle allait retrouver son fils qu'elle n'avait pas vu depuis deux ans. «Je ne l'ai pas emmené avec moi parce que, quand ils ont fermé, il était au Maroc et moi à Ceuta», a-t-elle expliqué. «Elle a peur qu'il ne la reconnaisse pas», a confié son mari.
Entre minuit et sept heures, plus de 750 personnes et 275 véhicules ont traversé la frontière de Melilla, rapporte la Délégation du gouvernement, dont 432 personnes de la ville autonome espagnole vers le Maroc. Pour Ceuta, plus de 827 personnes et 171 véhicules sont entrés dans la ville depuis le Maroc, pour 318 personnes et 134 véhicules dans le sens inverse, rapporte la Délégation.
La déléguée du gouvernement à Melilla, Sabrina Moh, le président de la ville et plusieurs députés de la Coalition pour Melilla étaient déjà au poste frontière de Beni Enzar pour s'entretenir avec les gardes frontières en amont de la réouverture. Selon Onda Cera, 45 agents de l'Unité d'intervention de la police et 8 agents de la Brigade spéciale des frontières ont été mobilisés à la frontière, en plus des effectifs habituels.
L'attente pour les travailleurs frontaliers
Cependant, les transfrontaliers marocains, exempts de visas pour accéder à Ceuta et Melilla devront s'armer de patience et attendre le 31 mai pour pouvoir franchir la frontière. Si leur nombre était de 5 400 avant la fermeture des frontières, la longue fermeture a été dramatique pour la majorité d'entre eux qui sont aujourd'hui privés de contrats, donc de travail. De plus, seulement 230 d'entre eux sont encore en règle, estimait l'Union marocaine du travail.
Cette réouverture a été conditionnée notamment par un plus grand contrôle de la contrebande par les autorités marocaines. Si la contrebande irriguait l'économie locale, elle privait les douanes marocaines d'importantes recettes : entre six et huit milliards de dirhams chaque année, estime France 24. En octobre 2019, les points de passage dédiés aux porteurs de marchandises détaxées entre la ville autonome espagnole de Ceuta et le territoire marocain avaient déjà été fermés par Rabat, souligne-t-on.
Maroc - Espagne : Le roi et Pedro Sanchez réitèrent la volonté d'ouvrir une nouvelle étape
La réouverture des frontières terrestres intervient après la visite de Pedro Sánchez au Maroc pour rencontrer le roi Mohammed VI. Une visite couronnée par l'adoption d'une feuille de route commune. La frontière maritime a déjà été rouverte et les préparatifs sont en cours pour reprendre l'opération Marhaba 2022.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.