Mondial 2022 : Neymar "ne garantit pas à 100%" qu'il reviendra en sélection du Brésil    Maroc-Palestine: Signature d'un MoU pour créer un Conseil d'Affaires    Pétrole: le WTI, toujours en baisse, frôle les 70 dollars le baril    Mondial: Messi critique l'arbitrage du quart entre l'Argentine et les Pays-Bas    Le Conseil suprême du CCG réitère ses positions fermes en faveur de la marocanité du Sahara    La tournée des émissaires de Mohammed VI en Afrique a fait escale à Dakar    Conseil de la Concurrence : Mille et une lacunes du marché des soins médicaux    Lions de l'Atlas: Hakimi s'entraine à part, Aguerd absent de l'entraînement collectif (VIDEO)    Sky News: Riyad Mahrez va soutenir les Lions de l'Atlas (VIDEO)    Maroc : Le 20e Grand prix national de la presse dévoile les noms des lauréats    GPNP : Hespress couronné pour la sixième fois et la troisième consécutive    Maroc – Portugal : Les Lions de l'Atlas avides de victoire et d'histoire    Cliniques privées: voici ce qu'en pense le Conseil de la Concurrence    À Oslo, le Maroc et la Norvège entament des consultations politiques    Espagne : 28 passagers du Maroc s'échappent d'un avion atterri en urgence à Barcelone    Renault Commerce Maroc et NCRA inaugurent un nouveau showroom à El Kelaâ des Sraghna    Mondial 2022. Les chances des Lions de l'Atlas de vaincre la Seleção das Quinas portugaise    Sahara: le Conseil suprême du CCG réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Le roi adresse un discours au 1er Sommet sino-arabe qui se tient en Arabie Saoudite    Der Spiegel. Libération de l'activiste humanitaire allemand Jörg Lange grâce aux services de renseignement marocains    Mahi Binebine : première exposition individuelle au Maroc (VIDEO)    Vidéo. DS Automobiles lance la 2e édition du Marché des Créateurs du 08 au 11 décembre    Coronavirus: 156 nouvelles contaminations enregistrées ce vendredi    Les Etats-Unis et le Maroc appellent les pays méditerranéens et africains à adhérer à l'Initiative contre la prolifération    Les sanctions imposées sur les pays africains doivent être adaptées et proportionnées afin de garantir leur efficacité    La CNDP lance la plateforme à vocation africaine « Koun3labal »    PLF 2023: IS, IR, auto-entrepreneur… Voici les principaux amendements adoptés    Iran : Abolition de la police des moeurs Hommage à Mahsa Amini    Le ministère de la solidarité compte créer 12 incubateurs sociaux au niveau national    France : Un consulat mobile au profit des MRE dans l'Aveyron    Le photographe de National Geographic au zoo de Rabat    France : Condamné à tort pour viol il y a 23 ans, Farid El Haïry veut sa réhabilitation    AstraZeneca et la Fondation Lalla Salma agissent pour l'accès équitable aux soins contre le cancer au Maroc    Sociétés cotées en bourse : une performance revue à la hausse    L'ONMT, fier du rayonnement suscité par les Lions de l'Atlas    Mondial 2022 / Lu sur Twitter / Vahid Halilhodzic : « Au Maroc, ils ont le meilleur centre technique du monde ! »    Le chef de gouvernement ce lundi devant les députés    «Welidatna Jabouha», la dédicace de Saida Charaf pour le Onze national    La réalisatrice Sofia Alaoui en compétition officielle du festival Sundance    Tétouan des sept portes: Une 10ème édition sous le signe de la préservation des ressources hydriques    Sommet sino-arabe: Akhannouch à Riyad pour représenter le roi    Alerte météo: fortes averses parfois orageuses et rafales de vent du vendredi au dimanche    L'arbitre de Maroc-Portugal nous a déjà porté chance    Gros contrats signés pendant la visite de Xi Jinping en Arabie saoudite    Washington et Moscou échangent des prisonniers, dont la basketteuse Brittney Griner    Talbi Alami représente le Roi à la cérémonie d'investiture du président de Guinée équatoriale    Covid: la 9ème vague de l'épidémie continue de monter en France    Atteinte d'une maladie neurologique, Céline Dion reporte sa prochaine tournée mondiale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Réouverture des frontières de Ceuta et Melilla dans la joie après plus de 2 ans de fermeture
Publié dans Yabiladi le 17 - 05 - 2022

Après plus de deux ans de fermeture, les frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc ont rouvert dans la nuit de lundi à mardi. Correspondant avec la fin de la crise entre Rabat et Madrid, la réouverture symbolise le retour à la normale entre les deux pays, au plus grand bonheur des transfrontaliers de part et d'autre.
Après plus de deux ans de fermeture, entretenue par la pandémie de Covid-19 et de la crise politique entre l'Espagne et le Maroc, les frontières de Ceuta et Melilla ont rouvert dans la nuit de lundi à mardi. Limitée dans un premier temps, cette réouverture ne concerne que les détenteurs de passeports et de visas des pays de la zone Schengen. Les personnes qui rejoignent le Maroc à pied doivent d'abord passer un contrôle sanitaire et présenter un certificat de vaccination ou un test PCR, après quoi elles entrent enfin dans la salle de contrôle des passeports, après de longs mois d'attente.
À 23h00 lundi, soit minuit pour l'Espagne, les seules frontières terrestres de l'Union européennes sur le continent africain se sont réouvertes avec les postes d'El Tarajal, à Ceuta, et de Beni Enzar, à Melilla, rapporte Onda Cero. Des scènes de joie ont éclaté entre ces postes frontières, avec de nombreux binationaux qui peuvent enfin retrouver leur famille, après deux longues années de séparation.
Caras de satisfacción entre quienes cruzaban la frontera hacia #Marruecos nada más reabrir esta noche el puesto de Beni Enzar. pic.twitter.com/WRHuPeOIeh
— Onda Cero Melilla (@ondaceromelilla) May 17, 2022
La joie du retour à la normale
«Nous sommes très excités de voir la famille, mon père, ma mère, je ne les ai pas vus depuis deux ans à cause du travail. Je suis nerveux», a confié Adil, qui travaille dans un hôtel à Ceuta, à EFE. «Nous avons eu des moments difficiles parce que des membres de la famille sont morts et nous n'avons pas pu y aller», a-t-il dit accompagné de sa petite fille Nermi.
Dans la file d'attente pour les passeports, Dunia tentait de retenir ses larmes alors qu'elle allait retrouver son fils qu'elle n'avait pas vu depuis deux ans. «Je ne l'ai pas emmené avec moi parce que, quand ils ont fermé, il était au Maroc et moi à Ceuta», a-t-elle expliqué. «Elle a peur qu'il ne la reconnaisse pas», a confié son mari.
Entre minuit et sept heures, plus de 750 personnes et 275 véhicules ont traversé la frontière de Melilla, rapporte la Délégation du gouvernement, dont 432 personnes de la ville autonome espagnole vers le Maroc. Pour Ceuta, plus de 827 personnes et 171 véhicules sont entrés dans la ville depuis le Maroc, pour 318 personnes et 134 véhicules dans le sens inverse, rapporte la Délégation.
La déléguée du gouvernement à Melilla, Sabrina Moh, le président de la ville et plusieurs députés de la Coalition pour Melilla étaient déjà au poste frontière de Beni Enzar pour s'entretenir avec les gardes frontières en amont de la réouverture. Selon Onda Cera, 45 agents de l'Unité d'intervention de la police et 8 agents de la Brigade spéciale des frontières ont été mobilisés à la frontière, en plus des effectifs habituels.
L'attente pour les travailleurs frontaliers
Cependant, les transfrontaliers marocains, exempts de visas pour accéder à Ceuta et Melilla devront s'armer de patience et attendre le 31 mai pour pouvoir franchir la frontière. Si leur nombre était de 5 400 avant la fermeture des frontières, la longue fermeture a été dramatique pour la majorité d'entre eux qui sont aujourd'hui privés de contrats, donc de travail. De plus, seulement 230 d'entre eux sont encore en règle, estimait l'Union marocaine du travail.
Cette réouverture a été conditionnée notamment par un plus grand contrôle de la contrebande par les autorités marocaines. Si la contrebande irriguait l'économie locale, elle privait les douanes marocaines d'importantes recettes : entre six et huit milliards de dirhams chaque année, estime France 24. En octobre 2019, les points de passage dédiés aux porteurs de marchandises détaxées entre la ville autonome espagnole de Ceuta et le territoire marocain avaient déjà été fermés par Rabat, souligne-t-on.
Maroc - Espagne : Le roi et Pedro Sanchez réitèrent la volonté d'ouvrir une nouvelle étape
La réouverture des frontières terrestres intervient après la visite de Pedro Sánchez au Maroc pour rencontrer le roi Mohammed VI. Une visite couronnée par l'adoption d'une feuille de route commune. La frontière maritime a déjà été rouverte et les préparatifs sont en cours pour reprendre l'opération Marhaba 2022.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.